Chenilles processionnaires : comment s'en débarrasser

Source : Le Lot en Action d'avril (n°99), par Bluboux, mis en ligne le 25 avril 2016

Alternatives piege a chenilles processionnaires 1Vous connaissez probablement les chenilles processionnaires, qui descendent de leur nid de soie, tissé sur les branches des pins, dès les premières chaleurs du printemps. Ces chenilles possèdent au troisième stade larvaire (celui de la procession) des poils urticants qui sont projetés en l’air lorsque la chenille se sent menacée. Leur très fort caractère urticant peut provoquer d'importantes réactions allergiques (mains, cou, visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires.

Le danger est aussi important pour les animaux de compagnie : un chien atteint à la langue (qu'il peut avoir utilisé pour lécher les démangeaisons sur son corps) s'il n'est pas soigné rapidement par de forte dose de cortisone, risque alors la nécrose de la langue et ne pourra donc plus se nourrir. Il est important de rincer la langue et la bouche du chien avec de l'eau propre, sans frotter, ce qui briserait les poils urticants libérant ainsi encore plus de toxines.

Alternatives piege a chenilles processionnaires 2Le réchauffement climatique ne fait que favoriser la progression de ces chenilles et dans certains endroits du Lot, vivre à côté de ces insectes devient vraiment problématique. Il existe de nombreuses possibilités pour lutter contre ces chenilles. Nous ne retiendrons ici que celles qui sont naturelles et applicables dans les semaines à venir.

L'idéal est d'intervenir avant que les chenilles ne descendent de l'arbre, en plaçant un éco-piège autour du tronc des pins infestés. Ce piège est composé d'une collerette qui enserre le tronc et qui canalise les chenilles dans la collerette. Ces dernières n'ont alors pas d'autre solution que de descendre dans le tuyau qui mène dans un sac rempli de terre. Là, elles vont s'enfouir dans la terre et se transformer en nymphes. Fin juin, il suffit de décrocher le sac et de détruire les chrysalides par incinération. Si vous êtes bricoleur, ces pièges sont faciles à réaliser avec des matériaux de récup.

Si vous n'êtes pas bricoleur, ces éco-pièges sont en vente sur internet, notamment sur le site de La Mésange Verte (1), mais il est alors nécessaire d'avoir un portefeuille bien garni !

S'il est trop tard et que vous croisez une bande de chenilles en procession, n'intervenez pas et laissez-les s’enterrer. Marquez l'endroit et revenez un mois plus tard. Arrosez votre sol avant d'intervenir (les poils qui pourraient subsister sur le sol sont volatiles) et protégez-vous avec des vêtements adaptés. Grattez la terre, récupérez les chrysalides récoltées et détruisez-les par incinération.

Alternatives piege a chenilles processionnaires predateurs mesange bleueEnfin, sachez que la chenille processionnaire n'a que peu de prédateurs. Les oiseaux en général ne les mangent pas à cause de leurs poils urticants et de leur mauvais goût. Seuls le coucou s'attaque aux chenilles, parfois même dans leur nid, et la mésange (qui chasse la première forme larvaire, plus rarement lorsqu'elles sont en procession). Leur principal prédateur est le grand calosome, insecte coléoptère vivant ordinairement sur le sol, aux élytres avec des reflets verts métalliques. C'est la larve de calosome, ressemblant quelque peu à une chenille, qui en fait la plus grosse consommation. Elle monte parfois aux arbres pour attraper ses proies. Plusieurs espèces de guêpes ainsi qu'un champignon, le cordyceps, peuvent les parasiter.

Notes

(1) http://www.lamesangeverte.com

Alternatives piege a chenilles processionnaires predateurs grand calosome

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org