En Suède, on travaille moins pour gagner plus

Source : Le Lot en Action n°95 (novembre 2015), par Bluboux, mis en ligne le 27 novembre 2015

 

International la suede experimente les 30 heures travailler tousTrente heures. C'est désormais le nombre d'heures hebdomadaires qu'auront à travailler les fonctionnaires de la municipalité de Göteborg à l'est de la Suède. Alors qu'en France l'UMP et le PS s'accordent pour dénoncer les 35 heures, à grands cris pour les Républicains et à demi-mots hypocrites pour le PS, à Göteborg, depuis février 2015 on travaille 6 heures par jour pour produire plus, être plus heureux et créer des emplois. Et l'expérience se passe plutôt pas mal.

Selon The Guardian (1), le maire-adjoint de Göteborg, Mats Philhem, membre du Parti de gauche, demande aux employés municipaux du secteur de la santé, sur la base du volontariat, de se scinder en deux groupes : l'un doit travailler 6 heures quand l'autre reste à 8 heures par jour à salaire égal. Objectif : comparer leur productivité respective et leur bien-être. Résultat : 14 postes créés, la qualité des services améliorée et des employés heureux et plus productifs.

Concilier travail et vie familiale : « Avant, j’étais tout le temps fatiguée. En rentrant chez moi, je m’écroulais sur mon canapé. Mais maintenant, je suis beaucoup plus en forme et j’ai beaucoup plus d’énergie pour travailler mais aussi pour ma vie de famille » raconte Lise-Lotte Pettersson, une infirmière de 41 ans. Le passage aux 30 heures hebdomadaires est salué aussi bien par le personnel que par la direction.

Même constat à l'hôpital universitaire de Sahlgrenska, où les chirurgiens orthopédiques font désormais des journées de six heures pour leur bien-être... et celui de leurs patients, la qualité des soins étant bien meilleure depuis que les travailleurs travaillent trente heures par semaine. « Depuis les années 1990, nous avons davantage de travail et moins de personnel - nous ne pouvons pas faire plus », explique Ann-Charlotte Dahlbom Larsson, chef de soins aux personnes âgées à la maison de soins de Svartedalens. « Il y a une explosion des arrêts maladie causés par l'épuisement au sein du personnel dans le secteur des soins. Le manque d'équilibre entre le travail et la vie personnelle n'est bon pour personne. »

International la suede experimente les 30 heures temps partielLa Suède est pionnière dans la réduction du travail. Le service public n'est pas le seul concerné et de nombreuses sociétés suédoises ont déjà adopté ce nouveau rythme de travail plus souple. À la clé, moins de stress pour les salariés, des embauches et une plus grande attractivité pour l'entreprise. L'usine d'assemblage Toyota de Göteborg est elle aussi aux 30 heures… depuis 13 ans. Le site fonctionne 12 heures par jour tout au long de l’année avec deux équipes travaillant six heures chacune. Ce rythme ne concerne pas les cadres mais les mécaniciens et les employés. Ainsi, depuis 2002, les profits de Toyota sont en hausse de 25% malgré des salaires supérieurs à la moyenne du secteur automobile. «Le personnel se sent mieux, il y a moins de turn-over et le recrutement est plus facile», se réjouit Martin Banck, directeur de l’usine.

Une expérience qui vient jeter un pavé dans la mare des libéraux… Précisons qu'en France, malgré ce que l'on entend trop régulièrement sur les plateaux TV, nous sommes très loin des 35 heures. Selon les chiffres d'Eurostat et de l'OCDE (2), les Français salariés à temps plein travaillent en moyenne 40,7 heures par semaine, soit moins que la moyenne européenne, située à 41,5 heures. Et ils sont champions de la productivité devant l'Allemagne et le Royaume-Uni… Alors avec, à la fin août 2015, 6 116 300 chômeurs (toutes catégories confondues en France métropolitaine) (3), ne serait-il pas temps de penser et d'agir autrement ?

 

Notes

(1) Article publié le 17 septembre dernier (en anglais) : http://bit.ly/1jUnnsO

(2) Voir à ce sujet l'article du Monde du 18 septembre 2014 : http://bit.ly/1KoR7mZ

(3) Source : Journal du Net, article du 21 octobre 2015 : http://bit.ly/1LFIS82

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org