Les Poubelles du futur : trier devient tripant

Source : Territoires info, mis en ligne le 5 décembre 2015

Le tri sélectif se recycle. Dans le cadre de Transition positive, des étudiants ingénieurs de l'École supérieure du bois de Nantes ont planché sur 14 modèles de ressourceries intelligentes et ludiques. Les meilleurs projets passeront ensuite en phase d'industrialisation.

Un piano, des monstres rigolos, une machine à sous, un arbre parlant qui distribue des cadeaux, un flipper à cannettes, un banc public composteur… les 14 Poubelles du futur, issues de Transition Positive , donnent une furieuse envie de trier. Imaginées par 90 étudiants de l'École supérieure du bois de Nantes pendant la Greenweek, elles mettent le jeu et la convivialité à l'honneur.

Il s'agit aussi de ressourceries intelligentes, connectées, qui tirent parti des nouvelles technologies. Création de concours, rémunération des meilleurs trieurs, interface numérique d'aide au tri… ces poubelles ouvrent de nombreuses possibilités pour les entreprises, les collectivités ou encore les organisateurs d'événements.


Un concours pour changer d'échelle

Les Poubelles du futur conçues par les étudiants sont exposées au Solilab jusqu'au 11 décembre. Elles sont également présentées et soumises aux votes du public sur la page Facebook d'Open Odyssey (cf. galerie ci-dessous). Ce jeudi 26 novembre, dans le cadre de la Semaine européenne de la réduction des déchets et lors d'un événement ouvert à tous, des prix seront remis pour les meilleures ressourceries.

Certains prototypes pourront ensuite devenir concrets en passant à une phase d'industrialisation, à partir de janvier 2016, qui permettra de commercialiser ces poubelles nouvelle génération. Un projet d'étude fun, mais qui pourrait donc déboucher sur du sérieux.

 

Les poubelles du futur

Les poubelles du futur festivalWASTE CONTEST

En 2014, le festival des Vieilles Charrues a attiré plus de 200 000 mélomanes qui ont produit, en quatre jours, près de 170 tonnes de déchets (dont 60 ont été recyclés). La Waste Contest est une poubelle modulable, pensée pour une utilisation en festival. Elle peut comporter entre deux et quatre modules dont le couvercle est remplaçable, et peut facilement être déplacée grâce à l’ilot central qui relie les différents modules. La poubelle comporte également un mode de dépôt original, spécifique à chaque type de déchet, et une dimension ludique apportée par l’arbre informatif et les composantes électroniques permettant d’organiser un « concours de tri ».

 

Les poubelles du futur pianoECOBIN

Personne ne peut s’empêcher de tourner la manivelle de l’Ecobin. Cette ressourcerie/machine à sous permet de compartimenter simplement les différents déchets recyclables. En sélectionnant le type de déchet que l’on désire jeter sur une tablette, le rouleau central de la machine tourne et s’arrête sur la benne adaptée. Avec un système de carte à point, chaque déchet peut devenir une ressource : en envisageant des partenariats avec certaines entreprises de distribution, les utilisateurs pourraient obtenir un retour de valeur sur les déchets qu’ils jettent. La métaphore du tri en une poubelle.

 

Les poubelles du futur trieur connecteLE TRIEUR CONNECTE

Le trieur connecté est une poubelle disposant de plusieurs compartiments de façon à différencier le verre, les canettes en aluminium, le plastique, le carton ou encore le compost. Un ilot pyramidal est installé au centre, pour indiquer à l'utilisateur le bac le plus adapté à son déchet. Pour une utilisation en festival, la poubelle peut être connectée à un bracelet électronique, reliée à un compte permettant, en fonction des déchets recyclés, d'avoir droit à un repas ou à un verre gratuit. On peut même imaginer d'autres types de récompense pour les trois ou quatre festivaliers qui auront fait le meilleur usage du trieur.

 

Les poubelles du futur le trinamiqueTRINAMIQUE

Le Trinamique n'est pas une simple poubelle : c'est tout un nouveau concept de mobilier urbain. Une partie de l'objet (à gauche de la photo) est une poubelle/jeu, proposant une façon ludique de déposer ses déchets, canettes, capsules, bouteilles, etc... La flèche, elle, est un composteur, mais aussi un banc public. Quid des odeurs ? Il n'y en a aucune ! Un système d'isolation est mis en place pour qu'aucun désagrément olfactif ne vienne ternir l'expérience des utilisateurs. On peut donc imaginer, dans un quartier résidentiel ou une cour d'immeuble, plusieurs de ces Trinamiques, proposant plusieurs jeux différents, et pouvant être appropriées par les utilisateurs comme un lieu de vie vecteur de lien social.

 

Les poubelles du futur bac flippBAC FLIPP'

Ah, les années 80 et ses flippers… Bac Flipp’ remet le flipper au goût du jour en le transformant en trieur. Placez votre canette dans le trou de la plaque en plexiglas, activez le mécanisme, et tentez de remporter le plus de points possibles. Les canettes sont recueillies dans un bac, accessible facilement grâce à la trappe placée sur le flanc de la poubelle. Comment se retenir de trier ? Ce trieur pourrait parfaitement trouver sa place à côté d’une machine à café ou d’un distributeur, aussi bien en entreprise que dans des écoles de l’enseignement supérieur.

 

Les poubelles du futur worms powerWORMS POWER

Vous connaissez le lombri-compostage ? Worms power propose de révolutionner le compost avec ce projet : un tube d’1m50 de diamètre pour 6 mètres de long contenant une vis sans fin, légèrement plus petite, permettant de brasser le compost en permanence à une vitesse très lente. Au sol, des grilles permettent aux insectes, bactéries et champignons de s’infitrer dans le composteur. Le temps de maturation est évalué à six mois. Ce projet pourrait être mis à disposition des agriculteurs, ou directement aux AMAP qui pourraient alors faire négoce de cette précieuse ressource. Le composteur peut recueillir jusqu’à 16 mètres cube de compost, soit 10 tonnes.

 

Les poubelles du futur monsterbinMONSTERBIN

N’est-il pas adorable ? Voilà certainement le plus coloré des trieurs. Placé à l’entrée des parcs publics, contribuant à l’esthétique de l’aménagement urbain, cette poubelle 100% bois permettrait de sensibiliser les enfant au tri sélectif dès le plus jeune âge. Il suffit de relever la langue de la bête pour y déposer ses déchets. Chaque monstre reçoit un type de déchet. Facile à reconnaître : il le tient dans sa main (ici, à pur titre d’exemple, une bouteille de bière). Pour voir toutes les autres idées de monstres, comme la poubelle-toboggan, vous pouvez consulter le dossier technique ci-dessous.

http://www.open-odyssey.org/les-poubelles-du-futur-ep-4-greenlunch-monsterbin/ –

Les poubelles du futur le recyclarbreRECYCLARBRE

Le Recyclarbre est un conteneur destiné à être placé devant les écoles, notamment l’École du Bois, pouvant recevoir, dans différents compartiments, métaux, plastiques, papiers, mégots et déchets organiques. Le contenant est en forme d’arbre (rappelant le logo de l’ESB), mais pas n’importe lequel : un arbre parlant, informant chaque utilisateur d’un fait d’actualité lié à l’environnement grâce à un haut-parleur. Environ une fois sur 400, le Recyclarbre distribue un bon pour un goodie’s ESB (stylo, porte-clé…) et une à deux fois par an, un cadeau un peu plus conséquent (pochette d’ordinateur, clé USB).

 

Les poubelles du futur le panier pianoPANIER-PIANO

Le Panier-Piano est la seule des poubelles conçues pour le Speed Défi en matériaux de récupération. Et pas n’importe lesquels : un piano ! Pour rendre le tri des déchets plus attractif et plus ludique, les étudiants ont eu l’idée de créer une poubelle musicale, produisant une note ou un petit morceau à chaque déchet recueilli. Très inspiré de la tradition nantaise des « machines », cette poubelle se situe aussi bien dans une esthétique « rétro » steampunk que dans une démarche moderne et numérique. Un flashcode y est associé pour que chaque poubelle puisse avoir une activité indépendante sur les réseaux sociaux.

 

Les poubelles du futur poubelle hexagonaleHEXABIN

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une poubelle hexagonale. Et ce n’est pas un hasard si elle est capable de recueillir six types de déchets : les non-recyclables, les plastiques, métaux, verres, papiers, et déchets organiques. Le déchet est déposé dans l’un des six compartiments mobiles, actionnée directement par l’utilisateur. Le produit étant destiné à se trouver sur n’importe quel lieu public, les lieux de stockage sont conçus en plexiglass de façon à ce que l’utilisateur puisse toujours avoir une idée de la quantité de déchets déjà stockée.

 

Les poubelles du futur voitureLA TRIMOBILE

La Trimobile est un compromis entre le tri optimal des déchets et la participation active des utilisateurs. Avec ses 7 compartiments et son système de compression interne, la Trimobile est effectivement l’une des poubelles la plus polyvalente de ce Speed Défi. Pour ce qui est de la participation active, il vous suffit de vous imaginer en situation : vous marchez dans la rue, en longeant les dizaines et les dizaines de voitures immobiles qui forment la population inerte des villes, et vous tombez soudain sur une voiture en bois peinturlurée de pictogrammes et creusée de récipients à déchets. Curieux, n’est-ce pas ? C’est certainement la curiosité qui vous poussera à essayer cette poubelle pour la première fois, mais la sympathie naturelle que vous aurez pour elle sera durable, et vous y reviendrez sûrement.

Commentaires (1)

1. kalys 06/03/2016

Merci pour toutes ces infos !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org