Qu'ont voté les députés du Lot, Launay et Orliac durant cette législature libérale ?

Le Lot en Action, campagne Fakir, mis en ligne le 7 juin 2016

Charlie les francais ont vote comme des consLe quinquennat de Hollande aura marqué l'abandon par le PS des valeurs de la gauche et son allégeance à celles du libéralisme. Fakir mène une campagne pour informer les citoyens des votes de leurs députés durant cette législature. Launay et Orliac, pour le Lot, sont également épinglés.


En juin 1936, avec le Front populaire et le parti socialiste de Léon Blum, les travailleurs obtenaient les quarante heures, les congés payés, les conventions collectives, les hausses de salaires.

En juin 2016, quatre-vingts ans plus tard, le parti socialiste de François Hollande casse le Code du travail, gèle le Smic, recule l’âge de la retraite, etc., avec la complicité de vos élus.

«Mon adversaire, c’est la Finance ! »

Alors candidat, François Hollande promettait de « combattre cet adversaire qui n’a pas de nom, pas de visage, mais qui gouverne ». Devenu président de la République, il a capitulé, et sans la moindre bataille.

Dès son entrée à l’Élysée, il a ainsi signé le TSCG (Traité sur la Stabilité la Coordination et la Gouvernance), surnommé le « traité Sarkozy-Merkel »... qu’il s’était pourtant engagé à refuser ! Puis il a promu le CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi, des milliards pour les multinationales), l’Ani (Accord National Interprofessionnel, pour des licenciements plus faciles), le Pacte de responsabilité (toujours plus de milliards pour les multinationales), et maintenant la Loi El Khomri (pour des licenciements toujours plus faciles).


Dessin jean traitrise deputesComme s’il fallait insister pour qu’on le comprenne bien : non, le Parti socialiste n’est plus de gauche. Sur les questions économiques et sociales, il est clairement passé à droite : on aura rarement vu un gouvernement aussi dévoué aux grands patrons, jusqu’à se faire applaudir par le Médef…


Mais si Hollande a pu faire tout cela, c’est parce que des députés l’ont soutenu.

Parce qu’ils ont renoncé à leurs propres engagements de campagne.

Parce qu’ils n’ont pas fait tomber le gouvernement.

Aussi, nous vous proposons de vous éclairer sur les votes de nos députés lotois : comment se sont-ils comportés ? Comme un « frondeur » ? Ou comme un « godillot » ?

Pour que vous vous en souveniez, dans un an, quand il reviendra demander votre suffrage...

Quant à nous, la leçon est claire : « nous ne voterons plus PS ».

Vote des députés lotois (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :

Vote deputes lotois

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org