Le Lot en Action 45

 

 

Le numéro 45 du Lot en Action mag est dans tous les bons kiosques du Lot !

Pour télécharger ce numéro du lot en Action en version pdf, rien de plus simple :

lea-45-une.jpgCliquez sur le bouton ci-dessous (Acheter), et règlez ce numéro, soit 1,50€, par Paypal ou votre carte bancaire.

Dès confirmation de votre règlement, vous recevrez par mail (sous 24h) un identifiant, un code d'accès et un lien qui vous permettront de télécharger le pdf et de l'enregistrer sur votre ordinateur. Attention ce lien ne sera valide que 15 jours. Une fois téléchargé, vous pourrez enregistrer votre numéro sur votre ordinateur et le conserver autant de temps que vous le souhaitez.

 


Pour commander un ancien numéro , envoyez-nous un mail : contact@lelotenaction.org

 

L'édito du n°45 :

La nouvelle têtière du Lot en Action est adoptée ! Tous les lecteurs que nous avons croisés sur les marchés et dans les réunions publiques sont unanimes. Vous remarquerez également quelques changements dans ce dernier numéro de l’année, puisque l’agenda culture, en page 23, commence à trouver ses marques et la « der de couve »  essayera désormais de nous faire sortir du journal sur une touche de culture ou de poésie. Nous souhaitons également renforcer l’interaction entre le journal et le site. Si ces deux médias sont complémentaires, nous n’avons pas réussi, à ce jour, à les combiner de façon efficace. L’aventure du Lot en Action s’inscrit dans le mouvement récent des journaux qui sont nés de l’internet, à l’instar d’Article XI, de Médiacritique, Rue89, Zélium ou encore CQFD (toutes proportions gardées bien sûr !). Trouver un équilibre financier sur un support purement virtuel, celui d’internet, est quasiment impossible. Même les « grosses machines » comme Médiapart peinent à y arriver. Les internautes ont pris l’habitude de « consommer » de l’information, gratuitement, acceptent mal de mettre la main au portefeuille et ne supportent pas de fréquenter un site blindé de publicités en tous genres. Editer un journal et un site a un coût, même en ayant une équipe motivée et bénévole. Si nous publions sur le site trop d’articles du journal, les ventes baissent. Pourtant le Lot en Action renforcerait grandement son efficacité en trouvant une équation qui allie la crédibilité du support papier et la puissance de diffusion de l’info sur internet (la newsletter compte 1 600 abonnés).

Nous allons pourtant tenter de trouver un équilibre entre les deux. Les journaux de plus de deux mois sont désormais en consultation libre sur le site. Nous mettrons en ligne de plus en plus d’informations complémentaires aux articles présents dans le numéro qui est en kiosque et espérons que ces dossiers donneront envie aux internautes d’acheter la version papier du journal, le seul moyen que nous ayons pour régler les factures de l’imprimeur et couvrir les coûts inhérents à sa distribution et sa réalisation. Le dossier central de ce numéro est consacré au « petit » éolien et vous pourrez retrouver sur le site tous les éléments qui ont permis de le réaliser, de multiples liens pour en savoir davantage et des articles complémentaires. Le site fait également peau neuve, pour être au diapason avec les évolutions du journal. N’hésitez pas à nous alimenter en liens et infos diverses que vous souhaiteriez voir publiés sur lelotenaction.org.

Nous faisons également un dernier rappel, concernant la première grande réunion des Amis du Lot en Action, qui aura lieu le dimanche 11 décembre, à partir de 11h, au Caf’Causse à Assier. L’occasion de rencontrer toute l’équipe qui participe à l’aventure, mais également de participer à ce qui commence à devenir une vitrine incontournable des initiatives citoyennes et des alternatives sur notre territoire. Tout cela ne devient possible que par la participation de plus en plus active de nombreux citoyens. Ce journal c’est le vôtre, le nôtre au sens large. Faisons le vivre. De nombreux projets sont portés par des lecteurs, des contributeurs du LEA, des militants, des associations et ne demandent que des moyens humains pour voir le jour concrètement. Un café associatif à Figeac, par exemple, qui  ne se fera que si plusieurs associations mettent la main à la pâte. Si vous avez un peu de temps disponible en ce dimanche 11 décembre, venez faire un tour du coté d’Assier. Quel que soit le temps dont vous disposiez, il y a mille façons de participer au Lot en Action et d’aider à ce que ce nous sommes en  passe de réussir : avoir un vrai média indépendant, associatif et participatif dans le Lot, fait part des citoyens, pour les citoyens. N’hésitez pas à vous rendre sur la page du site qui annonce la réunion et à consulter les commentaires, en bas de page, qui proposent un covoiturage.

Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce numéro, de bonnes fêtes de fin d’année, et vous fixons rendez-vous dès le 13 janvier pour l’édition du numéro 46 !

Mille autres choses dans ce numéro :

Dossier central : Le petit éolien, avec plans d'une éolienne à axe vertical

Infos Lot

  • La future PRISON DU LOT ne portera peut-être pas le nom de Monique Saillens. A la suite de notre déplacement à Sauzet pour recueillir la parole des habitants, nous vous annoncions dans l’article paru dans notre dernier numéro, que nous attendions le rendez-vous avec les élus (fixé au 2 décembre), et notamment le maire du village Madame Monique Saillens, pour vous faire part tant de la position des opposants au projet d’implantation de la prison que des réponses des élus aux nombreuses questions que soulève cette histoire. Nous avions été agréablement surpris que le maire ait retrouvé notre numéro de téléphone et accepte enfin de nous recevoir. Ce changement d’attitude semblait s’inscrire dans une vraie stratégie de communication, puisque au même moment  la Dépêche relayait, docilement, un communiqué de presse de la maire et le magasine de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Lot consacrait une double page au projet de prison de Sauzet, en laissant une large place au discours de Mme Saillens, tout en caricaturant les opposants au projet, sans jamais leur donner la parole.  Notre dernier article était donc court et ne donnait finalement que peu d’informations sur les témoignages que nous avons recueillis, puisque nous souhaitions laisser aux élus de la commune la possibilité de répondre librement à ces questions. Mais  coup de théâtre magistral le 26 novembre dernier, puisque La Dépêche annonçait que « la future prison du Lot ne s’installerait pas forcément à Sauzet, un appel à d’autres sites étant lancé ». (...)
  • Les états d’âme de Gégé Manvu. Je re-relis la dernière livraison de mon tabloïd préféré, et je me pose des questions. Le ton, le fond sont terriblement sérieux, et ne reflètent plus assez à mon goût la bonne humeur qui règne habituellement dans la rédaction – petit clin d’œil en passant à Laurent, qui garde son heureux caractère et son sang-froid en toutes circonstances ou presque. (...)
  • Assier : la transition au Caf’Causse. Dans le cadre de cette belle aventure que représente le café associatif « le Caf'Causse », nouvellement ouvert sur la commune d'Assier et du partenariat tissé avec les associations du territoire, l'association Coqueli'causse a proposé et organisé, avec le soutien du LEA, une soirée débat sur la question de la transition énergétique le vendredi 2 décembre. (...)
  • L’info-folle. Alors voilà. Il y a des gars qui vont acheter comme vous et moi un pot de peinture ou un tournevis au Leroy-Merlin du coin. Seulement ceux-là, d’après les infos, ils ont sorti une mitraillette pour payer leurs emplettes, c’était des caïds marseillais. J’imagine ce que ça ferait chez Weldom ou chez Bricomarché si je sortais ma Kalachnikoff. Moi je trouve que c’est pas bien poli. (...)
  • La Dépêche aime entretenir la peur. Nous n’allons pas améliorer l’état de nos relations avec nos amis du seul quotidien local, mais il faut bien avouer qu’ils le cherchent avec opiniâtreté. S’inscrivant dans le ton général employé par les médias, nos confrères aiment mettre en avant les vols, les crimes et en général tout ce qui entretient  la peur chez les citoyens, surtout les personnes âgées. Dans le numéro du 30 novembre dernier, un article titré « Appel à la vigilance des séniors » attire l’attention des lecteurs sur le fait que « les personnes du troisième âge sont les cibles privilégiées des escrocs ». (...)
  • Enseignants du Lot : Appel à la résistance contre le fichage de l’enfance. Trois ans après notre premier appel (ndlr : CNRBE), malgré le harcèlement administratif et les pressions incessantes que nous subissons au quotidien, malgré les sanctions qui se sont abattues sur beaucoup d’entre nous, et parce que la multiplication des fichiers dans l’Education Nationale confirme malheureusement les craintes que nous exprimions alors, nous décidons de réaffirmer notre volonté de ne pas être utilisés comme acteurs premiers d’une traçabilité des élèves et d’un contrôle social de la population. (...)
  • Amiante dans l’école de Livernon : overs une plainte au pénal ? Le collectif de parents d’élèves qui demande l’application du principe de précaution, suite à la découverte d’amiante dans les murs de l’école (le Document Technique Amiante signale des surfaces « dégradées »), reste pus que jamais mobilisé devant le refus de la commune de Livernon et de la Communauté de Commune d’éloigner les enfants de la classe concernée. (...)
  • Les amis du Célé en perdition. C’est fini, les Amis du Célé ne poursuivront pas leurs activités en 2012. Lors de l’assemblée générale extraordinaire, qui s’est tenue à Orniac le 1er décembre, l’ambiance était morose. (...)
  • Agriculture Bio : où en est-on en Europe, en France et dans le Lot ? Les exploitations Bio ont doublé entre 1999 et 2003 dans le département du LOT, avec 2,4% de sa SAU en Bio il est légèrement en dessous de la moyenne régionale, et n'a connu aucune progression en 2004. (...)
  • Les agriculteurs bios du Lot s’organisent. Le nombre d’exploitations en agriculture bio dans le Lot a plus que doublé dans les dix dernières années et les trois quarts des paysans en bio pratiquent la vente en direct. A l’occasion du « plan bio » nous nous sommes attachés, avec l’aide de « Lot Ab né », à comprendre les freins qui empêchent les cantines du département d’atteindre l’objectif affiché d’inclure 20% de bio dans les aliments qu’ils utilisent. (...)
  • Foire bio de Noël à Figeac. Pour sa deuxième édition, la foire bio « lotoise » de noël se déroulera à Figeac, à l’espace François Mitterrand, le 18 décembre de 10h à 18h. L’énorme succès de la foire, l’année dernière à Cahors, laisse donc augurer une affluence record. (...)
  • Les faucheurs du Lot trop seuls. Gilbert Coste, l’infatigable faucheur volontaire du Lot était en Bretagne, devant l’usine Sanders de St-Gérand, où les faucheurs ont organisé un blocus de l’entreprise que préside Xavier Beulin (par ailleurs président de la FNSEA), qui constitue un endroit stratégique pour poser un acte de refus de l’utilisation des OGM en agriculture et particulièrement dans l’alimentation animale. Les militants ont dû lever le blocus au bout de quelques jours, le tribunal ayant prononcé une astreinte de plusieurs milliers d’euros par heure de blocage pour chaque militant. (...)
  • Médecins de l’ Est pour campagnes désertées. Ils ne sont que quelques-uns dans le Lot, l’Aveyron, le Lot-et-Garonne, mais l’installation dans ces campagnes de médecins issus d’Europe orientale est une tendance avérée. Cette migration économique se doit d’être tempérée, mais semble illustrer un triste constat : le délitement des cartes médicales, d’ Est en Ouest de l’Union Européenne. (...)
  • Sénaillac-Lauzes : des formations « Transition ». Le mouvement de Transition a désormais 5 formateurs en France: des formations à la Transition seront dispensées dans plusieurs régions en 2012.
    « Sénaillac en Transition » souhaite accueillir une formation sur notre territoire.  La formation de deux jours « Training for transition » est organisée dans le monde entier et c’est la formation de base sur « comment lancer ou développer une initiative de transition ». (...)
  • Soupe populaire à Lauzerte. Le groupe lauzertin Démocratie réelle, qui s’est constitué à la suite du passage des marcheurs indignés en route pour Bruxelles, se réunit tous les 1er et 3ème samedis de chaque mois, à 13h, dans une salle de la mairie. Divers projets sont en préparation, notamment la création d’un jardin collectif sur la commune. (...)

Régional, national, international

  • Semences : la guerre est déclarée. Après un débat vif, les députés ont voté la loi sur le certificat d’obtention végétale, qui supprime le droit de ressemer librement sa propre récolte sans verser de taxe. Les élus UMP, et le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, ont rejeté tous les amendements proposés par l’opposition de gauche. (...)
  • BHL : la guerre pour le sionisme. Les véritables motivations qui ont poussé l’occident à intervenir en Libye commencent à apparaître au grand jour. On savait déjà que le pétrole et diverses ressources de matières premières avaient contribué à la destruction d’un pays faible militairement et diplomatiquement. (...)
  • La Choucroute de Marseille. La diffusion du dernier Petit Billet «La dictature des marchés, va-t-elle nous faire marcher vers la dictature ?» m’a permis de renouer contact avec un groupe humoristique de Marseille nommé la «Choucroute de Marseille», qui sévit régulièrement au Point de Bascule ou au Théâtre Toursky de la cité phocéenne. (...)
  • Des Faubourgs aux marches du Palais. Chronique d’une révolution à venir. Les faubourgs…ça grouille, ça gît, ça vit. Emplis de racailles sans instruction ni avenir, la lie. Combien de révolutions ont été allumées par les faubourgs, combien d’incendies comme autant de coups de semonces au dessus des villes faisant trembler les vitres des palais ? C’est que la faim les tenaille. Alors ils crient, ils ruent, ils attaquent, ils volent, pillent, brûlent et tuent, renversant tout comme une vague boueuse. (...)
  • L’Etat français en faillite ? Si le terme de « faillite » vous semble excessif pour décrire ce qui se passe aujourd’hui en France, alors lisez avec attention ce qui suit. La très officielle ADEFDROMIL (association de défense des droits des militaires) publie sur son site un article, daté du 30 novembre, qui confirme les rumeurs qui circulent : de nombreux militaires de l’armée de terre n’ont toujours pas touché leur solde du mois… d’octobre ! (...)
  • Un fait divers, une loi. « Depuis son arrivée au gouvernement, en 2002, Nicolas Sarkozy en a fait une marque de fabrique. A chaque fait divers tragique, les victimes reçoivent la compassion des plus hautes autorités de l’Etat, puis une nouvelle loi est annoncée pour « éradiquer » le phénomène », écrit Le Monde qui rappelle les précédents.
  • La vérité choquante derrière la répression contre le mouvement « Occupy ». Les assauts violents de la police à travers les États-Unis ne sont pas une coïncidence. « Occupy » a touché la corde sensible de notre classe politique : l’argent.     Les Américains de toutes tendances sont encore choqués par les images cette semaine, de brutalités policières sans précédent au cours d’une vague de répression coordonnée contre les manifestants pacifiques d’Occupy Wall Street (OWS) à travers le pays. (...)
  • Vers la troisième guerre mondiale. La position occidentale envers la Syrie n’a qu’un seul but : affaiblir l’Iran. Comme il a été dit en février 2011 dans le Moyen-Orient et ensuite le monde, le « printemps arabe », financé, soutenu et armé par les États-Unis, était loin d’être « spontané » ou « organique », mais bien plutôt une déstabilisation régionale préméditée pour consolider l’hégémonie de Wall Street et de la City de Londres à travers le Moyen-Orient et ce dans un effort d’isoler à la fois Moscou et Pékin par une tactique faite pour établir un «ordre international» industrio-fasciste incontesté. (...)

Santé, environnement

  • Lacunes et « situations burlesques » dans deux centrales nucléaires visitées par surprise. information incroyable, passée inaperçue mais publiée sur le site de France Télévision le 2 décembre dernier (article écrit avec l’AFP). « Burlesques ». Pas tout à fait l'adjectif auquel on pense pour qualifier les centrales nucléaires françaises… Deux parlementaires ont voulu vérifier cette semaine la résistance de ces dernières à un incident nucléaire. (...)
  • Le filet de… gaz de schiste. Énergies fossiles non conventionnelles : on dort sur un vrai pactole, ne cesse de répéter les lobbies ! Qu'en est-il exactement au moment où l’on nous dit que le pic pétrolier sera atteint en 2014 ? (...)

Nouvelles technologies

  • Quand hackers et climat se glissent dans nos ordinateurs. Les entreprises avouent leur vulnérabilité face au piratage.
    Comme nous vous le rapportions dans les précédents numéros du LEA, il semble que les attaques par internet se multiplient ces derniers mois. Elles n’ont pas toujours une visée malfaisante : les hackers cherchent parfois à démontrer que nos systèmes d’information sont mal protégés alors qu’ils renferment nos données personnelles ainsi que celles des états et des entreprises. (...)
  • 140 millions de téléphones portables sous surveillance ! Et alors ? En ces premiers jours de décembre, les nouvelles les plus étonnantes auxquelles nous nous attendions concernaient la bourse, la météo, ou pourquoi pas la campagne présidentielle. Mais non, ô surprise, c’est le monde rose et merveilleux des nouvelles technologies qui va peut-être fournir matière au plus grand scandale de cette fin d’année. Car en effet, il y a de quoi s’esbaudir : un jeune informaticien américain de 25 ans, nommé Trevor Eckhart, a surpris des logiciels espions sur son « smartphone » ! Mais bon, on l’a bien cherché. (...)

Culture

  • Franck Le page : Comment se désintoxiquer de la langue de bois ? Alors que les licenciements sont devenus des plans de sauvegarde de l’emploi, ou que votre banquier se veut votre partenaire, il est temps de se poser certaines questions. Franck Lepage s’est lancé dans cette bataille très politique : celle des mots. Avec d’autres travailleurs socioculturels, lassés des euphémismes et des mensonges du langage du pouvoir, il a lancé une coopérative d’éducation populaire : la Scop Le Pavé. Leurs « conférences gesticulées » sillonnent la France… et la Toile.
  • Le légendaire Saint Namphaise. Malgré leur nom, les lacs de St Namphaise sont de petite dimension. Il s'agit de mares taillées dans de grandes dalles calcaires compactes, non fissirées.

Chroniques

  • La chronique de Pétronille
  • Le Lutin part chercher fortune...
  • Les leçons de vocabulaire du professeur Charabia

Agenda culturel

lea-45-une.jpg

Pour télécharger ce numéro du lot en Action en version pdf, rien de plus simple :

lea-45-une.jpgCliquez sur le bouton ci-dessous (Acheter), et règlez ce numéro, soit 1,50€, par Paypal ou votre carte bancaire.

Dès confirmation de votre règlement, vous recevrez par mail (sous 24h) un identifiant, un code d'accès et un lien qui vous permettront de télécharger le pdf et de l'enregistrer sur votre ordinateur. Attention ce lien ne sera valide que 15 jours. Une fois téléchargé, vous pourrez enregistrer votre numéro sur votre ordinateur et le conserver autant de temps que vous le souhaitez.

 

Pour commander un ancien numéro , envoyez-nous un mail : contact@lelotenaction.org
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org