Apéro Géant et fête de la musique

Apéros géants dans le Lot, c’est parti !

Article paru dans Le Lot en Action n°18

Gramat : 1er apéro géant le jour de la fête de la musique
Il vient de parvenir à nos oreilles délicates un bruit de couloir inquiétant : un apéro géant se préparerait à Gramat, le jour de la fête de la musique, le 21 juin ! Il nous a semblé de notre devoir de citoyen de prévenir Super Préfet et Arpagon (le maire de Gramat) de ce que notre bon gouvernement dénonce depuis quelques semaines, sans ménager sa peine, afin d’attirer notre attention sur les risques inconsidérés que prennent les joyeux drilles, inconscients de tout bords et irresponsables de citoyens qui participent à ces fêtes païennes où l’alcool coule à flot et la bonne humeur  prévaut. C’est dangereux et subversif. Point à la ligne. On ne discute pas.  Et comme on sait la peine et la sueur de nombreux représentants de l’état et d’élus face à cette déferlante infernale et totalement incontrôlable de ces apéros géants, mieux vaut ménager Super Préfet et Arpagon, qui sont suffisamment occupés en ce moment (expulsion des cohortes de sans-papiers, réforme territoriale et arrêts autorisant les carrières pour le premier, économiser et compter les sous pour le second) en leur évitant la surprise et en leur laissant le temps de s’organiser.
Je vous disais donc que quelques anonymes (et ne comptez pas sur moi pour vous révéler mes sources, c’est une question d’honneur, de déontologie, et nous tiendrons longtemps même si torture il y avait dans les caves obscures de la préfecture) nous ont prévenu que le 21 juin, au quartier du Barry à Gramat (quai le long de l’Alzou, sous le pont de la route de Cahors) se tiendra une fête de la musique, participative, gratuite, dans la joie et la bonne humeur.  Nous avons interviewé Alain Pro, l’un des organisateurs anonyme de cette manifestation
LLEA : N’avez-vous pas peur, Alain, des débordements possibles dus à une consommation excessive de musique et d’alcool ? Les récents évènements qui se sont déroulés en France, lors d’apéros géants annoncés sur Face de Bouc, ont fait la une des journaux télévisés et nos responsables politiques appellent à la retenue. Qu’en pensez-vous ?
Alain Pro : Le seul débordement qui nous inquiète véritablement, c’est celui de l’Alzou ! Avec toute la flotte qui tombe en ce moment, avouez qu’il y a de quoi flipper un peu.
LLEA : Vous avez créé un groupe sur Face de Bouc et invité des milliards d’internautes à venir participer à cette fête subversive. Compte tenu de la traque systématique faite par la police scientifique, n’avez-vous aucune crainte quant à votre responsabilité pénale ?
Alain Pro : C’est effectivement une bonne question. L’état a besoin de responsables identifiés. Dès qu’il a à faire à des groupes de citoyens autogérés et sans responsable reconnu, c’est la panique à bord. Et compte tenu de la dérive sécuritaire à laquelle nous assistons en ce moment, on peut sérieusement s’inquiéter quant aux libertés fondamentales. Pour communiquer, nous avons décidé avec Anne Haut, de Nîmes, de créer un groupe sur Facebook pour annoncer cet apéro géant, couplé à la fête de la musique, histoire de démontrer le ridicule de la situation. Il y a eu un mort à Nantes, un jeune qui est tombé d’un pont. C’est regrettable, mais on essaye de nous faire avaler que c’est inacceptable, et qu’il faut absolument interdire ce genre de manifestation. Bientôt on nous empêchera de boire l’apéro même à la maison ! Dans le même temps on autorise les OGM à grande échelle, on vaccine à tour de bras (plusieurs dizaine de morts dues au vaccin contre la grippe cochonne, mais là, c’est pas pareil, le lobby des labos est plus puissant que celui de Ricard), on tergiverse et temporise pour interdire des pesticides que l’on sait très toxiques, on autorise l’industrie nucléaire à se débarrasser de ces saloperies dans la nature, la SNCF à polluer à la créosote tout Biars et la région, une centrale d’enrobé à chaud à Thémines, etc.  Il y a bien sur un peu de provo dans cette histoire, il fallait donc que l’on monte ce groupe sur Facebook. Et pour rester anonyme, je vous confie un p’tit truc : Vous ouvrez une première adresse mail d’un cyber café. Vous en ouvrez une deuxième d’un autre cybercafé, avec l’aide de la première. Puis vous changez encore de crèmerie et en ouvrez une troisième avec l’aide de la seconde, avec laquelle vous allez pouvoir ouvrir un compte Facebook. Vous sortez du cybercafé, ni vu ni connu. Bien sûr ils peuvent obtenir les adresses IP s’ils cherchent vraiment, mais là, ça dépasse déjà largement les compétences des fins limiers de la police cadurcienne ou de la gendarmerie marivaloise.
LLEA : Parlez-nous de la fête du 21 juin.
Alain Pro : Des groupes de musiciens vont se donner en spectacle et invitent tous les citoyens qui ont la guitare qui les démange à venir y participer. Des barbecues seront mis à disposition pour que les participants puissent faire griller qui une saucisse, qui une côtelette d’agneau pour les viandards, des poivrons ou des cœurs d’artichauts pour les végétariens. Des poubelles également pour jeter les canettes de bières et les bouteilles que vous aurez amené avec vous (une fois qu’elles seront vides bien sûr !). Pensez à en prendre aussi pour les copains. Des associations seront présentes et tiendront des stands (NDLR : Le Lot en Action par exemple, nous ne pouvons nous passer d’être au cœur de l’actualité !). Tout cela sera bien sûr gratuit. Pour notre part nous organiserons la mise à disposition de la logistique, pour le reste, chacun est responsable. La fête débutera à partir de 18h00 et se poursuivra au moins jusqu’à deux heure du matin. Se faire un p’tit apéro, une petite grillade, écouter de la musique et danser, bref une vrai fête de la musique, entre citoyens, entre potes.
LLEA : Le 26 juin, deux autres apéros géants sont prévus à Figeac et Cahors. Pourquoi avoir choisi la date du 21, c’est une compétition ?
Alain Pro : Vous rigolez ! ça laisse toute la semaine pour récupérer avant de remettre ça à Cahors ou Figeac ! Même si c’est un lundi, c’est le jour de la fête de la musique et chaque citoyen peut, sans autorisation préalable, faire la fête et jouer de la musique. D’ailleurs il serait judicieux que le 22 juin devienne un jour férié pour récupérer de ces agapes. A bon entendeur…


http://www.lelotenacttion.org

Quartier du barry Gramat

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org