Besson : un cran de plus dans l'ignominie

Le Lot en action. 13 septembre 2010 par Bluboux

Notre confrère « Le Canard Social », site d'infos indépendant sur le Web, a « fait très fort » en publiant le 9 septembre, la directive émanant du ministère de l'intérieur, datée du 5 août et signé par Michel Bart, directeur de cabinet de notre très distingué Brice Hortefeux (qui rappelons le, est ministre de l'intérieur en fonction ET condamné par la justice pour propos discriminants). Cette directive est adressée aux Préfets, Préfets de police et Commandants de gendarmerie et précise :

«300 campements ou implantations illicites devront avoir été évacués d’ici 3 mois, en priorité ceux des Roms» . Plus loin, «les opérations menées depuis le 28 juillet contre les campements illicites de roms n’ont donné lieu qu’à un nombre trop limité de reconduites à la frontière ». Au cas où les Préfets auraient encore un doute, le texte insiste : «il convient évidemment d’empêcher l’installation de nouveaux campements illicites de Roms.» Avant de conclure : «les préfets de zone s’assureront (…) de la réalisation minimale d’une opération importante par semaine (évacuation / démantèlement / reconduite) concernant prioritairement les Roms».

Non seulement le mode opératoire évoqué dans ce document, qui cible sans équivoque possible une communauté, est répréhensible sur le plan moral mais également légal...

Le jour de la publication de ce document, le 9 septembre, le Parlement Européen prenanit une résolution demandant à la France de «suspendre immédiatement toutes les expulsions de Roms».

En réaction, Eric Besson a alors déclaré : «La France n’a pris aucune mesure spécifique à l’encontre des Roms. Notre droit ne connaît les étrangers qu’à raison de leur nationalité.»

Interrogé par France 2 sur l'existence de cette directive et surtout son contenu, lors de l'émission « Les 4 vérités », Besson c'est contenté d'un « je n'étais pas au courant de cette directive, puisque non destinataire ». Sic ! Braves gens, nous sommes bien trop iidiot d'imaginer qu'il puisse y avoir un minimum de communication entre le ministère de l'intérieur et celui de l'immigration, surtout en période de crise gouvernementale ! Ou alors de funestes fauteurs de troubles pour insinuer que l'on nous prend pour des pommes. Xavier Bertrand, qui a du se coller ce matin à la tache de sapeur pompier sur RMC, s'est fait exploser, disperser façon puzzle face à un Jean-Jacques Bourdin en grande forme : « Le gouvernement presse les Préfets de cibler prioritairement les Roms, n'est ce pas honteux dans le pays des droits de l'Homme ? » Bertrand est devenu vert, puis jaune avant de reprendre un peu de couleur, histoire de bredouiller maladroitement que tout cela était de la faute des socialistes....

Nous sommes gouverné par un ramassis de bandits, qui en plus de l'incompétence, ont la caractéristique de faire les yeux doux aux électeurs d'extrême droite, au risque d'ouvrir un boulevard au fascisme.

 

PS : A la suite de l'article sur les Roms, paru dans notre numéro de la rentrée (n°20 du 26 août), j'enquête en ce moment sur l'application dans le Lot de la loi dite Besson, qui oblige les communes ou communautés de communes de plus de 5000 habitants, à mettre à disposition des gens du voyage des aires d'accueil. Cet après-midi j'ai pu interroger Lydie Bottero, chargée de communication pour Super Préfet. Lorsque je lui ai parlé de cette fameuse directive du 5 août et des applications éventuelles dans le département, après un silence un peu gêné, le ton s'est fait plus sec lorsqu'elle m'a déclaré : « il n'y a aucun groupe de Roms identifié dans le Lot »

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau