Censure de Wikileaks : Besson essaye de donner le coup de grâce

Le Lot en Action. 3 décembre 2010 par Bluboux

Wikileaks dérange, surtout les Etats-Unis, depuis sa création en décembre 2006. Ce site publie régulièrement des «fuites d'information» en provenance notamment « des régimes d'oppression en Asie, aux États-Unis, dans l'ancien bloc soviétique, en Afrique et au Moyen-Orient » tout en protégeant ses sources. Le site se veut également une aide pour « ceux qui, en Occident, veulent porter à la connaissance de tous les comportements non éthiques de leur gouvernement ou de grandes entreprises ».

Récemment Wikileaks a taper fort en publiant plus de 250.000 notes de la diplomatie américaine. Le site est arrivé en tête du classement hebdomadaire, chez Euronews, des sites les plus visités en Europe au 4 août 2010. Vous trouverez, en fin d'article, quelques affaires révélées par Wikileaks. On comprend dès lors que les Etats-Unis ne décolèrent pas et veulent à tout prix réduire au silence cette source d'information et obtenir la peau de de son fondateur, Julian Assange.

Récemment l'hébergeur de Wikileaks, le géant Amazon, a lâché son client et le site n'est plus hébergé qu'en France et en Suisse. Depuis une semaine les "attaques" informatiques ont rendu le site inaccessible. Pour couronner le tout, le fournisseur de nom de domaine a également supprimer l'accès DSN. C'est donc dans la nuit que Wikileaks a mis en place une solution, leur permettant de rester accessibles, mais avec une nouvelle adresse. Et ce matin, coup de théâtre, le Roi des traitres (Eric Besson) vient de demander au serveur OVH, qui héberge Wikileaks depuis hier, d'expulser le site, au prétexte qu'il a "violé" le secret diplomatique...

Alors que peut-on faire pour agir devant ce qui est probablement la première censure, au niveau international, d'un site d'information ? Le lien en début d'article renvoie sur le site, avec une adresse IP, plus sure pour les jours qui viennent. Le mieux est de faire circuler  l'info à tout votre carnet d'adresse, et si vous ne connaissez pas encore ce site, jettez-y un oeil, voire deux !

Quelques affaires révélées par Wikileaks :

  • Le 17 avril 2009, WikiLeaks a dévoilé l'intégralité du procès de l'Affaire Marc Dutroux, le pédophile belge, en particulier le résumé de ses auditions. Il s'agit des 1 235 pages de synthèse de l'enquête destinées au juge d'instruction, dossier toujours couvert par le secret d'instruction. L'origine de la fuite serait le journaliste luxembourgeois, Jean Nicolas qui a couvert l'affaire et qui avait comme beaucoup de ses confrères accès à l'ensemble des documents.
  • WikiLeaks a publié le 5 avril 2010 une vidéo de l'armée américaine, montrant deux photographes de Reuters, tués par un hélicoptère Apache, lors du raid aérien du 12 juillet 2007 à Bagdad.
  • Le 25 juillet 2010, en collaboration avec The Guardian, The New York Times et Der Spiegel, WikiLeaks rend publics les War Logs, 91 000 documents militaires américains secrets sur la guerre en Afghanistan. Le porte-parole du site a affirmé que certains des documents pourraient permettre de prouver d'éventuels crimes de guerre[14]. Ces documents sont présentés comme témoignant notamment du double jeu qu'aurait joué le Pakistan, ainsi que des efforts pour dissimuler le nombre de victimes civiles.
  • Le 23 octobre 2010, après avoir donné une avant première aux journaux Le Monde, The Guardian, The New York Times et Der Spiegel, aux télévisions Al Jazeera, SVT, Channel 4 et aux sites Bureau of Investigative Journalism, Iraq Body Count et OWNI  , WikiLeaks a mis en ligne 391 832 documents secrets sur l'Irak, portant sur une période du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2009, et révélant, notamment, que la guerre avait fait environ 110 000 morts pour cette période, dont 66 000 civils, et indiquant que les troupes américaines auraient livré plusieurs milliers d'Irakiens à des centres de détention pratiquant la torture.
  • Le 28 novembre 2010, WikiLeaks commence la révélation de télégrammes de la diplomatie américaine. Par cette opération baptisée « Cablegate » par les media anglo-saxons, plus de 250 000 documents sont révélés. Leur publication est relayée par cinq grands journaux partenaires du site, dont Le Monde. Selon le New York Times, ces notes « offrent un panorama inédit des négociations d'arrière-salle telles que les pratiquent les ambassades à travers le monde. »
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org