Manifs: le silence des médias

Il est étonnant de voir à quel point les centrales syndicales semblent dépassées par leur base, qui pousse, qui pousse...

Et le silence embarrassé des leaders syndicalistes est également de mise dans tous les médias !

Il faut aller chercher l'info à l'étranger :

Agence de presse Romandie News :

"Entre 50 et 80% des personnels des six raffineries Total en France étaient jeudi en grève dans le cadre de la journée d'action pour les retraites, a indiqué la direction du groupe pétrolier à l'AFP.

La CGT du groupe a proposé la reconduction du mouvement, ce qui sera décidé lors des assemblées générales de grévistes dans la journée.

Selon un porte-parole du groupe pétrolier, "le mouvement est suivi dans toutes les raffineries, de façon variable. Les modalités de production sont adaptées en fonction" et "il n'y a pas d'impact significatif sur la production" à ce stade.

Le 7 septembre lors de la dernière journée d'action, les six raffineries avaient été mises en débit minimum.

D'après la CGT de Total, la grève est également suivie dans les sites pétrochimiques.

Le syndicat a "mis au débat" la "nécessité de durcir le mouvement à travers la reconduction du mouvement de grève au regard de la fin de non-recevoir sur le fond et la forme de la réforme du Medef et du gouvernement", selon un communiqué.

Les assemblées générales qui en décideront "tiendront également compte de l'évolution du niveau de la mobilisation au niveau interprofessionnel national et des bassins d'emplois", souligne la CGT.

Après le 7 septembre, deux raffineries, celles de Donges (Loire-Atlantique) et Grandpuits (Seine-et-Marne), avaient prolongé le mouvement d'une journée.

Par ailleurs, le dépôt pétrolier Total de Chignin (Savoie), bloqué par des manifestants depuis lundi dans le cadre de la contestation contre la réforme des retraites, a été fermé mardi par la direction.

Les raffineries de Total sont installées à Gonfreville L'Orcher (Seine-Maritime), Donges (Loire-Atlantique), près de Martigues (Bouches-du-Rhône), à Feyzin (Rhône), Grandpuits (Seine-et-Marne) et près de Dunkerque (Nord)."

 

Puis sur le Parisien, une toute petite brève, cachée dans le journal de vendredi dernier, nous apprend que la réffinerie Total de Savoie a été bloquée toute la semaine :

"Le dépôt pétrolier du groupe à Chignin (Savoie), fermé depuis mardi après avoir été bloqué par des opposants à la réforme des retraites, a rouvert vendredi matin, a annoncé la préfecture, mais les syndicalistes menacent de mener de nouvelles "ciblées".
"Le dépôt est rouvert depuis ce matin", a indiqué la préfecture à l'AFP.
Antoine Fatiga, délégué , a pour sa part menacé de mener des actions "ciblées" dans la région, afin de "maintenir la pression jusqu'au 2 octobre", journée de manifestation pour la défense des retraites.
Mardi, la direction de Total avait décidé de fermer jusqu'à nouvel ordre le dépôt tout en prenant des dispositions pour réapprovisionner ses clients.
Entre 50 et 80% des personnels des six raffineries Total en France ont fait grève jeudi dans le cadre de la journée d'action pour les retraites."

Les ouvriers, qui ont compris qu'il est indispensable de bloquer l'économie si l'on veut se faire entendre, ont besoin du soutien des salariés français. De nombreuses grèves reconductibles ont eu lieu, y compris dans le privé.

Je vois dans cette omerta médiatique, une très forte inquiétude du gouvernement : l'épreuve de force sur la réforme des retraites est incontestablement la pierre d'achoppement pour le quiquénat de Sarkozy. La pression exercée sur les médias est énorme. Faites circuler l'info, et surtout ne baissez pas les bras et venez nombreux manifester samedi prochain (Cahors 10h30, Figeac 14h30).

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org