Quand Mamère et Mélenchon écrivent ensemble pour soutenir Greenpeace en Russie, les médias dominants s’en foutent.

Agoravox, par Patrick Samba, mis en ligne le 15 octobre 2013

Encore une fois - on est bien obligé de le constater - les journalistes ne font pas leur travail. Ou du moins le travail honnête, respectueux de leur éthique professionnelle, qu'ils sont censés réaliser au bénéfice de leurs concitoyens. On pourra toujours s'indigner, comme l'a fait il y a quelques temps l'ancien journaliste Noël Mamère, que la colère s'exprimant face à ce constat puisse avoir pour résultat de clouer au pilori les "lampistes", quand il y aurait une plus grande justice à viser les donneurs d'ordre.

Oui bien sûr. Mais les journalistes détiennent encore le droit de se regrouper pour limiter le pouvoir de leurs patrons.

La raison de ma mauvaise humeur ? Il y a une semaine, le mercredi 9 octobre, "le site de l'écologie", Reporterre, publiait une tribune d'une portée politique incontestable. Or celle-ci n'a été relayée depuis sa parution par aucun média mainstream (dits d'importance !) malgré son évident intérêt. Aucun !

Inscrivez les noms "Mamère" et "Mélenchon" ensemble, "Mélenchon" seul ou "Mamère" seul dans la barre de recherche de Google. A part bien sûr le site Reporterre, vous n'obtiendrez aucune autre réponse vous orientant vers le sujet de cette tribune. Aucune (du moins jusqu'à la septième page ; je ne suis pas allé au delà). Et ça depuis une semaine !

Pourtant au travers de cette tribune il est question d'une information réellement digne d'intérêt pour qui s'intéresse à la politique française. Quand son contenu lui-même, qui plus est, en a tout autant.

Noël Mamère, on le sait, a annoncé sa démission d'EELV le 25 septembre 2013. Or 14 jours plus tard à quel évènement assiste-t-on ? A celui d'un homme politique de premier ordre ayant quitté le parti auquel il appartenait depuis 15 ans, et qui se fend d'une tribune, sur le site Reporterre donc, qu'il signe avec un autre homme politique de premier plan. Non pas une tribune qu'il aurait partagée avec plusieurs personnalités, par exemple avec JL Mélenchon et Martine Billard, coprésidente écolo du Parti de Gauche, auxquels aurait pu s'associer Corinne Morel-Darleux, responsable de l'écologie au PG, ou encore en compagnie d'autres associations écologiques, non !, avec Jean-Luc Mélenchon seul. Et aucun média n'en parle !

Parce que l'information est à ce point anodine ? Il faut le croire.

Et bien donc AgoraVox sera une nouvelle fois le seul média généraliste à publier un article sur un sujet d'importance ignoré des autres médias généralistes. Tout comme récemment il avait été l'un des seuls à informer de la censure dont Leïla Aïchi avait été l'objet au Sénat sur la question de l'intervention en Syrie. Et de bien d'autres sujets.

Voici donc cet article :

"LIBERTE POUR LES MILITANTS DE GREENPEACE ", demandent ensemble Noël Mamère et Jean-Luc Mélenchon - REPORTERRE.

Mamère, il n'y a pas si longtemps pourtant, mais il était alors à EELV, n'avait pas que des mots doux à l'endroit de Mélenchon. Et bien aujourd'hui Mamère s'engage avec Mélenchon, quelques jours après son départ d'EELV, sur une cause commune : la liberté des militants de Greenpeace emprisonnés en Russie.

Voilà... Une broutille... Vous y verriez un acte politique d'importance, vous ? Et un symbole ? La liberté... une broutille vous dis-je !

Et pendant ce temps, grâce aux médias mainstream, on sait que Jean-Vincent Placé, qui a une très grande responsabilité dans la démission de Noël Mamère d'EELV, a volé au secours de la fragile Nadine Morano [qui pourtant ne manque pas de soutien], laquelle a porté plainte contre Guy Bedos qui l'a traitée de "connasse" [et non pas de "salope" !!?...] : "ma famille est profondément choquée" - Lelab Europe1. Quand bien évidemment il n'a pas levé le petit doigt pour défendre Stéphane Lhomme, lequel est attaqué en justice par une transnationale qu'il a accusé de corruption. Or Nadine Morano est-elle une "conne" ? Et AREVA a-t-elle corrompu ? Et donc qui faut-il soutenir ?

(L'Observatoire du nucléaire craint pour sa survie avec le procès Areva : soutenez-le !)

Et pendant ce temps-là, et cela depuis de nombreuses années, les employés des médias mainstream perdent l’estime de la grande majorité de leurs concitoyens. Les 2/3 d’entre eux ne croient ni en leur indépendance à l’égard du pouvoir et des partis politiques, et pratiquement dans la même proportion à l’égard de l'argent, ni par conséquent à l'objectivité de l'information qu'ils délivrent et commentent. (Baromètre 2010 de confiance dans les médias | La-Croix.com Baromètre 2011 de la confiance dans les médias | La-Croix.com) Dans le classement des métiers préférés des français réalisé par l’Ifop en janvier 2011, la profession de journaliste arrive en 12è position sur 15, juste avant les banquiers et bien après les policiers (Ifop - Le classement des métiers préférés des Français). Tout est dit…

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org