Cahors-Sud : du bruit autour de l’aérodrome

Le Lot en Action n°44. 25 novembre 2011

aerodrome-1.jpgVivre à Cahors sud est devenu très difficile, le bruit et la pollution générés par le club de parachutisme basé sur l'aérodrome de Cahors Lalbenque s'amplifiant. Le week-end il est impossible de se reposer dans le calme. Aucune restriction n'est imposée à cette activité de loisir et ce en dépit du mécontentement des habitants, qui l'ont manifesté lors des dernières élections en désapprouvant la politique du CG entre autres.

Dans ses réunions publiques Mr  Miquel niait avoir connaissance des subventions versées par le CG au para club qui utilise, à peu de frais, une structure dont le déficit abyssal est à la charge du contribuable. C'est le monde à l'envers chez les responsables locaux ; les nantis sont financés par leurs victimes. Pourtant les graves effets pathologiques induits par le bruit sont reconnus par les instances officielles,  preuve nous est donnée par le « guide du maire » dont la préface débute ainsi :

« Vous êtes maire de l’une des 36 785 communes françaises. Vous le savez, le bruit constitue pour nos concitoyens l’une des nuisances les plus fortement ressenties. En dehors de son importance pour la qualité de la vie, le bruit a aussi des répercussions prouvées sur la santé. Autorité administrative proche des citoyens, vous êtes en première ligne pour lutter contre les nuisances sonores. Le présent guide contient des informations et des conseils pratiques qui vous aideront à répondre le plus efficacement possible aux attentes de vos concitoyens... »

aerodrome-3.jpgLes politiques locaux n'écoutent pas les maires qui osent faire état de la situation. Pourtant, alors que l'étiquette politique qu'ils défendent se veut démocrate et sensible à l'égalité et à la liberté des citoyens, ils cultivent le non droit et le privilège. Les représentants, tant départementaux que régionaux d'Europe écologie, malgré de nombreuses sollicitations de la part des riverains,  restent  muets prouvant ainsi leur attachement à une politique qu'ils disent dénoncer. Les directives ministérielles visant à réduire les nuisances de l'aviation de loisir sont volontairement occultées et, de plus, ils bénéficient de l'exonération de la TIPP alors qu'un salarié la paie pour aller travailler…

De toute évidence, les décideurs ont à cœur de privilégier les loisirs de quelques nantis au détriment des populations qui forment le tissu social et économique indispensable à la communauté.

La crédulité des électeurs que nous sommes n'est pas éternelle.

Collectif de citoyens  mecontents

pollution Info Lot LEA Environnement

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org