Collectif Basse Vallée du Lot Santé/Environnement

Article publié dans le n° d'avril (n°109), mis en ligne le 18 avril 2017

Paa collectif basse vallee du lot 2Des parents, riverains, éducateurs, salariés agricoles, professionnels de Santé, inquiets des effets des pesticides issus des traitements phytosanitaires (notamment utilisés dans les vignes) sur la santé des citoyens habitant la Basse Vallée du Lot, ont créé le Collectif Basse Vallée du Lot Santé/Environnement (Luzech - Prayssac - Puy l'Evêque).

Dans un premier temps, nous demandons notamment que soient portés au débat avec les personnes concernées par la viticulture et les autorités locales, les thèmes suivants :

- l’application de produits homologués pour la viticulture biologique et le traitement le soir après 18h30 des vignes situées aux abords des écoles, des crèches et de toute infrastructure sportive et culturelle

- une communication des jours et des horaires de traitement accessible à tous

- une distance minimale de 50 mètres entre les zones de traitement et les habitations riveraines.

Puis nous envisagerons une réflexion sur la mise en place d’une transition progressive vers une viticulture sans pesticides.

Objectif du collectif : défendre la santé de la population de la Basse Vallée du Lot contre les effets nocifs liés à l’utilisation des pesticides et des engrais chimiques dans la culture conventionnelle.

 

Les grandes lignes

L’évidence du risque : la presse, les rapports des institutions sanitaires, le constat de l’explosion des cancers, Parkinson, sclérose en plaques, troubles de la reproduction et du développement, tout cela pointe la responsabilité des pesticides.

 

Les enjeux

Paa collectif basse vallee du lot 1Beaucoup de viticulteurs ont déjà entamé une transition écologique. Leur réussite est payante. Pour les viticulteurs conventionnels, nous sommes conscients que le changement ne se décrète pas d’un coup. Mais nous savons aussi qu’il se construit sur une prise de conscience qui met sur l’un des plateaux de la balance le gros poids de la santé, et surtout celle de nos enfants et des femmes enceintes, les plus vulnérables à la nocivité. Notre collectif se crée sur cette détermination à être l’un des acteurs citoyens engagés pour accompagner le renouveau des points de vue, et les changements dans les pratiques.

 

Notre méthode

Informer la population sur les expériences positives, les tendances, les exemples réussis de conversion, faire connaître les analyses de l’air, les statistiques de la santé, alerter sur les risques par temps d’épandage. Surtout, suggérer les modus vivendi, les bonnes pratiques qui respectent les positions de ceux qui, jusqu’ici, n’ont pas eu le droit à la parole et qui subissent les traitements. Mais au lieu de nous opposer, laissons à tous le droit à l’expression, au lieu de nous heurter, négocions, imaginons ensemble des solutions progressives.

 

L’espoir

Rien n’est impossible. Dans le Listrac Médoc, le 2 mai 2016 a été signée une charte entre Le Château Liouner, Marie-Lys Bibeyran, présidente du Collectif InfoMédocPesticides, et les associations de parents d’élèves: le propriétaire du château s’est engagé à traiter en Bio ses parcelles jouxtant l’école maternelle, le stade et la salle socio-culturelle. Les riverains sont informés des dates de traitement par SMS.

 

Notre fonctionnement

Une charte succincte au départ, mais qui pourra évoluer au fil des rencontres avec des viticulteurs, riverains, villageois, enseignants, professionnels des pratiques vertueuses, autorités locales, médecins, experts, journalistes …

Un blog, organe d’information, de liaison et de témoignage

 

Contact

Philippe Cadoux : cadfil46@gmail.com

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau