Des dizaines de manifestations citoyennes contre les compteurs Linky, Gazpar et cie ont eu lieu ce week-end dans toute la France

Communique de Stéphane Lhomme, mis en ligne le 22 mai 2017

Un an et demi après le lancement du programme Linky par Enedis et quelques semaines après le rassemblement national devant Radio-France, des Journées nationales d'action Stop-Linky ont eu lieu les 19 et 20 mai un peu partout en France.

Journee d action anti linkyDes actions ont eu lieu par exemple à Niort (cf reportage France3), à Cahors (cf article La Dépêche), à Toulon (cf article Var-Matin), ou à Rennes (cf reportage France bleu), etc.

Les manifestants demandent le respect du droit de refus pour les communes (à ce jour, plus 360 municipalités ont voté des délibérations contre les compteurs communicants) et, lorsque la commune ne s'engage pas, le respect du droit de refus pour les particuliers.

Ils dénoncent aussi les intimidations et les violences commises par les sous-traitants d'Enedis qui utilisent les moyens les plus injustifiables pour imposer ces compteurs aux citoyens de plus en plus nombreux qui n'en veulent pas. Une pétition contre ces méthodes a déjà recueilli plus de 21 000 signatures.

Les communes et les particuliers sont de plus en plus nombreux à refuser les compteurs communicants pour plusieurs raisons : grave faute environnementale et financière (les compteurs actuels peuvent encore durer des décennies), factures en augmentation brutale, nombreux problèmes techniques (installations qui disjonctent continuellement, appareils qui dysfonctionnent, etc), mise en cause des libertés publiques (captation d'innombrables informations sur la vie des usagers), mise en cause de la santé publique (émissions de diverses ondes électromagnétiques), etc.

Santé publique Environnement énergie . Nucléaire Technologie Flicage Luttes Services publics Résistance

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org