Lagardelle vers la transition

Le Lot en Action n°44. 25 novembre 2011 par Bluboux

lagardelle-2.jpgLe petit village de Lagardelle est en pointe. Le maire et toute l’équipe municipale de cette commune, sise entre Belaye et Pescadoire, ont décidé d’éteindre l’éclairage public entre 23h et 5h du matin. Une petite révolution pour 130 habitants que compte Lagardelle, qui l’acceptent d’autant plus que le maire, Yves Chassain, les a consultés au préalable via le bulletin municipal. Plus de la moitié ont répondu au questionnaire proposé et se sont prononcés « pour» à 80%.

« Nous devions intervenir sur l’éclairage public de la commune et changer les ampoules, qui étaient à vapeur de mercure, pour des ampoules plus économiques et moins polluantes, au sodium. C’était l’occasion de se poser la question et de s’engager sur la voie des économies d’énergie. Nous avons également arrêté le contrat d’entretien des fossés, qui était signé avec la « Société Nouvelle TP Telec » (1), puisque ces derniers avaient massivement recours aux désherbants chimiques.  Nous sommes riverains du Lot et tout partait dans la rivière. Désormais nous utiliserons une épareuse et étudions la possibilité du désherbage thermique », nous a déclaré Yves Chassain, joint au éléphone.

Une belle initiative qui démontre que la prise de conscience qui s’effectue quant à la transition énergétique est bien réelle. Les nombreuses réunions-débats à propos du gaz de schiste, qui se sont déroulées sur tout le territoire, portent leurs fruits. Lorsqu’une commune s’engage sur la voie de la décroissance énergétique, c’est un état d’esprit qui s’affirme et d’autres décisions suivent, en toute cohérence. Bravo à toute l’équipe municipale gardellienne, qui se tient à la disposition des élus d’autres communes pour les détails juridiques et administratifs. Mairie de Lagardelle : 05 65 30 62 40

(1)  Dans l’article  « Lagardelle vers la transition », publié dans le n°44 du LEA en page 4, il était indiqué que l’entreprise « indélicate » qui utilisait massivement des pesticides pour désherber les fossés de la commune était la FREDEC. Il s'agit d'une erreur, puisque le prestataire de service responsable était la « Société Nouvelle TP Telec », dont le siège social est basé à Fontanes. Le maire de Lagardelle a tenu à nous prévenir de cette erreur et à nous signaler que c’est au contraire grâce aux conseils du FREDEC que le conseil municipal a écarté l’entreprise pollueuse. Nous avons publié un erratum dans le n°45.

Info Lot LEA Environnement énergie . Transition

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau