A Gramat, c’est gramatique !

Le Lot en Action mag n°13. 25 mars 2010 par Bluboux

Le mercredi 16 mars une quarantaine de personnes ont manifesté leur mécontentement devant la mairie de Gramat ! Le maire de la commune, Monsieur Franck Theil, a décidé d’augmenter le prix du  ticket repas de cantine de 70% pour les enfants qui viennent des communes limitrophes. Il passerait de 3,40 € à 5,74 €, au prétexte que la commune de Gramat n’a pas à payer pour les autres ! Sic.!

Les parents d’élèves ont demandé au maire de bien vouloir rendre public les comptes de la cantine scolaire, histoire de pourvoir comprendre et vérifier les dires de Monsieur Theil. Refus de ce dernier, qui les renvoie sur leur propre mairie pour se faire financer l’augmentation du ticket.


En creusant un tout petit peu, on apprend très rapidement que Monsieur Theil tient le même raisonnement vis-à-vis des associations sportives, qui utilisent les infrastructures de la ville. Une augmentation de plusieurs dizaines d’euros pour chaque licencié sportif qui ne réside pas sur la commune de Gramat, au prétexte que la commune n’a pas à payer pour les mairies voisines… un comble quand on sait que la piscine, par exemple, est financée par l’intercommunalité ! Pour mieux comprendre cette situation ubuesque, abracadabrantesque comme dirait volontiers  notre ancien président, il faut regarder de plus près ce qui se passe au niveau de la communauté de commune. Les communes du Lot doivent présenter une carte intercommunale qui entrera en application au plus tard le 1er janvier 2014, et ces cartes doivent être écrites avant le 1er janvier 2011.

En ce qui concerne la région de Gramat, 12 communes sont en discussion depuis 2008, dont celles de la petite communauté de Padirac, pour former cette carte intercommunale. Plus de 60 réunions ont eu lieu pour arriver enfin à trouver un accord difficile, en juin 2009, qui a été signé par les 12 maires des communes concernées. Cet accord devait être validé par les conseils municipaux de ces communes, ce qui fut chose faite pour 11 d’entre elles… mais pas pour Monsieur Theil, qui est revenu sur sa signature. Non seulement il aura fallut 60 réunions difficiles pour trouver un accord et satisfaire aux exigences toujours plus importantes d’Arpagon sur sa cassette, j’ai nommé Theil, mais en plus ce dernier revient sur sa parole, et de la plus vilaine des manières, puisqu’il présente l’accord à ses conseiller, sans leur avoir remis au préalable le texte, et en leur expliquant ce qu’il veut de ce dernier ! Drôle de façon de voir la démocratie, qui rappelle étrangement celle d’un autre lascar de la même espèce, Destic le magnifique, maire de Saint Céré, bien connu des lecteurs de Lot en Action pour ses hauts faits de justice, d’équité et son sens très développé de la démocratie, façon Sarkozy le Visionnaire.


Pour en savoir davantage nous avons contacté Thierre Chartroux, maire de Thégra, qui nous a confirmé les difficultés à trouver un terrain d’entente et la position indéfendable d’Arpagon, qui fait maintenant pression sur les parents d’élève et les enfants des clubs de sport pour qu’ils relayent à leur tour vers les maires des communes voisines, menaçant même de fermer les structures.  « A Thégra nous avons un terrain de foot. Si je demandais aux joueurs de payer en fonction de leur lieu de résidence, il me faudrait embaucher une secrétaire pour faire les comptes ! Notre terrain est entretenu ainsi que toutes les structures que nous avons développées. Allez voir le stade de Gramat, il est dans un état de vétusté avancé, n’est plus aux normes et très mal entretenu. Je regrette sincèrement que le maire de Gramat ai agit de la sorte et c’est dramatique pour tous le territoire, le bassin de vie, qui prend un retard énorme. Si rien n’est fait, le préfet interviendra dans quelques mois en imposant une carte intercommunale qui sera peut-être totalement incohérente si ce dernier tient compte de la résistance du maire de Gramat. Rendez-vous compte, autant de temps passé à travailler sur les projets pour rien. Theil n’était même pas motivé, il était en charge de la commission et n’a fait aucune réunion avec les associations. »


Et Arpagon en plus d’être très autocrate, semble un tantinet adepte du mensonge et de la manipulation. Aujourd’hui les commerçants commencent à très sérieusement s’inquiéter, d’autant plus que le projet de changement de la circulation dans le centre ville est une aberration.  Mesdames et Messieurs les gramatois, celles et ceux du conseil municipal, il semble vraiment temps de réagir ! Faites descendre Arpagon de sa cassette !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org