Cosmétiquez-vous bio !

Le Lot en Action mag n°21. 9 septembre 2010 par Bluboux

Il est loin le temps où les premiers shampooings, conçus par les britishs au XIXème siècle, étaient composés de savon noir et de cristaux de soude. L'avènement de la pétrochimie a changé la donne : les substances synthétiques ont pris d'assaut nos flacons devenus, entre temps, bouteilles en plastique. Pour exemple prenez le SLS, Sodium Laureth Sulfate. Il fait partie de la charmante famille des détergents. Cette substance présente dans le shampooing classique sert également à décaper les graisses de moteurs et les sols industriels. Selon le Dr Constantini, le SLS « irrite la peau et la décape de son film hydrolipidique protecteur, induisant une perméabilité accrue aux allergènes. Il provoque des lésions type eczéma, favorise le passage de nitrates et autres toxiques à travers la peau ».

Si seulement le constat se cantonnait à cela... mais d'autres substances considérées comme dangereuses, parabène, collagène, PEG, sont aussi présentes. Un petit film américain, qui circule sur internet et fait grand bruit dans l’opinion outre-atlantique (retrouvez-le sur le site à l’adresse suivante : http://www.lelotenaction.org/rubrique,toxicite-des-cosmetiques,560930.html), fait le point sur les produits chimiques utilisés dans tous les cosmétiques et produits divers pour le corps, et le constat est alarmant. L’industrie utilise des produits chimiques toxiques depuis les années cinquante, dont beaucoup ont fait l’objet d’études depuis et dont la toxicité est démontrée, mais aucune législation ne vient faire le ménage et les obliger à changer leurs méthodes. Pire, les seuls organismes de contrôles sont privés et appartiennent à ces mêmes industriels, dans le rang desquels on compte l’Oréal…


Du savon au shampoing, du rouge à lèvre à la crème dépilatoire, du déodorant au dentifrice, tous contiennent des produits classés aujourd’hui comme cancérigènes ou toxiques. Si aujourd’hui  de plus en plus de consommateurs lisent les étiquettes des produits dans les rayons de grandes surfaces, à la recherche de sels d’aluminium dans les déodorants ou encore de parabène dans les shampoings ou les crèmes solaires, de nombreuses autres substances sont tout aussi toxiques et souvent dissimulées sous des noms de code barbares.


La seule vraie solution consiste à utiliser des produits naturels, bios ou pas, dont les prix ne sont pas très éloignés des produits industriels de grande consommation.  Pour les plus pressés, les grandes surfaces commencent à proposer des produits cosmétiques naturels, mais il est évidemment préférable de les acheter dans le magasin bio le plus proche de chez vous. Pour ceux qui ont un peu plus de temps, fabriquer ses produits cosmétiques est chose facile. Les produits de base comme le savon noir, le savon d’Alep, les huiles diverses, les huiles essentielles, etc., permettent de couvrir la gamme de produits dont vous avez besoin au quotidien pour vous et votre famille tout en réalisant de sérieuses économies. Vous trouverez aisément sur internet pléthore de sites qui traitent de ce sujet.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org