Qui est vraiment Etienne Chouard ?

Le Lot en Action n°50. 30 mars 2012 par Bluboux, mis en ligne le 16 avril

debat-chouard-1.jpgA la suite des nombreux courriers reçus, suite à la parution de l'article sur Chouard dans notre numéro 49, il m'a semblé indispensable de faire le point sur ce malentendu : l'article de Sébastien était un compte rendu de la conférence faite par Chouard. S'il est vrai que dans sa conclusion, l'auteur laisse entendre qu'il n'apprécie guère le personnage, non seulement cette maladresse (un compte rendu se doit d'être objectif et non partisan)  ne méritait cependant pas un tel tollé, et de surcroit, les lecteurs qui ont régis vivement auraient du, à minima, se renseigner sur le personnage. Vous trouverez ci-dessous un petit éclairage sur notre conférencier.

Étienne Chouard, né en 1956, est enseignant en économie et en droit dans un lycée. Il s’est fait connaître du grand public en 2005, à l’occasion de la campagne du référendum français sur le fameux TCE (Traité Constitutionnel Européen), en s’engageant et argumentant avec brio pour le « non », se présentant « sans étiquette » et sans ambition politique personnelle.
En 2007, Étienne Chouard apporte son soutien au mouvement altermondialiste au premier tour de l'élection présidentielle et signe la pétition de soutien à la candidature de José Bové à la présidence de la République. Cette même année, quelques journalistes s’interrogent sur son rapprochement avec Thierry Meyssan, antisémite notoire, qu’il définit lui-même comme « un résistant (...), un homme charmant, calme et cultivé, rigoureux dans ses analyses ». Depuis cette prise de position surprenante, le personnage se rapproche également d’Alain Soral, intellectuel français sulfureux, antisémite, qui après avoir été adhérent du Parti Communiste (dans les années 90) rejoindra l’équipe de Jean-Marie Le Pen, en 2005, pour préparer la campagne électorale de 2007.
Étienne Chouard poursuit depuis son action et tente l'élaboration d'une « Constitution d'origine Citoyenne ». Il a mis en place un site wiki pour favoriser un travail participatif et anime de nombreux débats et conférences sur le sujet.
Lorsque nous avons reçu Étienne dans les studios d’Antenne d’Oc à Cahors, malgré les interrogations que nous avions quant aux relations ambigües qu’il entretient avec Meyssan, Soral, mais également Cheminade, ou encore en citant régulièrement des auteurs comme Joseph Proudhon et Eustace Mullins, violemment antisémites, nous avons convenu de consacrer l’émission à parler de ses idées plutôt que de lui. Parti pris assumé de l’équipe, que je pense raisonnable puisque nous avons davantage besoin, en ces périodes de transition, de réflexions et d’échanges constructifs.
Mais à la sortie du studio, en off donc, je n’ai pu m’empêcher d’interroger Étienne sur ces ambigüités. D’une attitude très calme, sereine, un brin condescendante telle celle qu’il avait eu au long des deux heures en studio, il est passé à une posture beaucoup plus agressive, réaffirmant ce que nous avions déjà pu lire : « Soral est un vrai résistant, c’est un type bien ».
Si vous vous rendez sur le site d’Étienne, ce que je vous engage à faire, lisez avec attention la réponse qu’il fait à ses détracteurs, qu’il qualifie « d’antifascistes ». Dans ce long courrier, je me suis amusé à reprendre quelques passages qui sont saisissants :
« À mon sens, l’antisémitisme est une erreur de jugement qui consiste à tout mélanger, amalgamer, simplifier à l’excès ». Non, Monsieur Chouard, l’antisémitisme c’est une idéologie dont l’expression est punie par la loi. La qualifier « d’erreur » est un glissement pour le moins pernicieux.

Voici ce que prévoit la loi française :
•    Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse : 1 an d’emprisonnement et 45.000 € d’amende.
•    Contestation de crime contre l’humanité : 1 an d’emprisonnement et 45.000 € d’amende.
•    Diffamation raciale publique : 1 an d’emprisonnement et 45.000 € d’amende.

Dans ce même courrier, Étienne Chouard persiste et signe :
« Tous les racistes ne sont pas des fanatiques »
« Je ne considère pas l'antisémitisme comme un crime en soi »
Une autre citation qui sera particulièrement appréciée par les femmes : « Par ailleurs, je ne fais pas, moi, de l’antisémitisme ou de l’antiracisme l’alpha et l’oméga d’une politique de gauche ; je ne réduis pas la recherche de la justice sociale à la défense de quelques communautés particulièrement maltraitrées (les femmes, les étrangers, les juifs, les homosexuels, etc.) »
Enfin et pour terminer sur le personnage, qui ne mérite pas que nous y consacrions trop de place, j’attire votre attention sur ces positions quant à la peine de mort et l’IVG. Excellent orateur, fort habile, lorsque la question lui est posée, il écarte systématiquement l’objection de la peine capitale en expliquant que ce n’est pas une question intéressante et que l’on ferait mieux de se révolter contre les morts dues aux accidents du travail. Une fois, on peut le comprendre, mais à chaque fois, cela devient suspect, surtout lorsque, malgré une recherche acharnée, on ne trouve nul trace d’un positionnement clair contre la peine de mort.
Idem pour l’IVG, puisque Chouard ne répond pas, ne se positionne pas clairement pour l’interruption volontaire de grossesse, mais explique que tout peut-être remis sur la table.


Je n’ai pas la prétention d’apporter ici la réponse à la question posée par le titre de cet article, mais je m’étonne d’avoir reçu autant de coups de fil d’anciens militants de gauche, vieux briscards des surfaces, à qui on ne la fait pas, qui on été très prompts à réagir à notre maladresse (article de Seb) en prenant fait et cause pour Chouard en louant ses qualités indéniables… Ce type est dangereux, c’est mon intime conviction. Il parcourt les réseaux militants de France et de Navarre, il rencontre beaucoup de jeunes citoyens qui s’éveillent à la « chose publique », et au prétexte de débattre et de réfléchir à des idées intéressantes, il distille pernicieusement mais de façon redoutablement efficace ce type de poison.

Commentaires (11)

1. Manu 10/12/2015

Je remercie Mr Chouard pour m'avoir éclairé sur un point crucial: le pouvoir corromps toujours !!! J'ai passé des heures à écouté les discourt de Chouard et je suis toujours contre la peine de mort pour l'avortement et contre la discrimination racial, je suis peut être naïf, mais par exemple je n'aime pas ni Meyssan, ni Sorale, alors ? et je n'aime pas Marine Le Pen et je pense qu'ils sont tous dangereux. Alors Chouard dangereux ??? Oui, mais pour le système et le pouvoir en place...

à bonne entendeur...

2. id 16/09/2014

J'apporte mon témoignage.

J'ai eu l'occasion de filmer une rencontre entre Etienne Chouard et Bernard Friot. Durant le repas précédent la captation, E. Chouard a parlé d'un échange qu'il avait eu avec un négationniste en disant que face au discours dominant, sa position était "courageuse".

Pour moi le négationnisme n'est pas "courageux". Les mots ont un sens et porter une idée contre le sens dominant, quand cette idée pue, ce n'est pas du "courage". Ce mot est beaucoup trop positif, cela devient une forme de soutien.

Voilà ce qu'est le Chouardisme, un mix ambigu de choses et d'autres.
Ca m'a fait rêver et moyennement aujourd'hui.

Tellement obnubilé par son envie de dépasser le régime actuel qu'il ne veut en exclure aucun déçu de la soi disante démocratie. Les fascistes comme les gauchistes.

"Soutenez mon projet, il vous permettra de revenir sur tout. L'avortement, la peine de mort, c'est vous qui choisissez, ce sera votre constitution."

En conclusion, il doit être possible de faire du Chouard sans Chouard.

3. bartolo 11/06/2014

un jour tu te reveillera dans le monde imaginer par Orwell et l'argent qu'on t'as donner pour pondre ce torchon sans fond te servira a rien à part à te rappeler que t'es qu'un esclave qui a lui même forger ses chaînes. Que la paix soit avec toi tout de même.

4. Ovale 30/03/2014

Je suis loin d'être chouardiste, mais la plupart des citations d'E.Chouard ici produites ne sont pas dégueulasses ni fausses en elles-mêmes, hormis son appréciation de Soral. Quand Chouard dit "l'antisémitisme est une erreur...", il parle des motivations de la pensée antisémite, pas de la qualification juridique de l'antisémitisme. De plus, quand il dit : « Je ne considère pas l'antisémitisme comme un crime en soi », la loi française ne dit pas autre chose, car elle définit l'expression de l'antisémitisme comme un délit, non un crime. Il a également raison de dire que les racistes ne sont pas tous des fanatiques. D'ailleurs, l'une des bases de l'idéologie "antiraciste" actuelle est d'affirmer que la société française est raciste, et que le racisme serait largement répandu par des préjugés, des sous-entendus, des discriminations. Si l'on pense qu'un grand nombre de nos concitoyens sont plus ou moins "atteints" de racisme, c'est donc que l'on admet que la plupart des racistes ne sont pas des fanatiques au crâne rasé. C'est aussi le sens de ce qu'exprime Chouard lorsqu'il dit que le racisme, la plupart du temps, est une erreur, ce qui signifie que le reste du temps (cas minoritaire), il peut s'agir d'un comportement haineux conscient et assumé. Ses propos ne dédouanent en rien le racisme. Pour continuer, la citation sur la recherche de la justice sociale est tout à fait juste. Voudriez-vous que Chouard ait dit que "la recherche de la justice sociale DOIT se réduire à la défense de quelques communautés" (donc l'homme blanc hétéro français pauvre devrait aller se faire foutre) ? En conclusion, Chouard est loin d'être un esprit extrêmement lumineux, il fait preuve de beaucoup de naïveté (vis-à-vis de Soral et Meyssan notamment), mais ça n'en fait pas un défenseur du racisme.

5. Bradou 04/02/2013

Quelque citations de ton texte... Pas plus:
"un compte rendu se doit d'être objectif et non partisan"
"son rapprochement avec Thierry Meyssan, antisémite notoire"
"Alain Soral, intellectuel français sulfureux, antisémite"
"Ce type est dangereux" (En parlant de Chouard)

6. Adrien Leblanc 19/12/2012

On remarquera la faiblesse de l'argumentation qui n'est basé que sur des arguments ad hominem et jamais sur une critique constructive de la pensée du personnage. On appelle plus communément ça de la mauvaise foi ou bien malhonnêteté intellectuelle. Vous êtes le pur produit de ce que l'idéologie libertaire a produit pendant ces 45 dernières années.

Cordialement.

7. Lambaphage 09/10/2012

La cage est ouverte, ne crache pas sur celui qui essaie de te montrer un chemin. N'as tu pas dans tes potes ou dans ta famille des mecs biens qui ne partagent pas tes idées ? Pour nous en sortir, il nous faudra être plus de 60 % et dire stoppe. Si tu n'es pas capable de tolérance et de t'allier avec eux : nous sommes foutus.

8. midepp33 03/10/2012

Je viens de lire votre article, et j'en reste bouche bée....
Je ne saisis pas ce que vous voulez dire: Est-ce que vous insinuez que Chouard est antisémite parce qu'il lit un bouquin de Mullins? Ou FNiste parce qu'il côtoie Soral?
« À mon sens, l’antisémitisme est une erreur de jugement qui consiste à tout mélanger, amalgamer, simplifier à l’excès ». Je suis d'accord avec cette phrase, on voit sans cesse des personalités ou des gens se faire coller l'étiquette à cause d'une idée contraire à la pensée unique, c'est une forme de muselage en règle. Allez-vous me traiter d'antisémite à votre tour? Personnellement, je pense que Chouard est beaucoup plus ouvert d'esprit que la moyenne, d'ailleurs il reste ouvert aux débats, et je trouve ses conférences passionnantes, ça m'aide à voir la politique actuelle autrement que via la télé et surtout ça évite le lavage de cerveau quotidien des médias. Je vous pose la question: Souhaitez-vous vivre dans un monde où les injustices sociales sont toujours plus nombreuses, sans que nous puissions résister de façon efficace, ou préférez-vous un monde où chaque citoyen peut s'exprimer et agir dans l'intérêt général , par exemple entre autre, grâce à une constitution d'origine citoyenne?

9. boux (site web) 07/09/2012

Il est étonnant de constater à quel point la simple contradiction, dans le débat, peut exhacerber les côtés les plus sombres de l'être humain : haine, violence, agressivité, racisme...
Môssieur Greg, vous semblez être en plein dedans. Je ne peux que vous souhaiter de retrouver le chemin d'une paix intérieure et d'arriver à maitriser votre côté sombre. Plein de belle énergie pour vous y aider.
Bluboux

10. greg 13/08/2012

voila de quoi te désavouer pauvre crétin http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/09/12/141-qui-est-d-extreme-droite

...- je suis contre la peine de mort (une barbarie n'en justifie pas une autre) ; mais je ne considère pas ceux qui pensent le contraire comme des ennemis ; ...

...- je ne suis pas raciste et je pense que le racisme LA PLUPART DU TEMPS est une erreur, une peur mal fondée, une opinion politique qui peut être changée par un débat respectueux et approfondi — alors que cette pensée politique (raciste) s'endurcit quand elle est sottement caricaturée et criminalisée par des Torquemada arborant frauduleusement l'étendard "antiraciste" ; mais je ne considère pas ceux qui pensent le contraire comme des ennemis....

11. ugo 22/05/2012

je me demande bien pour qui t'es payé pour dire de pareils sottises.
Soit t'es idiot / inculte, soit t'es un traitre.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org