L'écologie libérale

Margot, Michel et les autres, ne vous y trompez pas, je suis ravi que les français aient manifesté par les urnes un attachement aux valeurs de l'écologie.

Mais je suis plus que perplexe quand aux positions d'Europe Écologie . Comment peut-on vouloir faire avancer les choses en ne s'opposant pas au traité de Lisbonne ? 

Je ne pourrai jamais pardonné à Cohn Bendit ses déclarations lors du référendum, en 2005, traitant les français "vieux cons". C'est un libéral. C'est un homme qui fait le jeu de la droite européenne.

Il en va de même du P.S.E. qui entérine toutes les politiques de droite en Europe depuis plusieurs années. Le net recul du PS en France et des partis socialistes dans toute l'Europe est le fruit de cette politique. Les seuls qui se sont opposés au grand marché transatlantique pour 2015 sont les euro-députés de la G.U.E.

 

Quant à José, je ne comprends pas non plus ses positions. Pire, dans son dernier livre il tourne le dos à ses convictions affichées lors de la campagne en 2005.

Il me semble qu'aujourd'hui nous ne pouvons penser autrement l'économie en appliquant des politiques libérales. L'écologie ne doit pas être une faire valoir mais bien être au c œur de la nouvelle pensée économique. Consommer et produire autrement ne sera pas possible en interdisant l'harmonisation sociale et fiscale en Europe (ce qu'interdit littéralement le traité de Lisbonne). Comment pourra t-on mettre en place une politique énergétique en Europe en ayant entériné la libéralisation de tout ce secteur ? Encore une directive votée majoritairement pas le PPE et le PSE...

La majorité des propositions de la commission européenne  est issue de propositions faites via des groupes financiers (le lobbying). Le parlement ne peut que retoquer légèrement ces textes. Ait-il besoin de rappeler ici que les commissaires européens ne sont pas élus...

La dérégulation à outrance est le résultat de la pensée unique libérale. Tout doit être profit. Les crises que nous connaissons, économique et financière, sociale, environnementale, alimentaire et démocratiques sont le résultat de cette pensée unique. Nous allons droit dans le mur et la gauche est incapable de se ressaisir, embourbée dans la compromission et la forfaiture.

J'ai peur qu'il en soit de même avec Europe Écologie , en tout cas tant que ses leader seront des libéraux et participeront de ce système.

La seule façon de faire changer véritablement les choses passera par une politique ne baffouant pas les valeurs de la Gauche, un profond remaniement des politiques et des fondements de l'Europe, en redonnant au peuple la légitimité qu'on lui a volé. L'Europe peut-être une magnifique réussite de l'union des peuples et des cultures, plaçant l'économie au service des êtres humains et non le contraire. Mais elle restera utopie tant que nous ne serons pas capable de faire une véritable union à gauche.

Laurent

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau