39 écoles et villages mobilisés dans le Lot hier

Le Lot en Action, par Bluboux (Laurent Cougnoux), mis en ligne le 9 mars 2017

Énorme mobilisation citoyenne hier dans tout le département du Lot, pour dénoncer la nouvelle carte scolaire 2017 qui condamne de nombreuses écoles sur notre territoire. Le DASEN du Lot promu à Paris après trois ans de basses besognes, les élus du Département déconnectés de la réalité, l'oeil des mass-média braqué sur cette mobilisation, bref tous les ingrédients pour que le Lot, particulièrement touché par l'inéxorable raréfaction des services publics en zone rurale, fasse irruption dans la campagne présidentielle...

Carte communes lot mobilisees 8 mars 2017 dans le lotLa mobilisation des parents d'élèves et des "petits" élus a connu un temps fort dans la journée d'hier. Nous avons reçu à la rédaction plus de quarante mails pour témoigner des occupations de classes et des rassemblements de soutien. Le blog du Collectif citoyen de sauvegarde des écoles de village (CCSEV) annonce 39 écoles et villages mobilisés. Rappelons que la grogne des parents d'élèves a débuté au début du mois de février dernier, avec la publication de la carte scolaire 2017, prévoyant la fermeture de 19 classes et donc de nombreuses petites écoles. Le couperet est tombé : "les classes avec des effectifs inférieurs ou égaux à 18,7 élèves doivent fermer". Le Dasen du Lot, M. Lecuivre, restait donc fidèle à sa mission : supprimer des postes dans le Lot pour alimenter les besoins sans cesse grandissants de la métropole toulousaine. Je dis "restait" car nous avons appris dans le Journal Officiel du 4 mars que l'inspecteur d'académie Guillaume Lecuivre a été promu inspecteur général de l'Education Nationale à Paris. Le liquidateur se voit donc récompensé pour ses bons et loyaux services...

Cahors 15 novembre 10Mais laissons-là ce triste sire et revenons à nos moutons. Pour comprendre ce qui se passe aujourd'hui, il faut revenir en 2014. À l'époque le ministère prévoit la fermeture des écoles de une à trois classes (ce qui correspond à 80 % des écoles du Lot) pour les regrouper dans des structures de grande envergure. Grand patacaisse parmi les citoyens qui, choqués, se mobilisent : occupations, actions de sensibilisation, interpellation des maires et, point d'orgue de cette mobilisation, une manifestation le 15 novembre 2014 à Cahors, avec plus de 4 000 personnes dans la rue, dont des dizaines d'élus avec leur écharpe tricolore. Pour retrouver des manifs d'une telle ampleur dans notre capitale à nous, il faut remonter à la mobilisation contre le gaz de schiste. On se dit alors que l'affaire est pliée et que l'Académie n'appliquera pas ce merveilleux dessein du ministère. Mais, coup de théâtre en janvier 2015 : pour sortir de la crise le préfet propose alors la signature d'un protocole d'accord aux "grands" élus du Lot (que ces derniers se sont empressés de ratifier), qui devait permettre de sauvegarder nos écoles de village (voir à ce sujet notre article du 29 janvier 2015). Fin de partie.

Pourtant des voix se sont alors faites entendre pour dénoncer cet accord au rabais, qui n'était pas expurgé de sa nocivité puisqu'il fait référence à "une réorganisation territoriale à la concentration des RPI et à la baisse du nombre d'écoles à 1 ou deux classes". Mais ces inquiétudes n'ont pas été entendues et la mobilisation de parents d'élèves est retombées. Probablement que la position "tiède" de certains "petits" élus, pourtant membre du CCSEV, n'y est pas totalement étrangère. Et force est de constater que nous avons été trahis par nos grands élus (sénateurs et députés) puisque deux ans plus tard l'Académie réaffirme sa volonté de tuer les petites écoles de notre département.

Ajoutons un petite cerise sur le gâteau, celle de l'indécent décalage des élus du département. Le vice président du Département Serge Bladinières avait programmé une réunion samedi dernier, à Montcabrier, avec une vingtaine d'élus des RPI de la Basse Vallée du Lot, pour évoquer les problèmes engendrés par cette nouvelle carte scolaire. À la sortie de cette réunion, il a rencontré des parents d'élève et n'a rien trouvé de mieux que d'affirmer "je n'ai jamais été averti des mouvements de protestation des parents contre les fermetures de postes dans les écoles" ! Vous imaginez aisément que la réaction des parents d'élèves fut, comment dire... un tantinet houleuse ! Quant à sa position sur le sujet, elle est claire, puisque l'année dernière, lorsque l'école de Vire-sur-Lot était déjà sur la sellette, Bladinières déclarait à La Dépêche : "Je ne suis pas pour garder les petites écoles, je suis sur la position du Dasen pour regrouper et faire des pôles". Une réponse claire pour ceux qui s'interrogent encore sur la position de l'exécutif départemental...

Mais la mobilisation des citoyens en ce début d'année est toujours aussi forte et celle de la journée d'hier en est la preuve. Pour la seconde fois, le JT du 13h de TF1 a consacré un sujet sur cette mobilisation citoyenne (après l'occupation de l'école de Livernon, ce fut hier au tour de celle de Montcabrier). Et le CCSEV appelle à "un élan, une solidarité, une mobilisation interdépartementale et proposons à tous les collectifs d'aller à la rencontre de la Ministre de l'Education. D'autres actions départementales seront bien sûr proposées ; aussi nous vous invitons dès demain à élargir le soutien à nos écoles en sollicitant l'appui du tissu associatif, la créativité des acteurs de la sphère culturelle, et l'engagement du monde agricole".

Bref, tous les ingrédients semblent réunis pour que cette mobilisation, emblématique de l'abandon de nos territoires ruraux, fasse irruption dans la campagne présidentielle.

Pour suivre cette actualité brulante, nous vous invitons à visiter régulièrement le blog du CCSEV ainsi que le groupe facebook du collectif La petite école est une chance 46.

Nous publions ci-dessous la lettre ouverte du maire de Fons, adressée à l'inspecteur d'académie de Cahors, qui permet d'appréhender la colère et le ras-le-bol de nombreux élus lotois.

Retour en images sur la journée d'hier

Manif ecoles 8 mars 2017 7 Manif ecoles 8 mars 2017 2
Manif ecoles 8 mars 2017 1 Manif ecoles 8 mars 2017 3
Manif ecoles 8 mars 2017 4 Manif ecoles 8 mars 2017 6
Manif ecoles 8 mars 2017 5 Manif ecoles 8 mars 2017 8

 

Lettre Ouverte Du Maire de FONS à Monsieur l'Inspecteur d'Académie by Laurent Cougnoux on Scribd

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau