A Continental Clairoix, une délocalisation rampante

Source : Libération. 12 mai 2009

Le rapport d'un cabinet d'expertise mandaté par le CCE de Continental a été dévoilé aujourd'hui.


Le site de Continental à Clairoix (Oise), le 12 mars 2009.

Le site de Continental à Clairoix (Oise), le 12 mars 2009. (AFP François Nascimbeni)

La fermeture de l'usine Continental de pneumatiques à Clairoix (Oise) s'inscrit dans une stratégie de «délocalisation rampante» vers des pays à plus faible coût de main d'œuvre, selon le rapport d'un cabinet d'expertise mandaté par le CCE de Continental, dévoilé mardi.

La fermeture annoncée pour 2010 du site de Clairoix, qui emploie 1 120 salariés, doit permettre au fabricant de pneus dont la «compétitivité n'est pas menacée», d'augmenter à 64,5 % la part de sa production dans les pays à bas coûts au sein de la division pneus tourisme et camionnette, selon ce rapport du cabinet Secafi-Alpha, révélé par le Courrier Picard et dont l'AFP a obtenu copie.

La direction «avait clairement annoncé dès 2005 son objectif d'obtenir pour cette division un taux de production dans les pays low-costs de 60 %», selon le rapport, qui estime que cet objectif, réalisé en 2008, «ne semble être qu'une étape intermédiaire vers des objectifs économiquement plus ambitieux mais socialement désastreux».

Qualifiant pour sa part la fermeture de «nécessaire», la direction avait évoqué des surcapacités de production de pneus en Europe et le coût trop important du site de Clairoix.

Cette fermeture permettrait à des usines du groupe à Püchov (Slovaquie), Timisoara (Roumanie) ou Otrokovice (République tchèque) «de reprendre une croissance mise entre parenthèses ces six derniers mois», selon le rapport, qui estime que «cette délocalisation rampante demeure le maître-mot de la stratégie de Continental».

Une réunion entre les syndicats et la direction allemande du groupe était prévue mardi à Hanovre.

La production de l'usine de Clairoix est à l'arrêt depuis le 22 avril, officiellement pour "raisons de sécurité", après la destruction la veille par des salariés en colère du pavillon d'accueil abritant notamment l'alarme incendie.

Le plan social à Clairoix doit être mis en œuvre à compter du 19 mai.

(Source AFP)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org