Aérodrome de Figeac-Livernon : la suite

Le Lot en Action. 6 octobre 2009 par Bluboux

 

La diffusion sur FR3 Quercy-Rouergue, hier soir, d'un sujet sur le projet du fameux village de riches aviateurs sur l'aérodrome de Figeac-Livernon ne fait que conforter les inquiétudes nées à la suite de notre article.

Michel Lavayssière, président du Comité de gestion de l'aérodrome, est extrêmement clair dans son interview : il est pour ce projet et le seul argument qu'il oppose aux nombreux habitants inquiets de la zone est financier : cet aérodrome « coute aujourd'hui deux points d'impôts aux figeacois , soit 90.000 euros par an » Sic ! Fermez vos clapets, achetez des boules quiès et arrêtez de pleurer sur la moins-value de vos petites maisons de pauvre !

Quand à Daniel Clouet, l'initiateur du projet et président de l'aéro-club, il bafouille une réponse à peine audible à la question de ses motivations pour conduire ce projet. Devinez ?

Et bien c'est juste pour que l'aérodrome puisse continuer à s'équiper correctement ! Re-sic ! Aucune mention, bien évidemment, des bénéfices colossaux qu'il compte engranger avec cette opération désastreuse pour les habitants et l'image du Parc Naturel.

Joint aujourd'hui par téléphone, le Maire du Durbans, Henri Gratias, a une position un tantinet schizophrène. Il réitère volontiers les inquiétudes annoncées lors de l'interview pour France 3, à savoir des retombées économiques très minimes pour des nuisances très importantes, mais à la question de son positionnement par rapport à ce projet, il semble beaucoup plus incertain et pense que cette réalisation peut apporter un plus dans le développement économique de la commune ! Et impossible de savoir ce qu'il entend par « développement économique » : il n'y a pas d'artisan susceptible de travailler sur ce projet sur la commune (d'ailleurs il y en aura t-ils de locaux ?), les créations d'emplois annoncées par les plus optimistes sont au nombre de 2 (probablement très mal payés), la taxe professionnelle a été supprimée par le MEDEF, enfin je veux dire ce gouvernement. Quant aux taxes d'habitation et foncière, de l'aveu même du maire cela sera insignifiant.

Henri Gratias envisage une réunion publique lors du prochain conseil municipal. Il n'écarte pas l'hypothèse d'un référendum municipal « si le conseil le demande ».

Il n'est pas trop tard pour s'opposer à ce projet, bien au contraire. La société hollandaise a pris la précaution de faire figurer sur le compromis de vente, une condition suspensives concernant les autorisations administratives. La mairie peut s'y opposer, le Parc Naturel également. A ce sujet Jacques Ravaud, vice-président en charge de la Culture au Parc, joue aussi bien de la flûte que le Maire de Durban (qui est également au Parc) en ne prenant pas position officiellement : lors de la 5ème journée des associations du Parc, qui ont eu lieu à Thégra, je l'ai personnellement et publiquement interpellé sur cette question du projet de Livernon. Sa réponse a été "nous n'avons pas encore été consulté".

Vous pouvez bien évidemment nous contacter pour toute information complémentaire sur ce dossier, que nous suivons avec la plus grande attention, ou encore le collectif qui a été créé à l'initiatice de Cgristian Rossi, conseiller municipal à Durbans, porte parole de la Confédération paysanne. :

Communiqué : Un collectif a été crée « pour s'opposer à cette réalisation ubuesque »

Si vous souhaitez rejoindre et soutenir ce collectif:

1| renvoyez un mail à: collectifnoaero@yahoo.fr en notant:" je soutiens le collectif"

2|faites suivre ce mail à vos contacts

3|exigez de vos elus qu'ils se positionnent clairement et qu'ils affichent leur conviction.

 

Vous serez ensuite tenus au courant de l'évolution de la situation au fur et à mesure.

A lire également :

Parc Naturel ou parc d'attraction ? Décollage du projet à Livernon. Le Lot en Action. 26 septembre 2009. Lire l'article

 

Commentaires

  • Jérôme
    • 1. Jérôme Le 28/01/2012
    "village de riches aviateurs"

    Voilà de quoi l'aviation légère meurt aujourd'hui.

    Quand j'étais ado j'ai eu la chance de pouvoir apprendre à piloter grâce à des bourses, et en travaillant l'été, car le système était fait pour que même des "pauvres" comme moi puissent y accéder.

    Il faut savoir qu'en général les terrains d'aviation se font fermer car des riverains s'implantent en achetant les terrains à bas prix (ils sont moins chers puisque justement il y a des nuisances), puis lorsqu'ils sont assez nombreux se liguent en association pour faire fermer des terrains qui existent depuis près d'un siècle, instrumentalisés par les agents immobiliers qui touchent le jackpot au passage en récupérant les terrains.

    C'est ce qui est arrivé chez moi, le terrain a été fermé par de tels profiteurs et je ne peux plus voler, croyez-moi j'en ai gros sur la patate.

    Bravo donc au maire est aux agents immobiliers qui on touché le jackpot en instrumentalisant l'association de riverains locale.
    Bravo aux riverains qui ont troqué les avions contre des HLM infestés de scooters trafiqués et une autoroute ! Ah ils ne s'y attendaient pas à celle là ! On sais ce qu'on laisse mais on ne sais pas ce qu'on retrouve.

    Je peux parfaitement comprendre que vous ne vouliez pas voir s'implanter des nuisances près de chez vous mais de grâce, si vous n'aimez pas l'aviation légère, n'en dégoûtez pas les autres. Ce n'est pas une activité réservée aux riches comme vous essayez de le faire croire. En faisant cela vous finirez par vous priver de cette discipline.

    Pour l'instant vous n'en avez sûrement rien à maire, mais imaginez que l'un de vos gamins veuille un jour devenir pilote. Comment fera-t-'il si il n'y a plus d'aéro-clubs ? Réponse: sans aéro-club, il faudra qu'il soit riche.
  • Kassé SOW
    Je soutiens de tout coeur votre action.

    Amitiés
  • Isabelle Krief
    Bonsoir,

    Je soutiens votre action, plutôt 2 fois qu'une. Chez nous, à villiers le Bel (val d'oise), nous avons les nuisances de l'aéroport de roissy et le maire de notre commune, ainsi que son ami le maire de sarcelles (commune voisine) veulent implanter un circuit de Formule 1, là où des agricultures existantes foisonnent. Ils veulent casser la beauté d'un site et les abords du château d'Ecouen, vestige historique grâce auquel des touristes viennent par chez nous.

    Un collectif a été créé avec divers partenaires politiques (EE, verts, pc, cap21 modem ...) et notre combat n'est pas terminé.

    Nous faisons régulièrement des signatures de pétition dans les quartiers et la population n'est pas franchement au courant ... sauf les proches du maire, bien entendu.

    Dépassez les clivages, réunissez-vous, quelque soit votre couleur politique, l'unité, face à ce genre de pratique, doit faire front pour le bien être de tous.

    Bon courage, les amis,

    Isabelle Krief
    Modem de villiers le bel

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau