Affaire Villepin: Jean-Claude Marin ressort le croc de boucher

Le Lot en Action. 29 janvier 2010 par Bluboux

Bon anniversaire Monsieur le Président ! Le jugement rendu innocente l'ennemi juré de Sarkozy, sanctionnant par là même les écarts inadmissibles de celui qui se positionne en dictateur constitutionnel (acharnement incompatible avec son mandat, ses accusation incroyable quand il qualifie publiquement Villepin de coupable avant son jugement, et son erreur stratégique majeure dans cette affaire, puisque Villepin sortira renforcé et la maison Sarko avec le toit sur le coin de la figure.
Incapable de prendre le moindre recul, à l’image de Napoléon à la fin de son règne, Sarkozy vient de faire une fois de plus un monumentale connerie (mais heureuse pour la France) et faisant appel, pardon, en suggérant de façon subliminale au parquet de le faire pour lui…

Ci-dessous un article paru dans Marianne2, le 29 janvier 2010 par Tefy Andriamanana.

Le procureur de Paris Jean-Claude Marin fera appel du verdict du procès Clearstream qui a innocenté Dominique de Villepin. Mais pour le magistrat, tout cela n'est en rien politique et l'Elysée n'a aucun rapport avec cette décision.


Capture d'écran - Dailymotion

Relaxe pour Villepin, stress pour Sarkozy. Blanchi dans l'affaire Clearstream, l'ex-Premier ministre a trouvé là une superbe tribune. Il fallait répliquer. Mais comment ? La meilleure voie était de demander au Parquet, par la personne de Jean-Claude Marin, procureur de Paris, de faire appel. Chose annoncée le 29 janvier sur Europe 1 par Marin en personne.

Le magistrat a nié avoir agi sur ordre. « La décision de faire appel est ma décision », dit-il.  « Je ne vois pas en quoi je serais coincé entre deux hommes », ajoute-t-il à propos de la rivalité entre Villepin et le chef de l'Etat. Lui ne souhaite qu'un « système judiciaire impartial qui prenne en compte tous les aspects de la procédure ».

Pour Jean-Claude Marin, l'appel coulait de source. « On ne comprendrait pas que je n'interjette pas appel » étant donné qu'Imad Lahoud (condamné à 3 ans de prison donc 18 mois ferme) et Jean-Louis Gergorin ( 3 ans de prison dont 15 mois ferme) ont fait appel avant lui. « Deux prévenus font appel, le parquet doit être au tribunal », déclare-t-il.

 



Le croc de boucher est ressorti

 

Quant à savoir si la relaxe de Villepin est un camouflet pour le parquet et, partant, pour Sarkozy,  Marin garde son cap : « Sur de nombreux points, le jugement donne raison au procureur » citant la relaxe du journaliste Denis Robert et les « rôles donnés » à Jean-Louis Gergorin et Imad Lahoud. Il note aussi que les juges ont reconnu que, pour Villepin, la « complicité par abstention peut exister » même si cela ne lui a valu aucune condamnation.

Mais pour le procureur, il y a encore une « part de vérité à faire émerger ». « La presse a raison de dire que Dominique de Villepin est innocenté mais rien n'est encore fait » ajoute-t-il. L'ex-Premier ministre serait donc un demi-innocent? ou un innocenté coupable? A moins qu'il ne soit un innocenté à moitié coupable?

Incroyable Jean-Claude Marin! N'est-ce pas lui qui, en juin 2008, avait affirmé que les « charges n’apparaissaient pas suffisantes » pour renvoyer Villepin devant le tribunal correctionnel? Avant de changer d'avis quelques mois plus tard, puis de se muer en pourfendeur zélé de DDV pendant les audiences. Au point qu'Arnaud Montebourg le qualifia de « préfet judiciaire aux ordres du gouvernement ». Doublé d'un carriériste acharné, rajoutent ses détracteurs, soulignant ses multiples revirements (il fût tour à tour balladurien, puis chiraquien, puis sarkozyste). D'ailleurs, à l'issue du procès Clearstream, au cours duquel il avait requis un peine d'une incroyable sévérité à l'encontre de Villepin — 18 mois avec sursis — on avait annoncé sa prochaine nomination comme procureur général de la Cour d'appel de Paris. Une décision reportée sine die, non seulement parce que le candidat au remplacement de Marin, Philippe Courroye, est jugé trop sulfureux. Mais aussi parce que Marin est très utile là où il est.  
Il vient d'ailleurs d'en faire une nouvelle fois la preuve.

Reste que parier sur un deuxième procès Clearstream est risqué. Jean-Pierre Elkabach le résume ainsi : « Vous voulez rendre Dominique de Villepin encore plus populaire ? ». Réponse de Marin : « ce n'est pas mon intérêt, ce n'est pas mon objet ». On l'aura compris.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org