Brice Hortefeux blousé par les comédiens d'Action discrète

Rue89. 17 avril 2010 par Augustin Scalbert

Dans une conférence de presse jeudi, le ministre de l'Intérieur a vanté la « parfaite efficacité » de son dispositif anti-hooligans, qui a notamment permis de faire « échouer » les « facéties » des comédiens de « l'émission Action directe » (sic), qui voulaient pénétrer dans un stade interdit aux supporters du PSG, mercredi contre Quevilly. Sauf qu'ils ont en fait réussi, comme on peut le voir dans leur émission.

Jeudi, place Beauvau, Brice Hortefeux a prononcé un discours-fleuve pour tracer le bilan de la politique de sécurité du gouvernement au premier trimestre.

Parmi les dossiers qu'il a mis en avant, la lutte contre le hooliganisme, qui s'est notamment traduite par l'interdiction, pour tout supporter du PSG, d'assister à la demi-finale de la coupe de France Quevilly-PSG, mercredi à Caen.

Lors de sa conférence de presse, le ministre de l'Intérieur a évoqué deux « facéties » réalisées par des médias, l'une du Parisien (qui a montré qu'un supporter du PSG avait réussi à acheter un billet pour le match alors que c'est interdit), et l'autre de l'émission de Canal+.

« Les pseudo-reporters du PSG n'ont pas pu pénétrer »

Ce passage du discours se situe entre 27'44 et 29'46 dans la vidéo :

« Les supporters ou les pseudo-reporters du PSG n'ont pas pu pénétrer. […] A vrai dire, les seules facéties ont été celles des journalistes. Et ces facéties (j'emploie un mot volontairement gentil et neutre, c'est pas tout à fait le fond de ma pensée, d'ailleurs), ces facéties ont échoué. […]

Il y a des des journalistes qui ont tenté de tourner le dispositif en se faisant passer pour des supporters. Ils ont été interpellés, sept interpellations à ce titre, trois journalistes et quatre comédiens voulaient en effet tester le dispositif pour l'émission “Action directe” [sic] de Canal Plus.

Ils étaient arrivés avec le maillot de Quevilly, et puis ils avaient l'intention, au moment où ils étaient entrés, de l'enlever, et de montrer qu'ils étaient un pseudo club de supporters du PSG.

On les remercie de cette initiative qui a permis de démontrer la parfaite efficacité de ce que nous avons décidé. Là aussi, pour le mot “remerciement”, vous le mettrez entre guillemets pour ceux qui le retiendront. »

L'équipe d'Action discrète a bien gagné son pari

Malheureusement pour Brice Hortefeux, c'est précisément le contraire qui s'est passé… L'équipe d'Action discrète (et non les terroristes d'Action directe) a bien réussi à pénétrer à l'intérieur du stade, avant d'en être expulsée.

Dans le sketch diffusé ce samedi 17 avril à 20h10, les comédiens (on imagine que les « journalistes » évoqués par le ministre étaient les caméramen qui les filmaient de loin) se sont effectivement déguisés en supporters de Quevilly, avant d'enlever leurs maillots jaunes et de dévoiler les couleurs du PSG. (Voir la capture d'écran)

Capture d'écran de l'émission Action Discète (Canal+).

Au début de sa conférence de presse, Brice Hortefeux plaçait parmi ses trois grands principes sa « volonté de transparence, notamment transparence vis-à-vis des médias ». On se demande donc pourquoi il a affirmé à des journalistes le contraire de ce qui s'est produit. A-t-il été mal renseigné par ses troupes ?

C'est la seconde fois qu'Action discrète trouve un attaché de presse parmi les membres du gouvernement. L'automne dernier, le ministre de l'Immigration Eric Besson avait demandé des « excuses » à l'équipe de l'émission pour un sketch réalisé à Calais.

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau