CEA de Bèdes : sans danger ?

Le Lot en Action. 20 avril 2010

La pollution radioactive est partout, présence invisible, insidueuse.
Nous n'y échappons pa où que l'on soit sur la planète, et le pire reste à venir.

Epée de Damoclès de nos consciences,
elle est aussi bien issue de l'industrie nucléaire civile que militaire.

 _______________________________________

http://avigolfe.com / http://chernobyl-day.org
_______________________________________

 

des vertes...

L’Uranium “appauvri” (UA), sous-produit toxique de l’industrie nucléaire civile, est un déchet radioactif utilisé pour sa dureté dans les flèches de munitions. Il provoque une pollution des sols pour des milliards d’années, une dispersion irréversible dans l’atmosphère de particules microscopiques d’uranium et une contamination des êtres vivants entraînant cancers, leucémies, mutations génétiques et naissances monstrueuses chez les populations locales et sur la planéte.

Le CEG de Gramat a effectué plus de 1.000 tirs de munitions à l’UA depuis 1987 pour le compte de plusieurs pays, dont la France et l’Angleterre. L’armée, qui n’ignore rien des effets de ces armes armes aujourd’hui possédées par plus de 20 pays, explique avec cynisme que les tirs à l’UA doivent être effectués en milieu confiné (sous dôme pour retenir les poussières radioactives) or ces précautions ne peuvent évidemment pas être tenues sur les lieux de conflits. Pour masquer leur énorme responsabilité dans ce génocide silencieux et diffus, les dirigeants concernés nient les conséquences de l’UA sur les vétérans pour en continuer impunément l’usage, banalisé depuis 1991, dans les Balkans, au Kosovo, en Afghanistan, en Irak et sur Gaza.

______________________________________________________________________________________

Vendredi 23 AVRIL à 20h30

Conférence-débat à Gramat avec Alain Acariès, Avigolfe.


______________________________________________________________________________________

 

... et des pas mûres.

N’oublions pas les quelques 800 000 liquidateurs qui se sont sacrifiés pour que l’Europe occidentale ne soit pas polluée comme dans la région autour de Tchernobyl.

N’oublions pas les nombreux enfants russes, biélorusses, et ukrainiens, qui n’étaient pas nés au moment de la catastrophe de Tchernobyl, gravement malades à cause de la contamination de leurs parents et de leur alimentation, souffrant de l’exposition quotidienne à la radioactivité et abandonnés encore aujourd’hui à leur sort.

N’oublions pas qu’à quelques dizaines de kilomètres de chez vous se trouve la centrale nucléaire de Golfech qui rejette en toute légalité des milliards de becquerels de radioactivité (Iode, césium, tritium...) dans l’air et dans la Garonne. Ces éléments radioactifs ont un effet négatif sur notre santé, sur celle de nos enfants et en auront sur celle de nos petits enfants. N’oublions pas que des pastilles d’iode sont stockées dans une vingtaine de lieux du Lot au cas où... la centrale nucléaire de Golfech… mais silence, il paraît que ce n’est pas dangereux une centrale nucléaire.

N’oublions pas que les centrales nucléaires génèrent des déchets que l’on devra surveiller durant des milliers et pour certains d’entre eux des millions d’années jusqu’à ce qu’ils aient perdu toute leur radioactivité. Qui peut garantir qu’on pourra les surveiller durant tout ce temps.

______________________________________________________________________________________

Samedi 24 AVRIL à 10h

Rassemblement devant la sous-préfecture de FIGEAC.
Informations et Vente de pommes et de bons de pectine en soutien à l’Institut Belrad.

______________________________________________________________________________________

Dimanche 25 AVRIL à 14h30

Rassemblement devant la centrale nucléaire de GOLFECH.
______________________________________________________________________________________


> Pour télécharger le tract, l'imprimer et le diffuser (R/V - pdf - 72 ko)

> Pour télécharger le flyer, l'imprimer et le diffuser (recto 4 modèles - pdf - 592 ko)

> Pour télécharger l'Affiche, l'imprimer et la mettre en place (A4 / en jpg - 744 ko)

 

 

Un accident nucléaire est possible en France.

Sinon pourquoi les autorités envisageraient elles la distribution de pastilles d’iode ? Peut on envisager une région entière rayée de la carte par la radioactivité ? L’évacuation de millions de personnes sera impossible, et les populations seront gardées militairement dans ces zones contaminées et seront sacrifiées.

 

Le nucléaire tue l’avenir, refusons le !

Exigeons l’arrêt du programme EPR et de toute la filière nucléaire.


...........................................

Le groupe “Sortir Du Nucléaire Lot

Renseignements : 06 30 40 96 64 / 05 65 38 08 39 / sdnlot@free.fr

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau