Ces rumeurs islamophobes grossières qui polluent le Net

Rue89. 5 mars 2010 par Chloé Leprince

De plus en plus de messages haineux soi-disant islamistes circulent sur la Toile. Une pure manipulation raciste.

Info signalée par un  internauteLe tract est arrivé via un e-mail réexpédié depuis Istanbul -c'est dire si c'est viral. La France serait en péril, lit-on en substance dans un texte qui circulerait à Nîmes (Gard) depuis quelques jours. Voici ce que disent les premières lignes :

« Nous, Algériens et Arabes, informons la population judéo-française que nous haïssons par-dessus tout la France et son peuple enjuivé jusqu'à la moelle… Nous avons battu militairement et politiquement la France en 1954 et 1962 alors que nous n'étions que 10 000 moudjahidine sous-armés contre les 500 000 soldats dégénérés de l'armée française si sophistiquée. »

Le ton est donné. La suite est du même cru :

« Nous sommes déjà neuf millions de musulmans en France et nous remplissons vos femmes quand nous voulons et nous sodomisons vos enfants qui finissent par aimer ça. »

Téléchargez la capture d'écran du tract envoyé par e-mail

Pour finir, le tract promet d'aller « sodomiser le porc Le Pen dans Notre-Dame de Paris, la Cathédrale qui rejoindra bientôt [leurs] 779 mosquées ». Signature : « Mort à la France ! », « Vive la Francarabia musulmane ! » (Téléchargez la capture d'écran du tract)

Très opportune « couleur verte de l'islam »

Dans l'e-mail qui fait circuler le tract, une invitation à diffuser la chose et une mise en garde : ce tract, non signé, « a été rédigé de couleur verte représentant l'islam ». Sous-entendu : c'est dire si le texte est authentiquement musulman.

Sauf que ce tract n'a rien d'authentique. Et que tout porte à croire, justement, qu'il s'agit d'une grossière manœuvre raciste. Qui vise justement à stigmatiser la communauté maghrébine ou musulmane en lui prêtant pareilles extrémités.

Procès d'intention ? Outre le ton, particulièrement caricatural et grossièrement favorable à quiconque voudrait épingler les dérives de l'islam, il y a surtout ce constat que dresse le site Hoaxbuster [qui démonte rumeurs et désinformation, ndlr] : les messages viraux parodiant un message extrémiste d'origine musulmane ou maghrébine prolifèrent. Avec, en filigrane, une manipulation xénophobe rarement subtile.

Des rumeurs pastiche depuis un an

Pour Guillaume Brossard, de Hoaxbuster, c'est en avril 2009 que le rythme de messages islamophobes s'est accéléré. Notamment avec l'émergence de ces messages parodiques, une rareté jusque-là. Ces rumeurs d'un nouveau genre parodient un discours islamiste particulièrement hardcore. Mais se révèlent fausses après enquête auprès des acteurs de terrain (souvent des élus et la presse locale).

Après en avoir passé bon nombre en revue, Guillaume Brossard estime que « à la limite, plus c'est provoquant, plus c'est gros… et plus ça passe ».

Exemple : une mobilisation soi-disant massive des musulmans de France pour remplacer les croix vertes qui font office d'enseigne de pharmacie. A l'origine de ce putsch très communautaire, selon la rumeur : l'association Paris-Beurs-Cité. Une association qui se révèle être en fait une pure invention.

Pour Hoaxbuster, il n'y a pas forcément de lien avec le contexte électoral :

« Empiriquement, je dirais que ça a commencé il y a une petite année, avec une nette accélération au lancement des débats sur l'identité nationale. Comme si ça avait exacerbé les choses. »

Plusieurs hoax par jour

Comment le sent-il ? Parce qu'Hoaxbuster en reçoit de plus en plus. Actuellement, c'est de l'ordre de plusieurs e-mails par jour -« rien que les croix vertes, c'est deux fois ce jeudi matin », précise Guillaume Brossard.

Certes, on peut objecter que le site démonte-rumeurs en reçoit davantage parce que les gens seraient devenus plus vigilants. Réponse de Hoaxbuster :

« Ça joue sans doute mais ce que nous sentons, c'est plutôt que le public prête de plus en plus crédit à cette prose. On voit même ressortir des infos qui ont pourtant été démontées il y a plusieurs années, comme les mariages pédophiles du Hamas à Gaza, par exemple. C'était larvé, ça revient à la surface avec le climat actuel. »

Le site spécialisé dans le démontage de rumeurs n'est encore jamais tombé sur un message authentique après investigation. Pourtant, il fait les frais de réguliers retours de flamme et constate qu'il reste difficile de tordre le cou à la désinformation islamophobe, « solidement ancrée ».

Ainsi, sur leur site, les animateurs de Hoaxbuster relèvent-ils de plus en plus de messages sceptiques. Notamment de lecteurs qui disent en substance : « peu importent les faits, ce qui compte, c'est la philosophie générale ». Autant dire que la désinformation a encore quelques beaux jours devant elle.

Notre blogueur Jean-Yves Camus signale, après parution de l'article, qu'il s'agit d'un retour par e-mail d'un vieux tract déjà distribué une première fois il y a « une quinzaine d'années. L'universitaire ajoute :

“On avait connu
aussi, au moment de la première guerre du golfe, l'extrême-droite
diffusant un faux tract islamiste annonçant des scuds en masse sur
Israël. Sans compter récemment, le texte antisémite distribué à
plusieurs milliers d'exemplaires et attribué au Père Desbois. Et une
foule de faux textes juifs ou sionistes mis sur le Net par les
négationnistes.”

►Article modifié le 5/03/2010 à 20h26 après les précisions de Jean-Yves Camus.

Illustration : capture d'écran de l'e-mail qui diffuse le tract de Nîmes

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau