Chômeurs : Le 5 décembre ne restez pas seuls, manifestez !

Agoravox. 1er décembre 2009 par Jean-Claude Bernard

"Chômeurs, précaires, ne restez pas invisibles, ne gonflez-pas seulement les statistiques et les files d’attente à Pôle Emploi ! Montrez-vous le 5 décembre en rejoignant la manifestation unitaire contre le chômage et les précarités !"

 

C’est l’appel lancé par nos amis d’Actuchomage et que je relaye sur Slovar les Nouvelles

"Un chômeur qui vote, c’est comme un crocodile en visite dans une maroquinerie" disait Coluche et pourtant, si les chômeurs ont le droit de voter aux élections politiques comme professionnelles (à condition de disposer d’un emploi l’année précédente à la même époque, ou bien être inscrit sur les listes de chômeurs, voir article radié par l’ANPE ), ils sont coupés du monde du travail et abandonnés par les mêmes politiques et les syndicats de salariés (à l’exception de la CGT chômeurs)

Mais les chômeurs auraient tort de se plaindre, puisqu’ils ont à leur disposition un secrétaire d’état : Laurent Wauquiez.

Et à défaut de faire mieux que ses prédécesseurs, il parle, Laurent Wauquiez, il parle ....

D’ailleurs, le 17 novembre, il nous rejouait, une fois de plus son couplet auto-satisfait sur la situation du chômage en France : "Au total, 1,5 million de personnes ont bénéficié des mesures pour l’emploi » prises pour faire face à la crise, s’est félicité hier le secrétaire d’Etat à l’Emploi à l’occasion d’une conférence de presse"

Et il a également nargué ceux qui fréquentent les services, totalement surchargés, de pôle emploi en indiquant qu’il était hors de question de "muscler" par des embauches nombreuses l’action des conseillers : " ... /... Il a estimé à cette occasion que Pôle emploi respectait bien ses engagements concernant le nombre de demandeurs d’emploi en CRP suivis par conseiller, mais s’est gardé de se prononcer sur le fait que nombre d’entre eux ne bénéficient pas d’un suivi renforcé immédiat.

Interrogé sur la surcharge persistante du service public de l’emploi, il a jugé « déraisonnable » de « paramétrer le nombre complet de CDI à Pôle emploi par rapport à une année de crise comme on n’en a pas vu depuis cinquante ans. Ce serait totalement déraisonnable parce que, quand la crise sera redescendue, cela voudrait dire qu’on aurait une voilure au-delà du nécessaire », a-t-il déclaré. Cela n’exclut de fait pas en revanche des CDD supplémentaires… " - Source Les Echos

Pour la forme, nous rappellerons à Laurent Wauquiez que : Moins d’un chômeur sur deux est aujourd’hui indemnisé (47,5%) et que, comme l’indique si judicieusement l’Expansion : "Dans les statistiques, les bénéficiaires de CRP, ne sont pas comptés comme chômeurs, mais stagiaires de la formation professionnelle" L’Expansion.com

Alors, pour les félicitations ....

D’autant que l’Expansion écrivait le 06/11/2009 sur son site qu’un : "récent rapport déplore les piètres services de l’organisme public de l’emploi aux salariés licenciés bénéficiaires d’une convention de reclassement personnalisé"

Et précise que "22% des licenciés économiques concernés ne seraient même pas inscrits en suivi"

... / ... "Pôle emploi se trouve infichu de suivre les objectifs fixés par les partenaires sociaux. Au lieu d’avoir un accompagnant pour 50 demandeurs d’emploi en CRP, on en est plutôt à 150 ou 200", a expliqué Maurad Rabhi, représentant CGT au conseil d’administration de Pôle emploi. "Si le problème perdure, ça va devenir un vrai problème politique", a-t-il ajouté, préconisant des embauches de personnel supplémentaire à Pôle emploi ... / .. ." L’Expansion.com

Néanmoins comme le dit le titre des Echos : Laurent Wauquiez travaille à des mesures de "sortie de crise" et évoque une piste : Le secrétaire d’Etat a évoqué des "renforcements éventuels des équipes par le biais de renforts aux équipes de reclassement et des opérateurs privés" (Voir plusieurs articles publiés sur Marianne2 )

Et pourtant

Les sociétés privées qui accompagnent des chômeurs pour retrouver un emploi ont moins de résultats que le service public, indique mardi 6 octobre un rapport qui tire un bilan des expérimentations menées en 2007. Selon le rapport, le Pôle emploi en a déjà tiré certains enseignements.

“… / … En attendant de pouvoir tirer le bilan de cette opération, un groupe de travail a rendu, début octobre, un rapport sur “les expérimentations d’accompagnement renforcé des demandeurs d’emploi conduites par l’ANPE et l’Unedic en 2007″. Présidé par l’économiste Claude Seibel, ce “comité d’évaluation” apporte un éclairage utile au débat suscité par le recours à des prestataires externes. Plusieurs syndicats sont, en effet, contre cette sous-traitance, y voyant le signe annonciateur d’un démantèlement graduel de Pôle emploi.

Le groupe de travail a mesuré l’impact de deux programmes : l’un était piloté par des “opérateurs privés de placement”, l’autre par l’ANPE. Verdict ? … / … Un an après leur entrée dans le dispositif, le taux de sortie des chômeurs vers le marché du travail s’est accru de 7,3 points en moyenne avec l’ANPE et de 5,6 points avec les opérateurs privés. … / … ” Source Le Monde et Chomeur93

En clair, on se fout de la gueule des chômeurs, quelle que soit la catégorie à laquelle ils appartiennent !

La situation est d’autant plus grave qu’à les lire, aucun programme de partis ou formations politique,s n’indique de solutions crédibles et ... durables !

Alors, dans la mesure ou les jeunes qui sortent de l’école, les femmes au temps partiel non sollicité et les seniors condamnés au rebut, ne sont pas la priorité de ceux, pour qui elle devrait être, nous ne pouvons que soutenir la dernière action proposée par nos amis d’Actuchomage, qui proposent, une : "Journée de mobilisation contre le chômage le 5 décembre"

Nous vous en donnons le texte intégral ci-dessous

Dans le contexte de crise que nous connaissons actuellement, caractérisé par une montée sans précédent du chômage et une chute drastique des offres d’emplois disponibles, les quatre organisations jugent plus que jamais nécessaire la mobilisation des chômeurs et des précaires afin de peser sur les décisions les concernant, qu’elles soient individuelles (sanctions, radiations ou convocations abusives par Pôle Emploi) ou collectives (loi sur les "droits et devoirs des demandeurs d’emploi" et son offre "raisonnable").

Elles invitent les privés d’emploi à se regrouper pour protester contre les dysfonctionnements de Pôle Emploi qui font trop souvent, de chacun d’entre eux, une victime isolée ignorant ses droits et incapable de se défendre.

Elles revendiquent :
• un emploi de qualité, librement choisi et correctement rémunéré
• ou un revenu décent pour tou-te-s, avec ou sans emploi
Et dans l’urgence :
• la revalorisation des différents revenus des chômeurs et précaires
• l’arrêt des sanctions, indus, radiations abusives…

Les quatre organisations de chômeurs exprimeront le ras-le-bol et l’exaspération des privés d’emploi et des précaires par un événement fort et hautement symbolique qui se tiendra sur le point de rassemblement en début du cortège parisien, samedi 5 décembre à 14 heures. A cette occasion, les organisations remettront aux parlementaires et aux représentants syndicaux présents sur les lieux leur plateforme commune de revendications afin que rendez-vous soit pris dans les plus brefs délais pour évoquer ces sujets qui nous préoccupent prioritairement.
Chômeurs, précaires, ne restez pas invisibles, ne gonflez-pas seulement les statistiques et les files d’attente à Pôle Emploi ! Montrez-vous le 5 décembre en rejoignant la manifestation unitaire contre le chômage et les précarités.

À PARIS, départ place Stalingrad à 14 heures, direction place Clichy.
À RENNES, rendez-vous à 15 heures place de la Gare.
À BORDEAUX, rendez-vous à 15 heures place de la Victoire.
À MARSEILLE, rendez-vous à 15 heures place Charles de Gaulle.
À LYON, rendez-vous à 10 heures au Mas-du-Taureau de Vaulx-en-Velin.
À AGEN, rendez-vous place de la Préfecture à midi pour un pique-nique collectif.
À BESANÇON, rendez-vous à 15 heures place de la Révolution.

• Plus d’infos sur les manifestations en province (Toulouse, Montpellier…) dans les jours à venir.

Le programme des Marches Régionales des Chômeurs dans toute la France => CLIQUEZ ICI ou CLIQUEZ LÀ


Crédit image
AC - Agir contre le chômage
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org