Compte rendu de la journée écologie à Cahors, Lycée Clément Marot du 28 avril

Publié le 29/04/2009 09:05 | Édouard Lacoste Lagrange

Cahors. Une journée de mobilisation pour l'environnement

Environnement. Pour la troisième année, journée spéciale « développement durable et environnement » à Clément-Marot.

Le CDI a été transformé hier en salon d'exposition et de sensibilisation au développement durable. D'autres salles du lycée ont aussi été investies pour l'occasion. Photo DDM, Marc Salvet
Le CDI a été transformé hier en salon d'exposition et de sensibilisation au développement durable. D'autres salles du lycée ont aussi été investies pour l'occasion. Photo DDM, Marc Salvet
Le CDI a été transformé hier en salon d'exposition et de sensibilisation au développement durable. D'autres salles du lycée ont aussi été investies pour l'occasion. Photo DDM, Marc Salvet

Quatre lettres mais une mobilisation impressionnante. La journée EEDD, pour Éducation à l'environnement et au développement durable, fait bouger le lycée Clément-Marot vers un objectif : l'acquisition du label Lycée vert. Cette journée est le point d'orgue d'une action menée tout au long de l'année. Le branle-bas de combat a été décrété à tous les niveaux : les salles de classes sont transformées en salles de conférence, le menu de la cantine est certifié bio, des élèves volontaires ont été élus « éco-délégués », les travaux personnels encadrés (TPE) des lycéens de 1ère sont centrés sur les questions de protection de l'environnement. Clément, élève en 1ère ES confirme : « on montre que les élèves peuvent s'investir et animer des ateliers. Tout le monde s'est vraiment pris au jeu ». C'est précisément un jeu de société sur le commerce équitable que Clément est chargé d'animer dans le CDI où se côtoyaient pour l'occasion un stand sur les économies d'énergies et une exposition sur l'eau réalisée par des élèves de la filière Carrière sanitaire et sociale. Au total, ce sont près de 30 ateliers, conférences qui étaient proposées sur des thèmes allant du tri sélectif et du recyclage des déchets à l'agriculture biologique en passant par l'action des plantes dépolluantes et les énergies renouvelables. « La sensibilisation aux problématiques environnementales fait partie de l'éducation et du savoir-vivre que nous devons inculquer à nos élèves », explique, de son côté, Jean-Luc d'Angelo, proviseur de Clément-Marot.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau