Compte rendu de la réunion du Parc du 29 juin à Livernon

Le Lot en Action. 30 juin 2009 par Bluboux

Une cinquantaine de personnes se sont réunies lundi soir à Livernon.

Le parc a 10 ans et la charte doit être renouvelée. Cette étape est importante puisqu'elle va définir la politique durant les douze prochaines années.

Durant cette réunion un bilan a été dressé à la suite d'une enquête, envoyée à 1.400 intervenants (associations, institutionnels, partenaires, etc.). Plus de 400 réponses ont permis d'appréhender l'image du parc, dans ses cotés positifs et négatifs, et de mettre en avant les attentes du public.

Les questions ont été nombreuses, définissant des préoccupations d'ordre social (vivre dans le parc, la continuité des services publics, le maintien et le développement des activités économiques et culturelles), la disparition des paysans alors que les demandes d'installation d'agriculteurs sont existantes, notamment et essentiellement en bio, la préservation de l'environnement, la gestion et le service de l'eau, le développement urbanistique non maîtrisé favorisant l'implantation d'un habitat ne correspondant pas à l'architecture de la région.

Plusieurs questions ont également mis en avant la manque de moyens du Parc en ce qui concerne ses « pouvoirs » : que ce soit des projets de déviation de route qui passe en pleine zone Natura 2000, de centre de Bède à Gramat, cédé à AREVA qui envisage d'y entreposer des déchets, ou encore au niveau culturel des subventions qui sont supprimées au dernier moment par le Conseil Général du Lot (festival d'Assier), le Parc devrait avoir à sa disposition des moyens coercitifs et financiers plus importants.

Des moyens financiers supplémentaires permettraient également d'améliorer sensiblement la communication du parc en direction des ses habitants et usagers, mais des efforts doivent également être faits, à l'exemple du site internet du Parc qui est une catastrophe.

Les actions entreprises, initiées ou accompagnées par le Parc sont nombreuses et de qualité. N'oublions pas que la mission première du Parc est le regroupement et la coordination de tous les acteurs publics.

A l'heure de la grande austérité libérale, nous devons nous battre pour maintenir nos régions en vie. Le parc est un de ces outils. Il est encore fragile et mérite toute notre attention.

 

Les prochaines réunions aurnt lieu à Gramat, le mercredi 1er juillet à Lalbenque et le jeudi 2 juillet à Gramat Venez nombreux

Calendrier des réunions

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau