Coup de gueule

Le Lot en Action mag n°14. 8 avril 2010 par Bluboux

Trois faits d’actualité pour ce coup de gueule, l’un national, le projet de loi du Roi des Traîtres (Eric Besson) pour durcir la législation sur l’immigration, quitte à bafouer les droits de l’Homme et à basculer un peu plus sur le versant du fascisme, un fait d’actualité locale révélé par notre confrère La Dépêche, concernant un enfant de 7 ans d’origine espagnole qui ne peut jouer au foot parce que la fédération refuse de lui délivrer une licence, sous prétexte qu’il est étranger, et pour finir une déclaration de Destic le Magnifique, le maire de Saint-Céré, en plein conseil municipal, qui définit les bons Saint-Céréens, ceux qui approuvent sa politique sécuritaire, comme étant des Saint-Céréens « de souche ».


1er acte : Le projet de loi proposé par Eric Besson vise clairement à durcir la loi sur l’immigration. Ce projet de loi limite en effet drastiquement le pouvoir de contrôle du juge des libertés et de la détention (JLD), pourtant garant de la légalité des procédures engagées à l’encontre des étrangers en situation irrégulière, lorsque ceux-ci sont interpellés et placés en rétention, en vue d’une éventuelle expulsion. Or, il arrivait fréquemment, trop fréquemment, que le JLD, jugeant ces conditions illégales, remette le retenu en liberté. C’est ce qui s’est passé en septembre pour les réfugiés de la «jungle» de Calais et, en janvier, pour les Kurdes syriens débarqués sur une plage corse. A l’avenir, le juge administratif statuera en premier. Le texte repousse en effet l’intervention du JLD à cinq jours, contre quarante-huit heures aujourd’hui. Conséquence ? Si le juge administratif donne son feu vert à une expulsion, celle-ci pourra être exécutée, avant que le JLD ait eu le temps de se prononcer. Des personnes pourront être reconduites à la frontière, alors que leur arrestation était illégale et, même si le JLD le constate, il ne pourra plus rien faire. Le projet de loi comprend d’autres dispositions jugées abusives par les syndicats et les associations. Ainsi, la création de «zones d’attente temporaire» sur le lieu où des sans-papiers seraient découverts. Ils y seront «maintenus», alors qu’un demandeur d’asile reste libre aujourd’hui le temps que sa demande soit examinée. Choquante également pour les défenseurs des étrangers, la possibilité d’assortir l’expulsion d’une interdiction de retour sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne pour une durée allant jusqu’à cinq ans.


2ème acte : La Dépêche nous apprenait, la semaine dernière qu’un enfant de 7 ans, Alexandre, vivant à Puy l’Evêque, né en Espagne d'un père français et d'une mère espagnole, ne pouvait plus jouer au foot avec ses copains : « sous couvert de lutter contre le trafic de jeunes joueurs, la fédération française de football applique stricto sensu une directive de la FIFA d'octobre dernier (en plein débat sur l'identité nationale) qui exige, pour toute demande de première licence, une attestation de résidence sur le territoire national depuis 5 ans ».


3ème acte : Dans le procès verbal du conseil municipal de Saint-Céré du 28 janvier 2010, il y avait une perle hallucinante, que Destic le Magnifique s’est empressé de faire rectifier récemment : lors d’une passe d’arme avec l’opposition, sur une discussion concernant la décision du maire de faire installer des caméras de vidéosurveillance sur la commune (songez qu’à ce jour seulement une centaine de villes en France ont opté pour cette solution coûteuse, inefficace et terriblement liberticide), Le Magnifique a déclaré, dans un excès verbal colérique dont il est coutumier : « En effet, 75 % des St-Céréens de souche sont pour les caméras. De plus, la très grande majorité des signataires (ndlr : de la pétition) ne sont pas de Saint-Céré ». Probablement inquiet que l’information puisse parvenir à une presse subversive, il a fait rectifier ce passage dans le procès-verbal, en changeant « de souche » par « d’origine ». Poujade serait fier de la magnificence de Destic !
Posons-nous donc maintenant deux minutes. Quel est ce pays où l’on interdit à un enfant de 7 ans de jouer au foot avec ses copains, au prétexte qu’il n’est pas français depuis assez longtemps ? Mais que se passe t-il dans la tête des dirigeants de la fédération nationale de football pour pondre des conneries criminelles de cette acabit ? Sont-ils à ce point réacs, voire fachos que, légitimés par le nauséabond « débat sur l’identité nationale » voulu par Le Visionnaire, ils se sentent pousser des ailes ? Mais bon sang,  en face il y a un gamin de 7 ans qui ne demande qu’à jouer au foot avec ses potes plutôt que de rester à s’abrutir devant la télé. Des gens comme Destic, qui sont des élus, se permettent des dérapages impardonnables, de plus en plus fréquemment, publiquement. Trop fréquemment pour que cela ne nous alerte pas violemment. La nouvelle loi présentée par Besson est liberticide, profondément injuste et inhumaine. Plutôt que de régler les vrais problèmes, allons_nous nous enfermer et accepter que l’on dresse les peuples contre les peuples ? Ne sentez-vous rien venir, mes amis ?

Commentaires

  • ggfgtf
    • 1. ggfgtf Le 08/05/2010
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=131723.html

    Lien dufilm dethierry; docteur Parnassus

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau