De plus en plus fort : Alliot-Marie veut interdire la cagoule dans les manifestations

De plus en plus fort  : Alliot-Marie veut interdire la cagoule dans les manifestations (video)
mercredi 8 avril 2009 (15h24)

La ministre française de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, souhaite interdire dans les manifestations le port de cagoules, derrière lesquelles peuvent se dissimuler des "casseurs".

"Ceux qui manifestent pour leurs idées jamais ne dissimulent leurs visages", a-t-elle déclaré mercredi à des journalistes à la sortie du conseil des ministres.

Si la liberté de manifester fait partie de la démocratie, a-t-elle dit, il y a aussi "des gens qui ne viennent pas du tout pour la manifestation mais pour casser" et commettre des exactions, "dissimulés derrière des cagoules".

Elle a cité l’exemple des violents incidents qui ont marqué les manifestations anti-Otan vendredi et samedi à Strasbourg et la manifestation nationaliste corse de samedi à Bastia.

Michèle Alliot-Marie a demandé une réflexion à ses services "pour, éventuellement, introduire dans la lopsi (loi d’orientation et de programmation pour la sécurité intérieure, en préparation) des dispositions qui permettraient d’interdire ce type d’action par des gens qui sont de toute évidence des voyous".

Elle a précisé avoir fait cette demande mardi, "en tirant le bilan des deux manifestations de Bastia et de Strasbourg".

Les incidents de Strasbourg se sont notamment soldés par la destruction d’un hôtel, d’anciens locaux des douanes, d’un office du tourisme et d’une pharmacie par des incendies allumés par plusieurs centaines de jeunes masqués et habillés de noir.

Ces incidents ont suscité une polémique sur le manque de réaction des forces de l’ordre, pourtant déployées en nombre.

"La priorité du gouvernement était qu’il n’y ait pas de mort", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, en marge du compte rendu du conseil des ministres.

Il a confirmé que le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries, serait reçu "rapidement" par le directeur de cabinet du président Nicolas Sarkozy, puis par le chef de l’Etat lui-même. Il n’a pas donné de date. 08.04.09 | 14h02 PARIS (Reuters) -

Emmanuel Jarry, édité par Gilles Trequesser

 


De : Gnafron
mercredi 8 avril 2009

 

Commentaires (1)

1. hugues vessemont (site web) 17/04/2009

comment, dans une manifestation, faire la distinction entre la musulmane pratiquante, le frileux, l'hypocondriaque traversant une épidémie de grippe, le pénitent en pleine crise mystique et l'agité cherchant à faire le coup de poing avec la flicaillerie, ne serait-ce que pour faire acte de virilité ?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org