Dossier : Renault, les fausses promesses de Ghosn et Sarkozy

 

Marianne2. 23 janvier 2010

Renault voulait faire fabriquer la Clio IV en Turquie et non à l’usine de Flins malgré les aides publiques perçues. Sarkozy a alors convoqué le PDG Carlos Ghosn samedi 16 janvier. Ce dernier s’est alors engagé à produire «une partie» de la voiture en France. Blogueurs ou journalistes, les contributeurs de Marianne2 ne sont pas dupes.




« Renault : les promesses de Ghosn n'engagent personne » par Bernard Maris
L'économiste ne croît pas aux promesses de Carlos Ghosn. Il prend l'exemple de Lakshmi Mittal, PDG d'Arcelor-Mittal, qui avait promis de maintenir les emplois à l'usine de Gandrange. Il signale que la production de la Clio IV ne commencera que dans trois ans et que d'ici là de l'eau aura coulé sous les ponts.

« Renault : c'est la stratégie de Ghosn qui est en cause ! » par Eugène
Cadre dans l'automobile et blogueur associé, Eugène estime lui que la véritable source du problème est la stratégie de Ghosn qui trop privilégié le « Low cost » au détriment des modèles haut de gamme. Et lui non plus ne croît pas trop aux promesses de Renault sur la sauvegarde de l'emploi en France.

« Annonce bidon de Renault, la suite » par Hervé Nathan
Notre collègue revient sur la promesse de Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, et Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, que l'Etat siègerait au « comité stratégique » de Renault pour poser sur sa stratégie industrielle.

Dans un premier temps, Hervé Nathan avait affirmé que ce comité n'existait pas encore. Mea culpa, ce comité existe bel et bien avec un représentant de l'Etat.

Cela dit, citant le blog du journaliste Philippe Duroux, il signale que le principal comité stratégique de l'entreprise se situe...aux Pays-bas, sans aucun représentant de notre Etat.
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org