Etre Français c’est être révolutionnaire

Bellaciao. 8 décembre 2009

Le célèbre joueur de foot Eric Cantona a expliqué lors d’une conférence de presse dans les murs de la fondation Abbé Pierre que pour lui être français ce n’est pas "chanter la Marseillaise" ou "lire la Lettre de Guy Môquet", mais d’abord être "révolutionnaire" face à un "système" qui contraint notamment des gens à vivre "dans la rue".

"Etre français est-ce que c’est devoir parler français, chanter la Marseillaise, lire la lettre de Guy Môquet ? ça c’est être con !", a-t-il précisé lorsqu’on l’a interrogé sur le débat sur l’identité nationale

"Je ne dis pas que chanter la Marseillaise c’est être con, mais bâtir tout (l’identité, ndlr) sur ça...", a-t-il ajouté en précisant bien que le débat sur l’identité nationale avait un aspect électoraliste. Selon lui les politiques "balancent ce débat avant les élections. Tout le monde en a conscience mais (...) on leur sert la soupe car c’est ce qu’ils veulent", a-t-il dit. "Donc arrêtons d’en parler, et parlons de choses beaucoup plus sérieuses et beaucoup plus graves".

"Etre français c’est être révolutionnaire, d’abord (...) On ne peut pas accepter tout ce qui se passe", a ajouté ce petit-fils d’immigrés espagnols et italiens. Il a ajouté que face aux injustices il fallait que les français réveillent leurs "vieux démons" révolutionnaires.

Commentaires (1)

1. Laurié 12/12/2009

Bravo Cantona.Ne m'intéressant que très peu au foot,j'ai été agréablement surprise par les dires de ce dernier.J'ajouterai des dates qui me sont chères(ou des faits)1789,1793,la commune de Paris,1936,la résistance de 1940,1968 et je dois en oublier.La seule chose de positif dans les allusions faites par Cantona,c'est que je ne savais pas qui était Guy Moquet et que je l'ai appris.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org