Festival du film Jardins et Paysages du 04 au 7 juin 2009

Une vingtaine de films sélectionnés pour un éveil des grands et des petits. Un évènement exceptionnel de part la qualité des films présentés.

C'est à coté de chez nous, ne le ratez pas !

Lien sur le site de Cinéfeuille : http://www.cpie81.asso.fr/Cinefeuille/selection.htm

 

affiche Cinéfeuille 2008  

Le jardin se mettra à table pour la 9 ème édition de Cinéfeuille

Et si le jardin était la nouvelle utopie ? Un petit morceau de réponse aux grands maux que sont la crise alimentaire, la surexploitation des terres cultivables, ou encore la perte des repaires identitaires liée à la production d’une nourriture de plus en plus industrielle… Un trop lourd fardeau pour ces modestes lopins de terrain ? Pas si sûr.

 

Partout, ils fleurissent. De Gaillac, terre d’accueil du festival Cinéfeuille qui vient d’aménager ses jardins familiaux, à Lima au Pérou où fleurs et légumes poussent dans les bidonvilles. Du Nord de la France, d’où le réseau du Jardin dans tous ses états lance un « Manifeste des terres nourricières en partage », à l’Italie où est né et prospère le mouvement « Slow food ».
Car dans les jardins, on cultive toujours et encore des projets. Et des idées.

Comme celle qu’un jardin peut fournir aux plus fragiles une nourriture saine et le bonheur de rencontres. Que les fruits et légumes de saison sont meilleurs que ceux qui ont effectué un long voyage avant d’atterrir sur nos tables. Ou encore, que l’uniformité s’éloigne des plates-bandes quand les jardiniers se mobilisent pour sauver des semences oubliées.

 
débat Cinéfeuille 2007
   

Cinéfeuille 2008, débat avec Jean-Marie Pelt, spécialiste de botanique et d'écologie, face à une salle comble au cinéma Imagin' L'Olympia.

Loin de fragiliser ces jardins de ville et de campagne, la crise économique mondiale pourrait être leur engrais. Un retour au « local » quand souffle la tempête sur le « global ».
Les Associations pour le maintien de l'Agriculture paysanne (AMAP) comme réponse à la mal bouffe ? Les produits locaux servis dans les cantines pour lutter contre l’obésité ? La culture de la coriandre et de la papaye contre les effets du déracinement ? Ou encore le bêchage et le désherbage à la main comme geste militant et embryon de réponse au tout pesticide ?
Autant de petits lopins de solutions à cultiver dans le grand jardin planétaire…
Sans oublier, un verre de bon vin. Pour cultiver aussi un certain art de vivre, au cœur du Gaillacois, l’un des plus anciens vignobles de France.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org