Grève à la fac: le point sur les blocages

Source : Libération. 12 mai 2009

La situation est confuse dans les universités alors que les enseignants-chercheurs entament leur 15e semaine de bras de fer avec le ministère. Un point ville par ville.

La situation demeure confuse dans les universités, entre les facs complètement bloquées, celles déclarées «en grève» mais où les cours reprennent et celles qui aménagent le calendrier pour organiser les rattrapages.

Selon l'AFP, une douzaine d’universités (sur 83 au total) sont fortement perturbées. A Paris-IV, une assemblée générale de 200 enseignants-chercheurs et personnels administratifs a voté hier la reconduction de la grève jusqu’à lundi, selon la présidence.

De même à Orléans, où la grève a été votée jusqu’à vendredi (lettres et sciences) – toutefois, les professeurs qui le souhaitent peuvent faire cours ou organiser des rattrapages. De même encore au Havre où la grève (sans blocage) a été votée jusqu’à lundi prochain.

A Reims, les étudiants ont revoté hier en AG le blocage du campus Croix-Rouge (droit, sciences politiques, économie, sciences sociales). Toulouse-II est toujours bloquée, mais le calendrier des examens «tient quoi qu’il arrive», selon la présidence.

A noter encore des blocages ou perturbations partielles à Dijon (lettres et droit), à Besançon (lettres), à Amiens («Campus» et «Arts»), à Lille I, à Paris-Est Marne-la-Vallée, à Aix-Marseille I (le site Saint-Charles, où l’accès au site était normal et le site Schuman, où les cours n’avaient pas repris) ou Grenoble-III.

A Caen, les bâtiments du Campus 1 étaient fermés, après l’évacuation vendredi par la police des occupants.

A Grenoble-III, les étudiants se sont prononcés à bulletin secret pour une neutralisation du semestre (une licence serait obtenue avec 5 semestres et non 6). La présidence devra trancher.
En revanche, les cours ont repris dans plusieurs établissements encore perturbés la semaine dernière et les examens s’organisent.

C’est le cas à Rennes II, université bastion de la lutte contre les réformes universitaires, ou encore à Paris-VIII. Lyon-II était en phase de reprise progressive des cours.

A Lorient, une AG à la faculté de Lettres et sciences humaines de Lorient a voté la reprise des cours à partir de mardi, avec cependant des blocages les lundi et jeudi après-midi. Les examens du deuxième semestre sont calés.

A Toulon, une centaine d’étudiants qui bloquaient les portes du campus depuis une semaine ont été délogés par les forces de l’ordre.

A Bordeaux 3 (arts, lettres, langues), étudiants et personnels ont voté lundi à bulletin secret pour la poursuite du mouvement d’opposition à la réforme de l’enseignement supérieur mais en levant le blocage, a indiqué l’université sur son site internet.

D’autres AG sont prévues mardi à Caen, Poitiers, Paris-VIII, Grenoble-III, Dijon. Et une nouvelle journée de manifestations est par ailleurs organisée jeudi, à l’appel du Snesup-FSU (premier syndicat de l’enseignement supérieur) et de la Coordination nationale des universités.

(Source AFP)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau