(Haut) fonctionnaire qui rit, (bas) fonctionnaire qui pleure... C'est GRAF, docteur ?

Les mots ont un sens. 18 février 2010 par Napakatbra

fonctionnaire qui pleure... C'est GRAF, docteur ? - LMOUS

Cinq millions de fonctionnaires menacés de licenciement. Quelques centaines d'autres affublés d'avantages à vie. Sièges éjectables pour les uns, parachutes dorés pour les autres. Attachez vos ceintures. Décollage immédiat pour le triangle des Bermudes... de la RGPP.

GRAF : un parachute doré pour hauts fonctionnaires

On a beaucoup parlé, la semaine dernière, de cette mesure destinée à favoriser la "mobilité" des fonctionnaires. Son vote n'avait pourtant guère été commenté, en plein mois de juillet dernier, alors que l'ordre du jour du parlement était surchargé et que la presse n'avait d'yeux que pour les obsèques de Michael Jackson. Bref, les fonctionnaires pourront désormais être licenciés, sans indemnité ni droit au chômage, dès lors qu'ils "refuseront" trois offres de mutation. La méthode France Telecom généralisée à la fonction publique, en somme : Une "modernisation sans précédent", selon Nicolas Sarkozy.

Haut fonctionnaire, fais graf à toi !

On a très peu parlé, en revanche, d'une nouvelle mesure plutôt favorable aux fonctionnaires, enfin... à quelques centaines de hauts gradés sévissant dans les hautes sphères de la République, de ceux qui sont nommés par le pouvoir politique, principalement. Ces "grands patrons" d'Etat, hauts responsables d'administrations ou membres de cabinets ministériels, ont la particularité de toucher de grassouillets bonus, en sus de leur salaire. Pour les plus chanceux d'entre eux, les primes peuvent aller jusqu'à doubler la rémunération. Problème : lorsqu'ils quittent ces hautes fonctions, ces menus avantages leur sont retirés. Méritocratie oblige... Vraiment trop injuste.

Deux lois, deux mesures

D'où la mise en place d'un nouvel échelon sur mesure, le "grade à accès fonctionnel" (GRAF), qui permettra à ces malheureux de conserver leurs avantages à vie . Pourquoi se gêner ? Les conditions d'accès à ce grade le plus haut sont très limitées, d'où la crainte d'une sélection à la tête du client. Au grand dam des syndicats, qui s'attendaient à une refonte générale des indices de la fonction publique. Raté. Et pour cause, le financement de ce nouveau grade engloutirait (à confirmer) une partie des crédits qui auraient pu permettre de distribuer quelques clopinettes aux autres agents de la fonction publique, cinq millions de clampins qui devront (continuer de) prendre leur mal en patience.

"PNC aux portes, armement des toboggans"... Décollage immédiat pour le triangle des Bermudes... de la RGPP.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org