Internet Eyes : Quand Big Brother fait les gros yeux

Les mots ont un sens. 7 octobre 2009 par

Un site Internet britannique est sur le point de lancer un nouveau jeu. Génial ! Les internautes du monde entier pourront se brancher sur les caméras de surveillance du pays pour débusquer un maximum de délinquants. Un classement sera établi chaque mois et les mieux classés empocheront jusqu'à 1080 euros... Tous à vos Joyflicks !

Internet Eyes : Jeu sur les caméras de vidéosurveillance

Un rapport britannique vient d'établir que les caméras de surveillance sont quasiment inutiles, faute de personnel disponible pour visionner les vidéos. Qu'à cela ne tienne, ce sont les citoyens qui se chargeront de scruter les images en temps réel. Moyennant finance, enfin presque : quelques milliers d'euros tous les mois, tout au plus. Car le business prendra la forme d'un jeu en ligne. A chaque scène litigieuse, le participant pourra cliquer et un message sera immédiatement adressé au responsable de la caméra, qui avisera des mesures à prendre en fonction de la situation. Plus les participants démasqueront de délinquants, plus ils gagneront de points, et plus ils auront de chance de faire partie des heureux prétendants à la cagnotte.

Quand Internet tourne de l'oeil...

C'est le site "Internet Eyes" qui propose ce service, ouvert à tous types d'organisations : entreprises, magasins, ateliers, entrepôts ou autorités locales et forces de police. Il se rémunèrera sur les cotisations recueillies auprès des propriétaires de caméras souhaitant mettre en ligne leurs images. 21 euros par semaine et par appareil. Tous les mois, le site affichera une galerie de portraits de voyous épinglés par les internautes.

Le monde entier derrière les 4,2 millions de caméras britanniques

Le jeu est déjà condamné par les droits-de-l'hommistes british. Selon Charles Farrier (cf. Daily Mail), directeur d'une association anti-vidéosurveillance, le fait de "traiter la criminalité sous forme de jeu" est "une idée effrayante" qui transformerait le pays en "paradis pour espions-voyeurs" (snoopers) et "pourrait aboutir à de dangereux abus en matière de libertés civiles". La Grande-Bretagne est l'un des pays les plus vidéosurveillés, avec 4,2 millions de caméras... soit un oeil électronique pour 14 habitants. En août, un rapport de la Police estimait qu'il fallait 1000 caméras pour résoudre... un délit !

Internet Eyes, une sorte de Loft Story, à l'échelle d'un pays... mais sans les çons.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org