Intervention ratée pour la police à l'Appel du 18 joint

Par Arnaud Aubron | Rue89 | 19/06/2009 | 13H20

L'Appel du 18 joint le 18 juin 2009 à la Villette à Paris (Audrey Cerdan/Rue89)

Quelques centaines de partisans de la légalisation du cannabis s'étaient donnés rendez-vous ce jeudi, comme tous les ans depuis 1993, au Parc de la Villette, à Paris, pour célébrer comme il se doit l'Appel du 18 joint : pétard à la bouche.

Ce qui n'est évidemement pas du goût des forces de l'ordre, car la simple consommation de cannabis tombe toujours sous le coup de la loi en France. Traditionnellement, la brigade des stupéfiants se déplace pour l'événement mais se contente d'observer, voire de converser avec les organisateurs.

Une fois n'est pas coutume, d'autres représentants de la loi ont cette fois débarqué en moto, en voiture et… à cheval. Après avoir contrôlé l'identité de jeunes fumeurs qui attendaient le début des agapes, les policiers (apparamment rattachés au commissariat du XIXe arrondissement) ont tenté de placer en garde à vue Jean-Pierre Galland, président du Circ (le Collectif d'information et de recherche cannabique).

Après l'intervention de la direction de la Villette, les forces de l'ordre ont opéré un retrait en désordre et sont finalement reparties bredouille. Du côté de la police, on affirme aujourd'hui « qu'aucun fait notable n'a été signalé ». Tout est bien qui finit bien.

L'Appel du 18 joint le 18 juin 2009 à la Villette à Paris (Audrey Cerdan/Rue89)

Photos : Audrey Cerdan / Rue89

Ailleurs sur le Web

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau