Jean Ferrat : mort d’un communiste de coeur, farouchement anticapitaliste, n’en déplaise aux Tartuffe de droite qui lui rendent aujourd’hui hommage

Plume de Presse. 14 mars 2010 par Olivier Bonnet


couv"Je suis totalement d’accord avec l’explication marxiste du monde (...) qu’on me trouve un autre parti (que le PC, NdA) qui puisse lutter aussi efficacement contre le capitalisme". Ainsi s’exprimait l’immense Jean Ferrat, cité par une dépêche AFP annonçant le décès de l’artiste : "Invité en 2003 de Michel Drucker sur France 2, le chanteur, qui avait appelé à voter Jacques Chirac au deuxième tour de la présidentielle de 2002, définira le communisme comme "un idéal de justice, de solidarité, l’espérance d’une progression des conditions de vie des hommes dans notre monde". Aussi, ça nous fait franchement rire (jaune) de lire le communiqué publié sur le site de l’Elysée : "Avec Jean Ferrat, c’est un grand nom de la chanson française qui disparaît. Chacun a en mémoire les mélodies inoubliables et les textes exigeants de ses chansons, qui continueront encore longtemps, par leur générosité, leur humanisme et leur poésie à transporter les âmes et les cœurs", fait-on dire à Nicolas Sarkozy. Qui incarne tout ce que Ferrat détestait et dénonçait justement dans "ses textes exigeants". Et c’est justement sa "générosité" et son "humanisme" qui lui faisaient combattre la droite. Avant de mourir, le dernier engagement politique de Jean Ferrat avait été d’appeler, pour les élections régionales dans sa chère Ardèche d’adoption, à voter pour le Front de gauche. Adieu, camarade.
Commentaires (3)

1. Prague68 23/03/2010

Corinne, il est inexact de dire que 'tout le monde se taisait" quand Prague fut occupée par les troupes du Pacte de Varsovie en août 1968. Même le PCF à l'époque avait désapprouvé ! Le secrétaire général du PCF s'appelait alors Waldeck Rochet, il est mort quelques temps après et puis le très médiocre G. Marchais lui a succédé. Hélas.
Jean Ferrat demeure un grand de la chanson et de la poésie françaises, courageux, incorruptible, toujours du côté des opprimés, toujours opposé à l'injustice et à la connerie.

2. nina 16/03/2010

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1873/

3. corinne gourdon 16/03/2010

jean ferrat était avant tout un poète, un visionnaire,et s'il a sympathisé avec le communisme, il n' y ajamais adhéré, car il en avait vu les dérives, n'hésitant pas dans l' émission de 2003 de Michel drucker de parler de dictature, n'hésitant pas non plus à s' élever contre l' invasion de prague, alors que tout le monde se taisait et d' en faire une chanson. Jean ferrat a chanté, l' amour, les femmes, bien avant que cela ne devienne une mode,la nature dans sa simplicité,n' en déplaise aux écolos Bobos.
Jean Ferrat était un homme digne et libre a qui aimait la terre et les hommes .adieu poète

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org