Josiane Balasko en hérisson, ça trompe énormément

Rue89. 1er juillet 2009 par Arnaud Aubron

Evidemment, nous aurions pu vous proposer de gloser sur « Whatever works », de Woody Allen. Mais d'abord c'était un peu attendu, et puis neuf mois à peine après un « Vicky, Cristina Barcelona » quelque peu attendu lui aussi, nous avons décidé d'aller chercher ailleurs (si toutefois Woody Allen vous passionne, ne ratez pas son interview sur le site des Inrocks).

C'est là qu'intervient « le Hérisson ». A ma droite, Renée, concierge dans un immeuble cossu du VIIe arrrondissement, « veuve, petite, laide, grassouillette, des oignons aux pieds et une haleine de mammouth »… A ma gauche, Paloma, 11 ans, belle à croquer et en révolte contre « la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte ». Sauf que ma première est, entre autres, férue de Kant et que ma deuxième projette de se suicider pour son anniversaire. (Voir la vidéo)

Vous l'aurez compris, « Le Hérisson » est donc l'histoire de la rencontre (pleine de bons sentiments) de ces deux personnages respectivement campés par Josiane Balasko (qui ne joue pas la petite fille) et Garance Le Guillermic. Une sorte d'hymne à la France d'en bas, pas si rustre et si généreuse…

Mais c'est aussi -surtout- l'adaptation du carton de l'année 2007 en librairie, « L'élégance du hérisson », de Muriel Barbery. Et pour en rajouter dans le bon sentiment, alors que des cadors du cinéma lorgnaient l'adaptation du best-seller, c'est à une jeune inconnue, Mona Achache, qui faisait le siège de Gallimard, que l'auteure confia son oeuvre.

Alors pourquoi choisir ce film ? Parce qu'à en croire ceux qui l'ont lu, le livre était (et c'est inattendu cette fois) une vraie réussite littéraire et que nous nous sommes dit que malgré ses apparents handicaps de départ (on frôle l'overdose de bons sentiments), il en serait peut-être de même du film. Une sorte de hérisson cinématographique quoi.

Voilà, il ne vous reste plus qu'à ouvrir les hostilités (si possible après avoir vu le film), vous avez jusqu'à lundi pour nous donner votre avis.

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau