L'ancienne décharge de Gramat, le projet de centrale solaire, la préfète et la maire

Article publié dans le numéro de mars (n°109), par Bluboux (Laurent Cougnoux), mis en ligne le 18 avril 2017

Info lot centrale solaire photovoltaiqueDans notre dernier numéro nous vous relations la mise en demeure, effectuée par la préfecture du Lot à la mairie de Gramat, de réhabiliter l’ancienne décharge située aux abords immédiats de Bèdes. Cet article a manifestement porté ses fruits puisque le maire de Gramat, Monsieur Sylvestre, nous a reçu sans coup férir et Mme Ferrier, la préfète, nous a demandé de publier ses observations, que nous reproduisons en fin d'article.

Si vous avez raté l'épisode précédent, rappelons que l'ancienne décharge de Gramat, dans laquelle nous avons entassé durant plus de quarante ans nos déchets, est située sur un sol karstique particulièrement fragile, juste au-dessus d'un réseau hydrologique souterrain unique qui alimente en eau potable une grande partie de la population lotoise. On ne peut donc que se réjouir que la municipalité entreprenne des travaux qui conduiront à réduire l'impact des pollutions engendrées.

Le maire de Gramat nous a confirmé que le coût prévu de ces travaux s'élève à plus de 450 000 euros, regrettant que la part qui sera apportée par la Dotation d'Équipement des Territoires Ruraux (DETR) n’excédera pas 150 000 euros, laissant donc à la charge des administrés une note bien salée. Et on peut comprendre cette remarque, surtout si l'on met en parallèle les 2,5 millions d'euros de subventions qui seront versées par la Région à la coopérative Capel pour développer un projet privé de méthanisation à Gramat…

Monsieur Sylvestre nous a également confirmé que le projet de créer, sur le site même de la décharge, une centrale solaire photovoltaïque est bien avancé. Porté par la Compagnie Nationale du Rhône, ce projet de construction d'une centrale de 5,5 mégawatts (1) devrait être concrétisé dans l'année qui vient. Un autre projet est également dans les cartons, celui d'une centrale solaire sur l'ancien camp militaire de Viroulou, sur la commune d'Alvignac. Le piteux état du réseau laissait craindre qu'un seul de ces projets ne puisse être raccordé. Mais selon le maire de Gramat, Enedis aurait donné son aval sur le plan technique, sans qu'il y ait à prévoir de travaux de renforcement du réseau.

 

Info lot madame ferrier la prefeteCommuniqué de la Préfète en réponse à l’article « La commune de Gramat mise en demeure de réhabiliter l’ancienne décharge », paru dans Le LEA (numéro de février 2017).

L'arrêté encadrant la mise à l'arrêt définitif de l'ancienne décharge de Gramat est le résultat normal de l'application des prescriptions du code de l'environnement appliquées à une installation classée soumise à autorisation.

Ainsi le changement d'usage d'un site « autorisé » ne peut être accordé qu'après la procédure de cessation définitive et la remise en état conforme aux prescriptions de réaménagement applicables.

Pour que les terrains de l'ancienne décharge puissent accueillir un champ photovoltaïque, il était nécessaire de préciser à l'exploitant de cette décharge (la mairie de Gramat) l'ensemble des travaux permettant de garantir à long terme l'absence de risque sur la santé publique et l'environnement.

La mairie de Gramat aurait pu demander depuis 2005 l'arrêt de l'autorisation d'installation classée pour libérer les terrains des contraintes environnementales et pouvoir les utiliser à d'autres usages ; elle ne l'a pas fait et c'est à l'arrivée d'un projet photovoltaïque que cette procédure incontournable a démarré.

Il faut noter que c'est l'action de l'État, au niveau national et local, qui a permis de faire prendre conscience de l'importance d'une bonne gestion des déchets et de mettre fin aux apports dans les décharges qui n'avaient pas la structure suffisante pour garantir la bonne réalisation de l'accueil et des contrôles des produits entrants.

Souhaitons que de nombreux porteurs de projet aient l'envie de se développer sur le département du Lot pour donner l'opportunité et les moyens de réaliser des aménagements bénéfiques au territoire dans le respect de l'environnement.

Notes

(1) Le dossier de ce projet est consultable en ligne (pdf de 115 pages) : http://bit.ly/2n9H84s

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau