La Conquête du pain

Source : association Autogestion, par Aurélie Edet, mis en ligne le 5 janvier 2017

C’est une enseigne bien connue du Tout-Paris militant, La Conquête du pain à Montreuil (Seine-Saint-Denis) est la première boulangerie bio autogérée de la région parisienne. Ouverte depuis septembre 2010 au 47, rue de la Beaune la petite échoppe a connu un succès grandissant.


LaconquetedupainSi la façade ne permet pas réellement de la différencier  d’une boulangerie plus classique,  passée la porte la confusion n’est plus possible. Au mur des affiches militantes de toutes parts, une table de presse qui propose quantité de titres de presse alternative et engagée, autant de tracts, et des sandwiches aux noms évocateurs : Marx, Engels, Bakounine, Malatesta, Angela Davis, Rosa Luxembourg, Emma Goldman, Louise Michel…

La Conquête du pain, le nom est une référence explicite au livre éponyme de Pierre Kropotkine qui théorisait la nécessité de la mise en place d’un système économique nouveau, décentralisé et basé sur l’entraide et la coopération volontaires.  Ses créateurs, membres de la Fédération anarchiste et du réseau No Pasaran, inspirés des principes du communisme libertaire ont conçu la petite boulangerie comme un terrain d’expérimentation des pratiques autogestionnaires dans le travail. « Communisme parce que nous voulons “mettre en commun”, partager. Libertaire parce que nous refusons l’idéologie autoritaire et pensons que l’égalité sans la liberté n’est rien. »  L’organisation du travail est ainsi pensée pour répondre le plus possible aux exigences de la démocratie directe. Pas de chef, des salaires égaux, 100% des bénéfices redistribués et des décisions prises par tous en assemblée générale toutes les deux semaines, des mandats pour prendre en charge l’un des secteurs d’activité : production, vente, plan de nettoyage, etc. et favoriser la rotation des tâches et la polyvalence.

La première difficulté pour penser un rapport au travail différent réside pour les boulangers dans l’appropriation des moyens de production. Ils ont en effet été contraints de contracter des prêts bancaires qui sont autant de freins à une organisation délivrée de la notion de productivité et de rentabilité. Sortir de l’aliénation du travail causée par les contraintes de production est l’un des premiers objectifs de ces anarcho-mitrons.

Le projet porté par la Conquête du pain, c’est aussi dans la démarche politique sortir des discours incantatoires auxquels se cantonnent certaines pratiques militantes, théoriser une forme d’intégration dans le quotidien : le boulanger du coin  porte un discours et sa voix a autant sinon plus de chance de convaincre qu’un tract réalisé dans l’entre-soi  militant.

11 salariés à temps plein et 2 apprentis mettent la main à la pâte pour délivrer chaque jour quelques centaines de baguettes biologiques, pains, pâtisseries, et autres viennoiseries.  La Conquête du pain n’hésite pas à revendiquer son excellence dans le domaine et à se proclamer meilleure boulangerie de Montreuil. Ce en quoi on ne peut pas l’accuser d’immodestie tant son pain biologique offre de qualités gustatives et de conservation.

En plus des quelques centaines de clients quotidiens, la boulangerie approvisionne régulièrement écoles et crèches, AMAP, restaurants mais aussi grévistes et squatteurs. Elle assure la provision d’événements militants dans toute la région. Durant le mouvement des retraites elle avait d’ailleurs fourni gratuitement du pain aux syndicalistes sur les piquets de grève et ces dernières semaines elle avait approvisionné deux fois par semaine les réfugiés du lycée Jean-Quarré. Et comme il ne s’agit pas là d’un supplément d’âme, elle dispose au comptoir toutes sortes de caisses de soutien aux mouvements sociaux en cours.

Les boulangers ont aussi fait le choix, dans le quartier mixte où ils ont établi leurs fourneaux, de s’adresser à tous et de faire appel à la solidarité concrète. Des tarifs de crise sont ainsi proposés sur simple sollicitation et sans le moindre justificatif. Le dispositif de la baguette suspendue ou baguette en attente est aussi mis en place. Son principe est simple: un client paie deux baguettes, ou viennoiseries (ou plus). L’une d’elle est mise en attente en attendant qu’une personne qui n’a pas les moyens de la payer vienne la récupérer. Tous les soirs à 20h, la boulangerie distribue également ce qui n’a pas pu être vendu dans la journée. Une bonne façon de coller à leur philosophie et d’«  effectuer un acte de solidarité directe concrète et politique sans associations caritatives et journées sur TF1. Parce que nous défendons une vision du monde solidaire, égalitaire et anti-autoritaire, et que nous pensons que c’est à nous d’organiser collectivement notre solidarité. »

La Conquête du pain
http://www.laconquetedupain.fr/
47, rue de la Beaune, 93100 Montreuil. Tél : 01 83 74 62 35
Du Lundi au Vendredi de 8h à 20h. Le Samedi de 8h à 16h. Fermée pour Assemblée générale le mardi de 14h à 16h

 

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau