La consoude, trésor du jardin, ennemi des labos

Le Lot en Action n°47

Symphytum officinalis. Boraginacées

consoude-1.jpgAprès le plantain (n°46 du LEA), nous avons une tendresse toute particulière pour la consoude. Elle sert à tant de choses, est si peu exigeante et à la bonne idée de pousser partout ! Originaire d’Europe, la consoude ou Symphytum officinale pousse naturellement en lisière de forêt, dans les zones humides (fossé, bord de ruisseau, prairie humide…). Les Grecs de l’Antiquité pensaient que cette plante pouvait soigner tous les organes blessés. Cette plante est utilisée depuis la nuit des temps, puisque l’on en a retrouvé la trace dans la nourriture des hommes des cavernes. Elle est malheureusement tombée en désuétude, mais a connu un renouveau dans les pays anglo-saxons dès le 19ème siècle. Elle sert depuis longtemps à nourrir les animaux : chevaux, vaches, cochons, poules (qui pondent plus et mieux).

La plante peut aussi bien être consommée fraîche que séchée, en fourrage (elle est riche en protéines, jusqu'à 35 % de la matière sèche). Les romanichels la cultivaient là où ils passaient : ils « retapaient » avec de la consoude de vieilles carnes qu'ils achetaient à bas prix, et les revendaient bien plus cher quelques semaines plus tard !

La consoude va chercher loin ses éléments nutritifs : sa racine, une fois installée, plonge à 1,5 m et même deux mètres de profondeur ! Aucune plante herbacée ne va si loin. Une fois installée (au bout de 2 ou 3 ans) elle ne craint plus rien, mais avant, il faut veiller à ce qu'elle ait un arrosage suffisant, à lui apporter de l'azote, par exemple sous forme de purin d'orties, et à désherber autour d'elle. Elle aime les terres profondes, du fait du développement de ses racines.

Elle fait un excellent engrais, riche en potasse, donc très complémentaire de l'ortie, qui est riche en azote. Lorsqu'on fait des plantations, on peut prendre quelques feuilles fraîches d'ortie, une ou deux de consoude, les couper en morceaux, et les mettre directement au fond du trou de plantation. Reprise garantie de la plante !

 

La consoude, l’ennemi à abattre ?

consoude-2.jpgDepuis quelques années la consoude fait polémique outre-Atlantique. Elle contient des alcaloïdes, principalement concentrés dans la racine, les graines et les jeunes feuilles. Plusieurs études ont été menées mais les résultats sont contradictoires. Les défenseurs de la consoude dénoncent les études menées par  l’industrie pharmaceutique, selon lesquelles la consoude pourrait provoquer une maladie du foie, appelée maladie veino-occlusive du foie ou syndrome de Budd-Chiari. Cette maladie cause le rétrécissement des vaisseaux sanguins du foie engendrant un mauvais fonctionnement hépatique. A la suite de ces études, menées dans les années 1980, le Canada et les Etats-Unis ont pris des mesures d’interdiction ou de restrictions quant à l’utilisation de cette plante, provoquant la colère et l’indignation de nombreux citoyens, herboristes, spécialistes, qui crient au scandale. Alors qu’en est-il ? Ce qui reste certain, c’est que cette plante est utilisée par les hommes depuis plus de deux mille ans, tant pour ses propriétés thérapeutiques que nutritives. Pour l’usage interne (nourriture et soins), il est préférable de ne consommer que feuilles à maturité (éviter racines et jeunes pousses), et de se cantonner à la Symphytum officinalis, la consoude sauvage, aussi appelée consoude officinale, grande consoude, ou encore herbe aux coupures. Evitez les hybrides du type « Consoude de Russie » ou encore « cultivar Bocking 14 », espèces vendues dans les magasins spécialisés, et préférez la consoude sauvage et locale, que l’on trouve en lisières des forêts, près des ruisseaux et tous les lieux humides.

Au Jardin

Purin de consoude :

Un kilo de plante fraîche pour 10 litres d'eau (de préférence eau de pluie ou de source).

Hacher grossièrement les plantes. La fermentation prend 15 jours à 18°C. Elle peut être plus longue au printemps, ou plus rapide en été. Ca sent moins mauvais que le purin d'orties ! A utiliser dilué de 5 à 30%, sur le sol, pas sur les feuilles. La consoude s'utilise en particulier pour les plantes donnant fruits ou tubercules. Vous pouvez ajouter à la macération prêle, absinthe, tanaisie, thym, etc. pour y rajouter des propriétés insecticides et désinfectantes. N'oublions pas l'ortie, bien sûr, avec laquelle elle forme un engrais très complet.

La consoude sert aussi à faire de la teinture : avec feuilles et tiges, avec de l'alun comme mordant, on a du jaune, avec de l'étain du jaune citron, avec du chrome un orange clair.

Les propriétés médicinales de la consoude viennent de l'allantoïne qu'elle contient, qui est un activateur de croissance cellulaire très puissant. Pour cet usage, on préfère la racine, qui en est bien plus riche. Comme on l'a vu précédemment, ne pas abuser en usage interne, mais il n'y a pas de restriction pour l'usage externe, les alcaloïdes n'étant pas absorbés par la peau.

La consoude était très utilisée par les nourrices, qui souffraient fréquemment de crevasses aux seins : elles creusaient un trou dans une racine de consoude, et y mettaient leur bout de sein.

Les feuilles de consoude cuites, en cataplasmes, sont depuis longtemps utilisées pour guérir l'eczéma des animaux.

 

Usage médicinal

Propriétés générales, la consoude est :

Cicatrisante, vulnéraire (guérit les blessures), astringente, émolliente, béchique (calme la toux), rafraîchissante (calme la soif, diminue la température du corps), adoucissante (calme les inflammations), calmante, analgésique, antihémorragique.

L'époque de récolte de la racine est à la fin de l'hiver, les feuilles tout au long de la période de végétation, pour un séchage plus facile avant la floraison. Comme pour l'ortie, on peut en faire sécher les parties aériennes pour utiliser la consoude tout au long de l'année. Pommade de Maria Treben : Couper en petits morceaux 4 à 6 racines fraîches et lavées. Les faire frire peu de temps dans 250 g de saindoux, laisser reposer une nuit. Réchauffer le lendemain, filtrer. Mettre dans de petits récipients et conserver au réfrigérateur. Traite les plaies chez l'homme et l'animal.

Ce qui est le plus actif, c'est la pulpe de racine fraîche, en cataplasme sur plaies même infectées, brûlures, fractures, ulcères, entorses, etc.

Décoction pour compresses : 200 g de racine dans 1 litre d'eau, faire bouillir ¼ d'heure. Vu son pouvoir régénérant, la racine de consoude est aussi utilisée pour les soins cosmétiques.

Cataplasmes :

  • Hacher les feuilles fraîches, puis verser sur celles-ci de l'eau bouillante. Ou verser de la farine de feuilles de consoude dans  de l'eau bouillante pour obtenir une pâte épaisse. On enveloppe cette bouillie molle et verte dans de la gaze (double couche) ou charpie pour l'appliquer en la maintenant avec un bandage sur la partie à traiter. Ce procédé permet le relâchement de l' allantoïne, tandis que la stérilisation est assurée. Les cataplasmes doivent être renouvelés toutes les trois heures à titre indicatif. Appliquer le cataplasme le plus chaud supportable.
  • Pour ne pas avoir à mettre de la gaze, préparer une pâte compacte en mélangeant moitié-moitié de l'amidon ou une substance amidonnée et de la farine de feuilles de consoude. Mélanger l'amidon dans de l'eau froide afin d'obtenir une pâte épaisse. Verser de l'eau bouillante afin d'obtenir une pâte un peu liquide. Y mixer immédiatement la farine de consoude  afin d'assécher l'ensemble à une consistance qui adhère à la peau, mais qui peut être enlevée sans laisser de trace. Appliquée sans gaze, directement sur la peau, cela permet de conserver la chaleur pendant assez long en étant assez leste.
  • 100 g de racines pelées dans 1/4 l d'eau en décoction 10-15 mn. Aplliquer de la même façon un minimum de 15 mn toutes les trois heures. La racine contient deux fois plus d'allantoïne et la Bocking 14 est la plus riche.

 

Nutrition

En dehors du séchage, vous pouvez aussi congeler la consoude et en faire des conserves, comme pour l'ortie. En Angleterre, on trouve de la consoude dans les boutiques de produits naturels, sous plusieurs formes. La consoude peut se cuisiner à la façon des épinards. On peut aussi utiliser ses grandes feuilles pour faire des rouleaux de printemps, à la viande ou aux céréales.

Citation d’Hildegarde de Bingen (1) : « Si l’on a un membre cassé ou blessé, ou couvert d’ulcères, manger de la consoude. Mais la consoude prise sans raison renvoie la pourriture à l’intérieur : c’est comme si on jette des pierres dans un grand fossé pour empêcher l’eau de s’en aller, et alors la vase s’insatlle au fond. »

(1)  Hildegarde de Bingen (1098-1179), visionnaire, poétesse et musicienne de tout premier plan, est considérée comme la première vraie phytothérapeute moderne.

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

 

À lire également

Lea97 une

Les compteurs « communicants » Linky débarquent. Peut-on les refuser ? Comment ?

Un dossier de 4 pages pour s'informer et agir. Disponible gratuitement sur le site : http://bit.ly/1QfLJsH

 Alternative tonique 2

Boisson tonique naturelle

Une boisson tonique naturelle, antivirale, antibactérienne, antifongique et antiparasitaire, à base d'ingrédients naturels et faciles à trouver, ça vous tente ? En voici la recette.
 Dscn3976  

La magie de faire soi-même : la lessive

Cela change le quotidien, suscite la créativité, consolide la confiance en soi et permet de faire des économies. Dimanche, j’ai fabriqué de la lessive écologique. Voici la recette.
Hors serie une 

Hors-série " Des plantes et des hommes "

23 plantes sauvages locales, comment les reconnaître, leurs propriétés médicinales, culinaires, trucs et astuces pour la maison et le jardin. Ce premier hors-série du LEA est un indispensable !  (Lire l'article)

Desherbant 1 

Désherber sans produit chimique

L'alternance du soleil et de la pluie, particulièrement marquée ce printemps, favorise la pousse des graminées et autres plantes non souhaitées par les jardiniers. Petit rappel sur les différentes façons de désherber "naturellement", que ce soit dans votre potager ou jardin d'agrément. Lire l'article.
 Regional camion douche a toulouse logo  

Alternative toulousaine

Les personnes sans domicile fixe sont très nombreuses à Toulouse. Pour leur permettre de vivre dans des conditions correctes d'hygiène, une association a aménagé une salle de bains dans un camping-car. Le Camion Douche leur permet de se laver et de partager un moment convivial avec les bénévoles. Lire l'article.

 

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !
Commentaires (56)

1. Patrick du 30 30/04/2017

Pardon, voici mon mail pour contact:

patrix.mg100@yahoo.fr

Encore MERCI

2. Patrick du 30 30/04/2017

Je recherche de la Consoude (officinale ou Bocking 14) !!!
Je me déplace sur les départements 30(Gard), 84(Vaucluse), 26(Drôme) et 34(Hérault).
Merci de votre aide à Tous.
Patrick

3. Laurent 03/04/2017

Bonjour je recherche de la consoude à planter chez moi en corse
Je ne la connais pas assez pour la ramasser ,donc
Merci d'avance

4. Michèle (site web) 15/10/2016

Bonjour,
Je propose d'apprendre à reconnaitre les plantes dans le département de la Manche entre Granville et Avranches.

5. dupleix 31/08/2016

qui veux de la consoude mazamet81 et autour

6. Konakry 03/08/2016

@Anita,

après 1 mois à boire 1 verre de Kombucha ( voir sur le net ) par jour, plus mal au dos ( 66 ans, mal au dos dès que travail physique ).
Peut être ça vous aide, en tout cas facile à faire et agréable à boire.

Merci aux administrateurs de forwarder à Anita et au bon forum.

7. albin 12/06/2016

Bonjour,serait-il possible que M David de Vendée me contact sur mon courriel Bidza600@gmail.com,au sujet de ces connaissance de la consoude. Je suis de Moreilles à Luçon.

8. Eric C 04/06/2016

Il est très intéressant de planter la consoude à meme les planches de légumes dans les jardins à sol vivant. Plusieurs x par an on casse les feuilles et on en dispose comme l'on veut, mais c'est surtout à ce moment qu'il y a un échange entre rhizosphères

9. LOULOU 18/05/2016

Je produis de la consoude dans l'Aude

10. 40 didille 15/05/2016

il y a en dordogne pepinieriste lumen consoude 14 et officine consoude
site lumen

et vers bretagne quinper bi actif consoude en racine 14 livreblanc de 331 jardinier a télécharger gratuitement jardinier qui on de la consoude 14 plusieurs pages 89 environs de receuillement de utilisation de plante consoude odile

11. David 14/05/2016

Nous avons de la consoude qui pousse chez nous, nous l'avons même multipliée. Département nord 85 sud 44

12. Anita 13/05/2016

Bonjour, Mon compagnon souffre d'hernies discales. J'aimerai trouver un rebouteux qui soigne à la CONSOUDE qui agit bien dans ces cas-là paraît-il. Nous habitons dans le 24 (Périgord). Me contacter par mail; Merci

13. balades d'antan 11/05/2016

coucou nous sommes une petite association du lot située à Dégagnac, nous proposons des ballades de découvertes de plantes comestibles et médicinales vous pouvez nous contacter via notre boite mail :baladesdantan@gmail.com.

14. stephane 11/05/2016

bonjour
je suis à la recherche d'une association (ou d'une personne) spécialisée dans la reconnaissance des plantes sauvages.

15. tabav 07/03/2016

Bonjour,
Je cherche des racines de consoude dans le 64.
Merci
Cordialement
Denis

16. garnery 05/03/2016

bonjour, je recherche des racines de consoude dans le département de 70, éventuellement a donner si possible. Je me déplace dans tous le département.
Bien amicalement

17. rah 03/03/2016

Hépatotoxicité des pyrrolizidines de la consoude

Au cours des années 1980, les chercheurs ont détecté la présence de pyrrolizidines hépatotoxiques (toxiques pour le foie) dans la consoude. Comme les conséquences d’une intoxication aux pyrrolizidines sont graves et potentiellement fatales, on ne prend plus guère de consoude par voie interne depuis le milieu des années 1990, bien que les cas d’intoxication attribuables à cette plante soient très rares chez les humains (sept cas tout au plus depuis 19851) et que les données soient contestées par certains auteurs1,2.

Dans plusieurs pays, l’usage de la consoude est strictement encadré ou limité. Par exemple, en Grande-Bretagne, on a interdit l’usage des extraits de racine de consoude, car ils renferment nettement plus de pyrrolizidines que les extraits de feuilles. Aux États-Unis et au Canada, les fabricants ont suivi la recommandation des autorités : ils ne vendent plus de produits pour usage interne et s’en tiennent aux onguents et pommades pour usage externe.

La teneur en pyrrolizidines de la racine de consoude officinale (Symphytum officinale) varie d’un lot à l’autre4, mais cette variété en contient nettement moins que deux autres avec lesquelles elle peut être confondue : la consoude hérissée (Symphytum asperum), et la consoude de Russie (Symphytum uplandicum) qui est un hybride des deux autres espèces. Au Canada, la consoude rugueuse et la consoude voyageuse (Symphytum peregrinum) sont interdites3.

18. Jerome Poulin 12/12/2015

J'ajoute que pour l'hernie discale c'est en compresse externe de la pulpe de racine grattée avec un couteau dormir avec 7 jours de suite.... la racine doit etre ramassée en hiver et donc marquée en été pour la retrouver... je n'oserais pas en manger

19. Jerome Poulin 12/12/2015

J'ai été soigné par un rebouteux de 2 hernies discale en 7 jours c'était fini cmme il avait dit ... la consoude de russie comune dans les jardins abandonnés n'est pas bonne
marquer en été ramasser en hiver et garder a la cave

20. Gaudinière Philippe 16/10/2015

Prêle, ortie, consoude, les indispensables au jardin. Pour la consoude, allez vous promener en campagne, dans des fonds, genre ruisseau rivière là vous trouverez la consoude et la prêle. Pour l'ortie, c'est plus facile car elle pousse où l'homme a habité.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org