Le jardinage un futur antidépresseur ?

Carevox. 10 juin 2009. Roseline Buarotti.

Le quotidien canadien La Presse publie un article qui nous présente la nouvelle découverte des avantages pour la santé de pratiquer le jardinage.

 
Le jardinage un futur antidépresseur ?En fait, la mycobactérie Mycobacterium vaccae, présente dans tous les jardins, la poussière et la boue, aurait la capacité de stimuler le système immunitaire des humains et augmenterait le taux de sérotonine qui intervient dans la régulation du sommeil, de l’appétit et de l’humeur.
 
Les personnes anxieuses ou déprimées manquent souvent de sérotonine. Ce micro-organique bénéfique se trouve donc dans notre environnement naturel.
 
Et, Le Dr Lowry, chercheur de l’université de Bristol et auteur de cette découverte, confirme que les avantages de cette bactérie correspondent à ceux d’un antidépresseur. Par contre, les rouages produisant ces effets sont encore ignorés.
 
Le jardinage est une activité grandement appréciée surtout à l’arrivée de la période des semis et des plantations.
 
Au sein d’une autre étude, des chercheurs américains ont trouvé une relation. Pour eux, les malades opérés qui se trouvent dans une chambre dont la fenêtre donne sur un arbre, se rétablissent plus vite et souffrent moins que les malades dont la vue est différente.
 
Alors, à vos gants et outils et passez à l’attaque de vos plates-bandes pour une meilleure santé !
 
Roseline Buarotti


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau