Le journaliste tunisien Taoufik Ben Brik disparu dans les geôles de Ben Ali

Le Lot en Action. 30 octobre 2009 par Bluboux

Le journaliste Taoufik Ben Brik

Fin octobre dernier le président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali était réélu avec un score démocratique incontestable de 89,62 % ! Je me suis toujours demandé pourquoi les dictateurs ne tentaient pas de donner un peu de crédibilité aux élections truquées, en affichant des scores plus décents. La mégalomanie sans doute.
Juste après son « élection », le président Ben Ali a reçu immédiatement « les plus vives félicitations » de Sarkozy. Eric Raoult s’est même fendu, lors d’une émission diffusée sur Berbère Télévision, d’un « je suis ravi de la réélection du président Ben Ali, parce que c'est un pays qui est ami de la France et qui commerce avec nous. Incontestablement, en Tunisie, beaucoup de gens aiment le président Ben Ali » Sic ! A partir du moment où il est question de pognon, les principes de la démocratie sont vite oubliés. On en arrive même à trouver des arguments totalement  faux et hypocrites, tout comme Sarko l’avait déjà fait en évoquant la popularité de Poutine.
Mais ce qui m’amène à écrire ce billet aujourd’hui est l’inquiétude pour le journaliste Taoufik Ben Brik : Connu pour ses critiques à l'encontre du régime du président Ben Ali, le journaliste tunisien Taoufik Ben Brik a été arrêté juste après les élections et condamné, le 26 novembre dernier, à six mois de prison ferme pour « violences » sur une femme. Des accusations selon lui liées à un traquenard organisé par la police tunisienne. Or son épouse est sans nouvelle de lui et toute visite lui est interdite. Elle écrivait la semaine dernière au journal Courrier International : « Depuis le jour du procès, le 19 novembre, personne n'a pu voir Taoufik  ni sa famille ni ses avocats. (…) Où est Taoufik  ? Qu'est-il advenu de lui ? Pourquoi nous refuse-t-on de le voir ? Est-il hospitalisé ? Est-il toujours vivant ? A-t-il été tabassé à mort ? Nous avons peur pour son intégrité physique et nous suspectons que quelque chose lui soit arrivé pour le cacher du regard de sa famille et d'autrui. »
Voila le régime encensé par Sarko et sa cour, au nom de la liberté de commercer librement entre gens de bonne(s) compagnie(s). Cela fait peut-être même rêver notre président…

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org