Le pont de Carennac et la méthanisation

Le Lot en Action, par Rémi Cochard, mis en ligne le 4 janvier 2017

Bon papier dans LEA sur l’usine à gaz…Mais ne faudrait-il pas se saisir de la question concomitante des travaux du pont suspendu de Carennac ? Voici mon papier, qui a déclenché la fureur et les menaces du Conseiller départemental, maire de Bétaille et dirigeant de Capel, Delrieu.
 

PORTRAICTS ET CHRONIQUES DU PAYS DE QUERCY

Extrait inédit retrouvé en les archives du Doyenné de Carennac et transcrit en le mois de décembre de l’an MMXVI

 

« Castigat ridendo mores »

La comédie châtie les mœurs en riant (Jean de Santeul, 1630)

Remi cochard 1Les plus beaux traits d'une sérieuse morale sont moins puissants, le plus souvent, que  ceux de la satire; et rien ne reprend mieux la plupart des hommes que la peinture de leurs défauts. C'est une grande atteinte aux vices que de les exposer à la risée de tout le

monde. On souffre aisément des répréhensions; mais on ne souffre point la raillerie. On veut bien être méchant; mais on ne veut point être ridicule.» (préface de Tartuffe, comédie de Monsieur de Molière).

 

DES PONTS ET DES CHAUSSÉES

Où il est montré que les produits de la taille et de la gabelle ne sont point seulement dépensés pour l’amélioration du sort des sujets du Roy mais peuvent favoriser l’activité de certains manufacturiers qui profitent ainsi du bien commun pour accroître leur profit et leur aisance.

Remi cochard 2Depuis des lustres l’on traversoit la rivière de Dordogne, en amont de la cité de Carennac, sur un pont suspendu au dessus d’ycelle. De gros filins portaient la chaussée. Cette sorte d’ouvrage nécessitoit une surveillance et des réparations car car il avoit une certaine fragilité. Jusqu’alors les charrois lourds de plus de seize tonneaux n’avoient point l’autorisation de circuler sur le pont au risque qu’il fut abîmé, voire qu’il s’écroulât.

L’on s’en étoit accommodé au fil des ans, en ce compris l’entrepreneur qui extrayait du sol des cailloux sur le causse.

Or l’on apprit au mitan de l’année que les délégués des territoires du Comté de Quercy, qui se rassemblaient en la cité de Cahors en conseil de Comté, avoient, après une brève consultation estivale empreinte de clandestinité, commandé à l’entreprise de Monsieur Gouybes, qui étoit de toutes les commandes publiques du Royaume, une transformation du dit pont, pour augmenter sa capacité de support des charrois jusqu’à quarante tonneaux.

Remi cochard 3Cela surprit fort les habitants de la contrée. On ne savoit rien des raisons profondes de ces travaux. Les édiles ne leur avoient rien dit, si bien que l’on soupçonnoit qu’il leur étoit celé quelque chose.

Il y avoit bien eu en le mois d’octobre une réunion au cours de laquelle on leur avoit donné une savante conférence sur les ponts suspendus et exposé que c’étoit moderne d’accroître la portance du pont de Carennac. Il y eut ce jour-là silence quant aux motifs de l’opération de la part des délégués du Comté présents.

Le prix annoncé en étoit de deux millions de livres et n’étoit point en rapport avec la simple nécessité de l’entretien du pont en bon état de solidité.

Remi cochard 4La colère montoit parmi les sujets du Roy à qui il fut dit qu’il ne pourroient point passer la Dordogne en l’hiver venant pendant de longues périodes, ce qui alloit les obliger à faire de longs tours et détours pour vaquer à leurs occupations.

Or à la même époque les gazettes s’étoient faites l’écho de ce que se construisoit en bordure de la cité de Gramat, sise sur le causse du même nom, une sorte de bâtisse et une machinerie qui alloient transformer les viscères, abats, déchets et déjections provenant des élevages de canards et autres cochons en un gaz pour chauffer des machines à produire de la lumière et de la chaleur. L’on nommait cette façon une méthanisation. Cela étoit certes louable pour éliminer ces matières nauséabondes. Il étoit annoncé qu’elles seroient collectées depuis plusieurs Comtés environnants.

Remi cochard 5On comprit alors que l’activité de Gramat alloit entraîner un fort accroissement de la fréquence des charrois et fardiers lourdement chargés, traversant le pont, passant par la cité de Carennac et les localités de Miers et d’Alvignac, dégradant les voies et chemins qui n’étoient point aptes à recevoir de telles charges. Il falloit donc s’attendre à des fortes dépenses supplémentaires pour leur réparation et leur adaptation.

Remi cochard 6Il étoit connu que le gouverneur de la manufacture de Gramat, où étoient tués et mis en morceaux des dizaines de milliers de canards et autres animaux chaque année, étoit le délégué du territoire de Carennac et des alentours au sein des instances du Comté à Cahors et aussi bourgmestre d’une localité de l’autre côté du pont. Il étoit le maître de la méthanisation. Le Surindendant Royal aux Affaires agricoles, Monsieur de la Folie, lui avoit peu de temps avant rendu visite et fait compliment de son action.

Remi cochard 7Le soupçon de conflit d’intérêt couroit en rumeur parmi les sujets du Roy et l’on parloit d’une missive à faire porter au Procureur du Roy pour qu’il en soit enquêté.

La cité de Carennac étoit un des fleurons de ce Pays d’Art et d’Histoire distingué par la Surintendance Royale des Arts et de la Culture. Il falloit s’attendre à ce qu’elle souffre de ce projet qui alloit apporter bruits et odeurs. Et que tout cela seroit dommageable pour la fréquentation de ce territoire qui attiroit les voyageurs venant de loin au travers du Royaume, et où alloit être installé un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine qui mettroit en valeur les richesses de cette belle partie dudit Royaume.

Remi cochard 8Le trois du mois de décembre, des dizaines de personnes se réunirent sur le pont pour clamer leur désaccord et leur colère. Le président de la confrérie dénommée Vivre ensemble à Carennac, Monsieur Martin de la Garrinière, prononça de rudes paroles par lequelles il exposa les faits et circonstances relatés ci dessus.

On se promit de continuer à contester en saisissant la justice administrative du Royaume et, s’il étoit nécessaire, d’autres juridictions.

p.c.c. Rémi Cochard, décembre 2016

 

Rechercher sur ce site

Utilisez le moteur  ci-dessous pour effectuer des recherches sur le site du Lot en Action (plus de 6 000 articles en ligne depuis février 2009)

 

 

 

Droupifree L'intégralité de ce site est accessible gratuitement. Pour que l'association puisse continuer à éditer le site et le journal, nous avons besoin d'abonnés ! L'abonnement au journal est proposé en version papier (recevez-le par la poste ou à retirer dans un lieu de dépôt) ou numérique (format pdf). Vous pouvez également faire un don pour nous soutenir, montant libre, de 1€ à un million de dollars !

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau