Le Réseau Sortir du nucléaire dénonce l’engagement pronucléaire de Yann Arthus-Bertrand

vendredi 5 juin 2009  Bellaciao

Avant la sortie du film "Home" le 5 juin : le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce l’engagement pronucléaire de Yann Arthus-Bertrand

Yann Arthus-Bertrand avoue qu’ "il y aura des accidents nucléaires un jour ou l’autre" mais… il soutient quand même le nucléaire.

Selon le photographe, interviewé sur France inter samedi 30 mai [1], Alain Juppé lui a avoué que Bordeaux avait failli être évacuée lors de l’inondation de la centrale nucléaire du Blayais en décembre 1999. Pourtant, de façon incompréhensible, Yann Arthus-Bertrand continue de soutenir l’industrie nucléaire…

Le film "Home", porté par une puissante campagne de promotion, sort le 5 juin sur les 5 continents. Avec cette opération mondiale, Yann Arthus-Bertrand se pose comme l’un des premiers écologistes de la planète.

Or, ce statut est plus que contestable puisque le photographe continue imperturbablement de soutenir l’industrie nucléaire, une des industries les plus polluantes et dangereuses, qui met gravement en danger l’avenir de la planète. Cette position ne peut que renforcer les soupçons de collusion avec l’un de ses principaux sponsors, l’électricien français EDF.

La position pronucléaire de M. Arthus-Bertrand est d’autant plus indéfendable que, interviewé sur France inter, il vient de faire un aveu crucial : le maire de Bordeaux Alain Juppé lui a confié que, lors de la tempête de décembre 1999, l’inondation de la centrale nucléaire du Blayais (Gironde) avait été si grave que les autorités avaient été à deux doigts de faire évacuer la ville de Bordeaux.

M. Arthus-Bertrand avoue qu’ "il y aura des accidents nucléaires un jour ou l’autre, il faut le savoir" mais il ajoute à plusieurs reprises, sans s’expliquer sur cette incroyable contradiction, et sans justifier ce propos : "on a besoin du nucléaire". D’ailleurs, questionné sur les déchets radioactifs, il décrète "oublions les déchets" [2] ! Mais quel "’écologiste" est donc M. Arthus-Bertrand ?

Et de quel "besoin" s’agit-il ? Satisfaire les ambitions industrielles d’EDF et d’Areva ? Les obsessions de M Sarkozy ? Si M Arthus-Bertrand veut réellement "sauver la planète", il doit d’urgence, avant la sortie du film "Home", se positionner contre l’industrie nucléaire. A défaut, il sera légitime de dénoncer une véritable imposture.

Notes

[1]

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/zappingdefranceinter

(Emission du 30 mai 2009 - Avancer le curseur à 47’47’’)

[2]

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/zappingdefranceinter

(Emission du 30 mai 2009 - Avancer le curseur à 47’47’’)

Commentaires

  • valéry
    • 1. valéry Le 06/06/2009
    J'ai regardé "Home" hier soir. Cela commence assez mal par un générique où les noms de tous les sponsors forme le mot "home"; le bilan carbone de ce "Home" titre est déjà relativement lourd ! Ensuite... à prendre trop de hauteur, on ne voit plus grand-chose et au final, un chose frappe : la question nucléaire est TOTALEMENT absente du film ! Y. A. Bertrand s'est extasié du fait que Nicolas Sarkozy ait regardé l'intégralité du film en projection privée à l'Elysée. Je pense que M. VRP du nucléaire aura adoré "Home", une fantastique arnaque !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau