Le Tarn à l'heure du FTTH (très haut débit) grâce à une initiative publique, bientôt le Lot ?

DegroupNews. 13 juillet 2009

Fibre optique

Les collectivités locales s'emparent du dossier du Très Haut Débit à l'heure où les opérateurs font encore grise mine concernant le déploiement du FTTH. Le Tarn devrait accueillir cette technologie sous peu grâce à e-téra.

Si les opérateurs nationaux traînent les pieds concernant le FTTH, il en est autrement des collectivités locales qui veulent saisir l'opportunité de ce développement technologique pour renforcer l'attractivité de leur territoire.

Ainsi en 2000, les Conseils généraux du Gers, du Lot, du Tarn et du Tarn-et-Garonne ont créé, avec l'aide de partenaires privés (caisse des dépôts et consignations, Banque Populaire, Dexia, Sorepar), un opérateur nommé e-téra qui inscrit son action « au service du développement économique des territoires, de la compétitivité de leurs entreprises et de l’action publique ». A ce titre, e-téra vient d'annoncer une initiative pour développer le FTTH dans le Tarn.

travaux fibre optique

Grâce à un projet mené avec la commune de Labastide-de-Lévis, e-téra devrait, à terme, fournir une offre triple-play Très Haut Débit (Internet à 100 Mb/s, téléphonie, télévision HD) à quelques 200 foyers. L'opérateur profite de travaux d'assainissement prévus dans la commune pour déployer des fourreaux de fibre optique et desservir ces habitions grâce à une archicture point-à-point.

Chaque abonné aura donc sa fibre dédiée et d'autres services seront de la partie pour renforcer l'intérêt du Très Haut Débit : Media Center, accès web/mail depuis la télévision, VOD, services aux entreprises et collectivités locales...

Dans une deuxième phase, ce sera la commune de Golfech dans le Tarn-et-Garonne qui sera concernée par le déploiement du FTTH. Par ailleurs, e-téra précise que « des opérations de ce type peuvent être menées, à proximité du réseau d’e-téra, en coordination avec les collectivités locales, ainsi que les aménageurs de zones d’habitat, de lotissements, les promoteurs immobiliers, les offices publics d’HLM » mais également sur les RIP (Réseaux d'Initiative Publique) interconnectés à son réseau.

Fibre optique

L'élan des collectivités territoriales vers les NTIC et plus particulièrement vers le FTTH ne se dément pas. Les initiatives de ce type sont appelées à se répandre un peu partout sur le territoire français afin d'éviter une nouvelle fracture numérique entre les zones denses et les régions plus reculées.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau