Les rats d’art...

Agoravox. 16 novembre 2009 par GandHalf

Nous sommes tous, à l’occasion de moments paisibles, à songer parfois à tel ou tel évènement, attitude, réflexion sur soi-même, mise au point autarcique quant à sa position relative à telle ou telle personne, tel ou tel sentiment, à sa propre vision, interprétation, appréciation des choses, des êtres, d’évènements divers, bref, et il nous arrive de songer que nous aimerions faire savoir à tout un chacun, au plus grand nombre même, voilà ce que je pense de tel sujet, sorte d’exutoire en somme. Dans ce cadre là, j’étais récemment en automobile et je songeais globalement au "politiquement correct " d’une manière générale, ce politiquement correct, couplé au principe de la " pensée unique ", ce fait de société, pourrait-on dire, qui probablement causera notre perte.

A cet instant, je songeais plus précisément aux limites de vitesse et autres radars en nombre croissant sur nos routes et autoroutes. Ce terrorisme d’état, cette escroquerie nationale, c’est ainsi que je le subis en tout cas, j’essayais donc de faire le point, l’analyse de la chose.

Je me disais que décidément, les Français marchent bien aux bruits de bottes, pour un peuple qu’on prétend indiscipliné, rebelle, voire ingouvernable, ce qui est paradoxale relativement aux "veaux " ainsi que Monsieur De Gaulle considérait les Français, naguère. Cela étant, il faut constater la même passivité, la même absence de réaction un peu partout en Europe, ce n’est donc pas une exclusivité française…. Alors on se dit qu’on aimerait bien faire part de son point de vue à la communauté, sur ce sujet là, par exemple, et ce site AgoraVox semble être le vecteur approprié, alors, pourquoi pas….

De fait, s’agissant de ces fameuses limites de vitesse tous azimuts, je me suis laissé dire, au début de cette vague de répression, qu’il s’agissait rien moins que d’un souci de " santé publique " dixit le gouvernement…. Diable… Ah bon…

4 000 morts sur les routes, inacceptable, question de santé publique… ??!! Quelles sont les priorités du gouvernement, santé publique… ??? la grippe saisonnière fait tous les ans de 3 000 à 6 000 morts, dans le même temps, il y a 450 000 victimes d’erreurs médicales, faisant annuellement 10 000 morts, et 11 000 pour les cancers du sein, et encore 16 000 pour les suicides, (tous âges confondues), les accidents du travail, je n’ose carrément pas donner le chiffre, les accidents domestiques, pire encore, sans parler des accidents cardiaux vasculaires pour lesquels au moins 40% des 160 000 morts annuels seraient sauvés, si un défibrillateur était disponible à proximité, ce qui est rarement le cas (pour information, avec le prix d’un radar, on peut s’acheter environ 60 défibrillateurs). Quant aux 450 000 disparitions annuelles… pas de statistique disponible sur ce qui leur est advenu…..

Quoi qu’il en soit, par quelque bout qu’on regarde le problème, rien ne justifie le caractère prioritaire accordé au problème des morts sur la route. Les décès causés par la circulation routière sont vraiment très loin dans les causes de mortalité en France, au plan statistique, 4 000 morts, c’est anecdotique en fait.

Plus de 31 000 000 véhicules en circulation, à raison de 13 000 km par véhicule et par an en moyenne, ça nous fait 403 000 000 000 kilomètres parcourus, c’est 403 milliards de kilomètres, peut-être 5 700 000 000 heures d’humain au volant, (difficile, justement parce qu’il faut choisir un vitesse moyenne). Cela étant, relativement au véhicule, ça nous fait 0,0001 (1/10 0000), ou encore 0,00000009 relativement aux kilomètres parcourus, bref, anecdotique.

Il est bien clair que ce n’est certes pas une raison pour ne pas essayer de faire diminuer ce nombre. Pour ce faire, il apparaît que la méthode la plus judicieuse serait de connaître, et donc de chercher les motifs d’accident. Et c’est finalement ce qui me trouble, parce que la vitesse est très loin d’être un cause d’accident, si tant est qu’elle en soit une….

Pire encore, il y a un progrès certain depuis la mise en place des bandit manchots, nous sommes passé de 6 à 4 000 morts…. Bien, voilà un chiffre intéressant. Alors on regarde le problème d’un peu plus près, et on note tout ce qui s’est fait concomitamment et/ou depuis la mise en place des radars. C’est intéressant également. " pour votre sécurité " disent les panneaux, au lieu d’écrire pour faire du pognon. Il est décidément détestable d’être pris pour un imbécile par l’état…

Nous ne sommes pas déçu du voyage, le code de la route a été modifié sur ne nombreux points, un exemple intéressant : la sortie des voies réservées aux véhicules lents sur les autoroutes. Cette voies redevient conventionnelle, (qui n’est plus rabattue sur la voie immédiatement à gauche), c’est la voie la plus rapide, à gauche, donc, qui indique via un fléchage au sol, que les véhicules rapides donc, doivent se rabattre sur la voie immédiatement à droite.

Ça n’a l’air de rien, mais c’est un énorme changement, extrêmement positif. L’autoroute, à ce propos, est l’endroit où les véhicules sont censés rouler le plus vite, et ne s’y déroule que 7% des accidents… curieux… quant à la vitesse la plus statistiquement mortelle, c’est en fait 0 Km/h. En effet, à l’arrêt, à l’arrêt à pied, également, on ne parle plus de risque d’accident, mais de durée de vie, 20 minutes en moyenne, avant décès….

En y réfléchissant de plus près, on se rend compte que la vitesse n’est que très peu, voire pas du tout à l’origine des accidents, la vitesse à proprement parlée, j’entends.

Si une automobile conduite par une personne hautement alcoolisée sort de la route à 200 Km/h, ce n’est absolument pas un problème de vitesse, c’est un problème d’alcoolisme, c’est pourtant à la vitesse que sera accordée l’origine de l’accident dans les statistiques.

La législation se préoccupe de l’alcoolisme au volant, ce qui est, en revanche, une bonne chose, c’est une vraie source de drames, dont les accidents de voitures font parties. L’alcool, la drogue, certains médicaments sont de vraies causes d’accident, et il faut effectivement lutter contre ce fléau. Dans ces conditions là, les conducteurs ne disposent plus de tous leurs moyens, ils ne sont plus en mesure de gérer la situation qu’ils ne maîtrisent plus, ils sont dangereux…. C’est clair.

En étudiant justement les causes d’accident, la première place revient et de très loin, à l’infrastructure routière. Et c’est assez évident à comprendre, c’est ce qui explique les "points noirs" car il existe des " points noirs ", des zones reconnues comme terriblement accidentogènes…. Quelle explication donner... ?

Deux réponses possibles : s’agit-il de lieux de rendez-vous de tous les abrutis, alcooliques, drogués et autres mauvais conducteurs, qui auraient décidé de fixer des endroits précis pour se vautrer…. ?? Où ces lieux recèleraient-ils des pièges, seraient-ils trop mal conçus… Quelle est l’explication la plus vraisemblable… ???

Plus on fouille le sujet, moins on comprend l’intérêt des bandits manchots, (en dehors de faire du fric, s’entend) et cette obsession des limites de vitesse à tout va, alors quoi… ???

Alors il faut se rendre à l’évidence, nous avons tout simplement à faire à une application pratique des préceptes proposés en son temps par Al Capone au début du siècle dernier et qu’on nomme généralement le " racket ", ce n’est QUE ça, une simple histoire de pognon…. Il s’agit tout simplement d’une escroquerie nationale, de banditisme d’état.

Dans les statistiques sur l’origine des accidents, il manque furieusement de récentes et véritables sources d’accident : dont les radars et la chasse aux excès de vitesse ne sont pas les moindres.

Il y a ceux qui plantent les freins comme des fous parce qu’ils viennent d’apercevoir un bandit manchot, et/ou un homme de main au service du grand banditisme d’état, au bord de la route avec ses jumelles.

Le simple fait de rouler au pas, à des vitesses bien trop lentes et inadaptées aux circonstances, présente l’énorme inconvénient d’être gravement soporifique. Être à 110 km/h sur une route qu’on pourrait parcourir à 160 ou 180 sans aucun souci, présente outre l’aspect soporifique évident, une non moins évidente déconcentration. Cette allure imbécile réduit considérablement l’attention et génère une dangereuse somnolence.

Et puis il y a cette nouvelle sorte de crétins qui stationnent désespérément à gauche, et qu’on entend penser (même si le fait qu’ils pensent soit sujet à caution de mon point de vue) que puisque la vitesse est limitée à telle valeur, personne n’est supposé les doubler, puisqu’il n’est pas permis d’aller plus vite….CQFD

Et comme par ailleurs ils ont des automobiles de merde, dont les compteurs sont faux, et que par ailleurs ils prennent au moins 10 km/h de marge pour être sûrs de leur vitesse, ils se traînent lamentablement à gauche sur les autoroutes, et /ou les voies doubles… excédés, les conducteurs normaux perdent leur sang froid et doublent n’importe comment, parfois de façon potentiellement dangereuse.

J’ai récemment été pris à partie, (gentiment, je le précise, même s’il m’a souhaité d’avoir de nombreux accidents…) par un Monsieur qui m’avait vu passer de droite à gauche pour contourner les autos qui roulaient à 45 km/h. Il est clair que sur cette 2 x 2 voies, bardées de barrières latérales et centrales, il n’y a absolument aucun danger à rouler normalement, il y a donc un bandit manchot taré à 50 km/h. Le Monsieur m’avait bien vu "slalomer" pourrait-on presque dire, mais aucun commentaire sur la répartition des autos, et notamment sur le fait que certaines d’entre elles étaient à gauche, sans aucune raison valable…bref…

A l’observation de l’attitude de certains membres des forces de l’ordre en train manifestement de " s’éclater " avec leurs jouets - et ne dites pas que vous n’en avez pas rencontré - ces types là, j’en suis absolument certain, dénonçaient leur petits camarades à l’école, et en quarante, chargeaient des wagons à bestiaux de personnes étoilées, - dura lex sed lex -, c’était la loi, ils obéissaient, ce sont les mêmes, c’est clair…..

Il n’a jamais été demandé aux forces de l’ordre de réfléchir, (et ça tombe bien souvent….) mais d’appliquer les ordres. C’était vrai quand ces derniers venaient de Vichy, et c’est toujours vrai quand ils sont les applications pratiques d’un racket gouvernementale, prodigieusement malhonnêtes et iniques.

A moto naguère, j’étais équipé d’un phare à iode blanc de 100w, histoire de voir un peu la nuit. J’avais toujours sur moi une ampoule jaune, parce que régulièrement la police m’arrêtait pour me dresser un PV phare blanc interdit…. Alors je leur sortais mon sketch et ma lampe jaune, et ça se passait généralement pas trop mal, parfois même, certains d’entre eux comprenaient le souci, c’est dire. Cela dit, ce qui était interdit et valait un PV est devenu obligatoire….

Toujours sur le même sujet, il est intéressant de mesurer que 90% des conducteurs bénéficient d’un bonus sur leur assurance parce qu’ils n’ont pas eu à déplorer d’accident, la très grande majorité des conducteurs fonctionnent convenablement, ils sont raisonnables, prudents, mais pour l’heure, tous sont cloués au sol du fait du racket gouvernementale.

Et tous sont là, à subir ce racket sans mot dire. Personne n’a ajouté aux causes d’accident les radars, et les contrôles de vitesse permanents, et pourtant….. Par ailleurs, les automobilistes prennent de vilains automatismes : ils n’ont plus souvenir de la gestion d’un dépassement sur le code de la route, pas plus qu’ils ne se souviennent qu’on roule à droite en France.

- Après avoir regardé dans le rétroviseur central, puis le latérale, puis avoir tournée la tête pour vérifier dans le coin mort l’absence d’un autre véhicule déjà en train de doubler, avoir mis son clignotant à gauche, et bien entendu quand les circonstances le permettent, il faut doubler le plus rapidement possible, puis mettre son clignotant à droite et se rabattre en douceur…..et rouler à droite de la chaussée -

Et bien c’est fini, et le plus saoulant, comme indiqué plus haut, c’est qu’on les entend penser, tous ces crétins, résolument scotchés sur les voies de gauche, c’est limité à telle vitesse, donc tu ne peux pas rouler plus vite que moi, donc je reste là….. Quelle bande de cloportes….

Quant aux véhicules…. attention…. 4 x 4 quelle horreur, c’est politiquement tout à fait incorrect…. C’est comme de fumer, quelle horreur, la vitesse ??? Au secours, c’est dépassé, et c’est politiquement incorrect, et la pollution…. Au secours….

Il y a pollution, donc on diminue la vitesse de 20 km/h, et ce, quelle que soit la limite de l’endroit… ce qui est en soi parfaitement imbécile, s’il y avait une vitesse limitée donnée qui polluait moins, (ce qui n’est pas le cas) elle serait unique 90, ou 70 ou que sais-je…. Mais pas 70 là où la limite habituelle est 90, 50 là où elle est d’ordinaire à 70, et 110 là où elle est de 130…. C’est juste idiot.….

Quand au fait de limiter la vitesse fonction de la pollution, c’est pareil, je trouve ça vraiment très curieux…. En deçà (comme au-delà) d’une certain vitesse, (en fait d’un certain régime) le rendement des moteurs n’est pas optimum, et ils polluent plus, autrement dit, il existe des régimes privilégiés auxquels les rendements moteurs sont les plus efficients, compte tenu de leur conception, leur cylindrée, leur régime, etc… et puisqu’ils sont efficients, ils sont d’autant moins polluants.

Les pots d’échappement catalytiques, par exemple, ne sont fonctionnels qu’à partir d’une certaine température (au-delà de 400°c généralement). En deçà, ils sont tout à fait inefficaces, (c’est la raison pour laquelle à froid, un pot d’échappement catalytique est tout à fait inopérant).

Donc, en cas de pollution, on vous demande de rouler moins vite, et donc de polluer plus, et plus longtemps… c’est intéressant…. Parce qu’il est clair que de rouler moins vite, si le volume de gaz est moindre, sa capacité à polluer est pire qu’à son régime optimum, et puisque vous roulez moins vite, pour le même trajet, vous roulez plus longtemps…. Je nous laisse réfléchir là-dessus….

Il existe probablement de nombreuses mesures à prendre pour améliorer les choses, peut-être d’apprendre aux personnes à conduire, au lieu de leur apprendre à passer le permis de conduire, ce serait déjà un début….

La pollution… le politiquement correct, ça se vend très très bien en ce moment, et d’ailleurs, nous serions effectivement bien inspirés de nous préoccuper de notre planète. L’écologie est une cause importante, et l’absence totale de cerveau dans cette discipline, chez tout ce que compte comme personnel politique, aussi lamentable et consternant les uns que les autres, est assez préoccupante. Il est vraiment urgent que des personnes cérébrées, compétentes et honnêtes se préoccupe de ce souci majeur… fin de parenthèses….

Alors ils se préoccuperont certainement des choses dans l’ordre, en tout cas dans l’ordre d’importance, même si de fait, tout est bon pour améliorer les choses. Ils tiendront compte du fait que le bétail est bien plus polluant que l’ensemble des véhicules roulants et de l’industrie réunis, ou encore que diminuer de 10% toutes les vitesses en France, 120 au lieu de 130, 80 au lieu de 90, etc, aurait sur la pollution en un an un effet comparable à 3 jours de pollution globale par la chine…

La première cause de pollution au monde……. ??? Les feux de bois…. !! La deuxième… ?? Le bétail… !! c’est fou ce qu’on a comme idées reçues…. Les chinois lancent une nouvelle centrale au charbon….. au rythme de une par semaine… intéressant….

Ces limitations de vitesse sont absolument navrantes, je n’ai encore jamais vu de radar placé dans des endroits dangereux, (ils ne seraient pas rentables…) l’écrasante majorité de ces derniers s’inscrit dans un système résolument de pièges à sous… sur un voie quelconque, limitée à une vitesse donnée, à un endroit absolument lambda, sans aucune différence avec les 10 kilomètres précédents ou les 10 kilomètres suivants, et si possible un endroit bien dégagé, sans obstacle, vous avez une limite de vitesse de 20 ou 30 km/h en dessous, un radar, et retour à la vitesse précédente. Juste de quoi faire des sous…..

Il y a ces fameuses limites à 50 km/h, à titre d’exemple, je connais un radar, sur une deux x deux voies, avec terre plein et mur entre les deux sens de circulation, barrières de chaque côté et, avec le petit radar qui va bien, de très nombreux automobilistes se font flasher à 54 km/h, 51 retenu, 90.00 € et un point sur le permis. Le résultat de ce système.. ?? C’est juste tout simplement la haine… Je roulais assez cool à cet endroit naguère, depuis que j’ai eu mon petit cadeau, je passe le radar à 50, évidemment, et je prends la plus grande vitesse possible après pour me détendre et narguer ce p…(censuré) de système d’escroquerie.

Par ailleurs, cette escroquerie nationale présente l’inconvénient de générer un sentiment puissant de mépris pour les forces de l’ordre, la police en prend en coup, c’est clair, une part de la police a tout simplement honte de participer à ce racket, une autre en jouit… c’est ainsi, (voire plus haut)

Entre eux, les gens d’armes se " facturent " les excès de vitesse, mais ne se retirent plus les points, parce que plus un policier n’aurait son permis.

Dans le même esprit, existent également les " pièges mécaniques " en ville, en voilà une idée qu’elle est bonne pour créer des accidents. Ces monticules imbéciles, ces restrictions de largeur, et autres inventions tout à fait niaises. Naguère, je roulais à une vitesse adaptée en ville, 50, parfois 30 voire moins, quand je me trouvais à proximité d’une école et/ou qu’il existait une densité importante de piéton alentour….

Depuis l’avènement, ou plutôt la généralisation de ces pièges, je note que je roule nettement plus vite, entre deux barres anti-char, pour certain d’entre eux, je prends de l’élan, (c’est comme ça qu’on fait avec la tôle ondulée en Afrique, au-delà de 70 ou 80 km/h, ça passe sans souci…) je note de nombreux exemples de zones devenues nettement plus accidentogènes depuis la mise en place de ces obstacles artificiels. Certaines villes les enlèvent parfois suite à une montée vertigineuse des accidents.

J’ai vu dans une ville traversée par une route nationale ou départementale, (ce qui est fréquent en France) une restriction de passage à l’entrée et une autre à la sortie du village. La restriction c’est que ces deux endroits ne permettent plus à des véhicules de se croiser. Passé cet étranglement, plus rien n’empêche personne de rouler très (trop) vite, puis re-passage étroit. La seule différence depuis cette navrante " installation " par rapport au passé, et une effroyable montée du nombre d’accrochages, ainsi qu’un embouteillage devenu chronique.

Quant aux politiques à l’origine de ce racket, de cette escroquerie, de cette répression aveugle, ils se font dégager les routes sur leurs trajets, par la police. Ils n’ont donc même pas idée de ce que peut-être un embouteillage, et bien entendu, ne respectent absolument pas toutes ces limites de vitesse imbéciles. Des magazines (qu’on a fait taire depuis) rapportaient régulièrement leurs exploits, et le nombre élyséen (c’est manière de dire… !!) de points virtuellement perdus par ces voyous.

Cette capacité des Français à marcher à la botte est vraiment étrange. Cette capacité à respecter des lois iniques, promues par des voyous pour faire du fric, Toutes ces libertés qui se restreignent de plus en plus, quotidiennement, dans tous les domaines, vraiment, c’est effrayant… Un autre jour, je reviendrais sur d’autres conséquences de ces épouvantables attitudes, fruits du "politiquement correct ", de la pensée unique…

Car il est d’autres sujets de société qui prennent un tour véritablement dramatique….. Prenez soin de vous.

Commentaires (1)

1. Jeff Inidchié 10/12/2009

Bravo cher Gandhalf pour ta petite démonstration de phénomènes physiques:
A savoir, moins on roule vite, plus on pollue,loi vérifiable semble t'il,avec les grosses cylindrées, dont tu sembles être un fortuné adepte, ou du moins un ardent défenseur. Cela me fait penser au sketch de Coluche sur les flics:Ils avaient arrêté un gars pour excès de vitesse, complètement bourré.Marcel qu'il s'appelait. Un gars sympa.Ils lui avaient payé un oup et fait un concours de ballons.Marcel disait:
"Je suis bourré. C'est pour ça que je me dépêche de rentrer à la maison, comme ça, j'ai moins de chance d'avoir un accident."
Bravo Marcel et surtout merci.
Bravo Gandhalf et à toi aussi merci pour ton raisonnement imparable, à la mécanique logique si bien huilée. Il est évident que l'important de nos jours, est de conserver une bonne moyenne, que ce soit sur les bulletins scolaires, sur les annotations des supérieurs hiérarchiques dans l'entreprise, et surtout au volant de sa voiture.Pour conserver une bonne moyenne, l'élément primordial est la Régularité. L'autoroute, ainsi que tu l'as si justement mentionné, est le lieu idéal pour obtenir une parfaite régularité et donc par voie de conséquence,tenir une bonne moyenne. D'autant que, chiffres que tu cites à l'appui, et je sens que tu aimes les chiffres Maurice, l'autoroute est un endroit sûr, tant que ça roule.Au fait, je me permets de t'appeler Maurice, car quelque chose me dit que tu as une tête à te prénommer Maurice.Mon chien, être glouton et facétieux, mais néanmoins lucide et perspicace, me suggère le patronyme Robert. Afin de ne pas froisser sa susceptibilité, surtout en ces périodes de frimas et d'épidémies,j'accéderai à sa requête et alternerai les deux termes, si tu n'y vois pas d'inconvénients, mon cher Robert. Pour revenir à nos problèmes de transports routiers, pour les amoureux, nous y reviendrons un peu plus tard,force est de constater, que si l'on sort de l'autoroute, la situation se corse. La sacro sainte Régularité n'est plus de mise et la moyenne chute.Quand il n'y a plus moyen de maintenir la régularité, il faut user d'un autre stratagème: la politique de la compensation.Ainsi pour tenir une moyenne de 50 kms\h en agglomération,il faut, après avoir subi l'humiliation d'un ralentisseur stupide devant une école maternelle,rattraper coûte que coûte cette perte de vitesse, par une accélération franche et vrombissante, ce qui a pour double effet de garder la moyenne, et de faire du bien au moteur, ainsi qu'au pot catalytique de ton gros 4X4,enfin à son meilleur régime, que tu sembles conduire avec beaucoup de dextérité, mon cher Maurice.Sur l'autoroute, il n'y a pas ce genre de problèmes: pas d'enfants courants après un ballon qui traversent, pas de vieillards au pas mal assuré, pas d'aveugles ou de malentendants, pas de cyclistes écolos, pas de chats, pas de chiens, bref pas de parasites, que des gens normaux qui à cinquante ans ont réussi leurs vies et possèdent un 4X4, et aussi une Rolex.Au fait Robert, tu as un Rolex?

Allez je te taquine Maurice,tu as bien le droit d'avoir des humeurs et de les exprimer,tu as le droit de tout mettre dans le même sac, les crétins sur la file de gauche, les adeptes du politiquement correct, les fonctionnaires de police bornés qui ne font qu'obéir aux ordres(par contre pour ce qui est de l'analogie avec leurs prédecesseurs de 1942, je te laisse l'entière responsabilité de tes paroles).
Peut être que tu n'as pas de 4X4 et que tu es un pauvre bougre de la France d'en bas, qui se lève tôt et qui marche à pied,peut être que tu as des petits enfants qui vont à l'école maternelle, peut être que tu as une vieille maman malade, mais qui met un point d'honneur à aller chercher elle même sa baguette tant qu'elle le peut encore,peut être que tu te fous des obligations de performances et de résultats et que tu te moques bien de conserver ta moyenne, peut être que tu t'appelles vraiment Gandhalf...
Je vais donc te laisser et te souhaiter une excellente journée... Mais j'allais oublier:
Les transports amoureux! Si tu te comportes au lit comme au volant, ainsi que tu le laisses entendre, permets moi de te donner quelques conseils. Pour ce qui est du slalom, ne change rien, elles adorent ça! Par contre, pour la vitesse excessive, lève plutôt le pied de l'accélérateur, prends ton temps, admire le paysage, alterne les régimes pour finir en beauté, pied au plancher,à plein pot, sur une autoroute italienne, où bientôt paraît il, on pourra rouler très vite!!! Dernier conseil, si j'étais toi,je monterais un collectif pour demander le rattachement de la France,pays de cons, de veaux, qui aiment les bruits de bottes, à la douce et accueillante péninsule italienne, justement en forme de botte. Ciao l'ami!!!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org