Mamans en danger, ouvrons le débat

Le Lot en Action. 14 juillet 2009 par Bluboux

Dimanche dernier, 12 juillet 2009, à 23h30, une jeune maman a accouché dans le camion
des pompiers
(voir l'article de La Dépêche du 14 juillet).
C'est le deuxième incident enregistré depuis la fermeture de la maternité de Figeac
le 27 mai dernier.


Malheureusement il y en aura d'autres et l'issue finira par ne pas être aussi heureuse, car
si la majorité des accouchements se passent bien, il arrive assez fréquemment qu'il y ait
des complications. Et là que feront les pompiers ou le SAMU ? Va t-il falloir attendre le
prochain drame pour ouvrir le débat ?


Après les fermetures des maternités de Gourdon et de Figeac, il devient dangereux pour
une maman résidant dans ces secteurs de rester chez elle quand approche le terme de la
grossesse. Alors que doivent-elles faire ? Sommes nous condamnés à vivre sur des
territoires dépourvus de services publics ?

Après les maternités, la poste, les transports ferroviaires, les maternelles... Mais où
va t-on ?


Nous venons de saisir les deux députés du Lot, Mme Orliac et M. Launay, ainsi que le
Conseil Général du Lot (Gérard Miquel). Nous avons également posé la question à
l'Agence Régionale d'Hospitalisation de Toulouse ainsi qu'au Groupement Régional de
Santé Publique.


Je vous engage, en tant que citoyen, à en faire de même. Si nous ne réagissons pas
maintenant, en forçant tous les acteurs responsables à ouvrir ce débat, nous porterons
tous une part de responsabilité.

Nous vous tiendrons bien sûr informés des réponses et vous invitons à nous faire part
de vos démarches : contact@lelotenaction.org


L'Agence Régionale de l'Hospitalisation (ARH) à Toulouse :
14 place St Etienne, 31 000 Toulouse
Tel : 05 62 26 86 40
Adresse mail : muriel.amilhat@arhmip.fr

Groupement régional de Santé Publique
Adresse mail : grsp.midipy@orange.fr

Députés du Lot
Jean Launay
Son site
Adresse mail : launay.depute@wanadoo.fr
Permanence Bretenoux : avenue de la Libération, 46130 Bretenoux. Tel 05 65 33 81 42
Fax : 05 65 39 75 89

Dominique Orliac
Adresse mail : orliacdominique@orange.fr
Permanence de Cahors : 93 rue Caviole, 46000 Cahors. Tel : 05 65 35 01 08
Fax : 06 65 35 04 99

Conseil Général du Lot
Président : M. Miquel Gérard
92 rue Joachim Murat, 46000 Cahors Tel : 05 65 20 44 00
Fax : 05 65 53 41 09
Adresse mail : rendez-vous sur le site du Conseil Général à la page contact

 


                                                 
Commentaires (13)

1. Aurore 27/07/2009

Bonjour Laurent,

Merci encore pour toutes ces infos précieuses et militantes...

Je suis maman de 2 garçons, dont le deuxième est né à la maison, non par accident mais par choix. J'attends mon troisième pour fin septembre avec également un projet d'accouchement à domicile. C'est pour nous la solution la plus rassurante, la plus simple, mais aussi la plus honéreuse (800 € de frais d'honoraire pour le 2ème, 500 € pour le troisième !!!). Il faut être très motivé pour accoucher chez soi ! mais cela évite des complications, comme accouché dans un camion de pompier !
Ce qui est très inquiétant aussi avec la fermeture de cette maternité, c'est que nous allons vers la programmation des naissances: on fixe une date et on déclenche, et le risque d'accoucher sur la route est largement limité... par contre, on industrialise la naissance au dépend de l'enfant, de sa mère et sa famille. Monde de barbares !

L'accouchement à domicile est une réponse plus que sérieuse à ce problème de fermeture de maternité, et mérite d'être re-reconnue, et soutenue financièrement...
Mais il est évidemment indispensable de conserver des structures de naissance à proximité: c'est une évidence.

Amicalement
Aurore (Espédaillac)

2. Sylvie Léveillé 18/07/2009

Ai également fait circuler info, y compris correspondants presse locale...

Il me semble que pour faire avancer le débat auprès d'interlocuteurs plus "disponibles", il faudrait peut-être se rapprocher des élus qui participent à l'élaboration des SCAES = Schémas de Cohérence des Aménagements, Equipements et Services.

Cette intiative du CG, si implication effective des citoyens, pourrait être une formule gagnante de réorganisation du territoire.... Les SCAES ont comme objectif de toucher à "tous les besoins quotidiens des habitants d'un même bassin de vie".

Bien à vous
Sylvie


3. Michel 17/07/2009

bjr

Ne lisant pas la dépêche, je n'étais pas au courant: merci pour l'info.
Sur le fond, ns avons déjà protesté contre la fermeture de la maternité de Gourdon, celle de la poste de notre village (Thédirac), celle d'une classe du Rpi local... le tout sans succès mais avec la rage qui reste.

on continue!

4. Andréa 17/07/2009

Salut Laurent,

Je soutiens ton coup de gueule. Pas d'excuses!
Je fais tourner l'info,
Amicalement

5. Charlotte 17/07/2009

Bonjour,
Je viens d'envoyer le texte de protestation ....
Ne nous laissons pas faire!
Tenez moi au courant.
Merci. Cordialement.

6. Bluboux (site web) 17/07/2009

Merci Jean pour cette info.
L'article de La Dépêche relatant ce deuxième incident aura au moins à son crédit le fait de faire réagir les gens. Regarde les commentaires sous l'article, et je te passe les mails reçus, avec les témoignages de mamans qui crient leur colère. Il y a des habitants sur tout le territoire du Lot, même dans le Ségala. Quand un accouchement se passe mal et que tu résides à Teyssieu ou Latronquière, Cahors est à l'autre bout du monde. On va connaître des drames, c'est inéluctable.
Il y a eu un collectif contre la fermeture de la mater (je viens de l'apprendre via les commentaires). Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que la mobilisation n'a pas vraiment été au rendez-vous.
Peut-être cet incident a été subjectivement présenté par La Dépêche, mais sur le fond cela n'enlève rien au son de l'alarme qui devrait écraser le tympan des responsables divers et variés en charge de la santé sur notre territoire, ou de ceux de nos élus. En tout cas les miens souffrent terriblement.
Si nous ne pouvons espérer faire revenir l'ARH sur sa décision, je considère de notre devoir de citoyens de mettre les "décideurs" et les élus devant leur responsabilité. Et il ne s'agit pas de contester par principe, mais d'ouvrir un débat, de définir clairement les risques engendrés par cette fermetures et l'allongement des distances (donc des délais de prise en charge médicale) et d'y apporter des solutions.
Je n'y connais pas grand chose Jean, mais peut-être faudrait-il prévoir une structure d'accueil en marge de la mater de Cahors qui puisse accueillir les mamans les plus éloignée peu avant le terme de leur grossesse. Et si cette solution est pertinente, de définir comment sera financée cette structure (construction et fonctionnement), sachant que les usagers n'ayant que peu de revenus ne pourront rien payer de leur poche (ni les frais de séjour, ni les déplacements des du futur papa). Peut-être faut-il renforcé le suivi médical "normal" d'une grossesse pour ces même mamans. Et puisque les ARH n'ont qu'une approche comptable du service public de la santé, il n'y a qu'en pratiquant de cette façon que nous pourrons mettre en comparaison les coûts engendrés pour "amoindrir" les conséquences de cette fermeture avec ceux de son fonctionnement.
En tout cas merci de ta lecture avertie du Lot en Action.
Laurent

7. Jean 17/07/2009

Bonjour

je suis tout à fait d'accord sur aberration des fermetures de maternité mais ne soyons pas ridicules dans la contestation.
Le bébé est né à 300m de la maison donc à trente cinq kilomètres de Figeac :les journalistes de la dépêche ne servent pas la bonne cause.

L'opposition aveugle ne mènera jamais à rien. il faut alerter et construire avant que le vrai souci se présente , ok, mais pas sur ce faux problème.

8. Elodie 16/07/2009

Bonjour,
me voilà maman pour la deuxième fois. Mon garçon est né à la maternité de Figeac peu de temps avant que celle-ci ferme. Et bien croyez moi, heureusement que nous n'habitions pas trop loin, les contractions étant rapprochées, je n'aurais jamais eu le temps d'arriver dans une autre maternité (Cahors, Brive ou Villefranche).
C'est vraiment scandaleux !!!!! Je suis de tout coeur avec vous et avec les futures mamans qui doivent angoisser désormais !! Dans quel monde vit-on ?

9. GUY P. 16/07/2009

Laurent, je te signale qu'un collectif pour la défense de la maternité à Figeac et pour la promotion des services publics, dont Christophe et moi faisons partie au titre du PG, existe peut-être encore.
Mais, devant la mésentente de certains syndicat face à la défense de la maternité et le peu d'empressement de la population à réagir à nos demandes d'action, nous n'avons pas pu obtenir des services de l'Etat le maintien de la maternité sur Figeac.
Mais, pourquoi ne pas réactiver ce collectif afin de reprendre le combat pour la défense des services publics ?

10. Michele 15/07/2009

Je viens de poster cet article sur le site

"www.BELLACIAO.Org"

qui est très actif

Amicalement

Michèle

11. Léa 15/07/2009

Tout à fait d'accord,
la situation est inadmissible.

Il ne s'agit pas que des "Mamans en danger", mais aussi des papas et bébés,
on peut les rajouter....Car Quid du papa largué dans le camion de pompier ?
Je ne comprends pas non plus que les élus laissent passer: il faut monter au créneau de suite.

Pourquoi ne pas créer une cellule de crise: "Naitre dans le Nord du Lot" avec les parents, citoyens, CAF, PMI, élus,médecins...

D'ailleurs il serait grand temps de se pencher sur l'accueil de la petite enfance aussi dans le Lot et le peu de moyens mis en oeuvre: nombre de place en crèche ridicule, effort porté par les associations des crèches parentales, très peu d'assistantes maternelles, manque de réseaux, de formations...
Certains élus, estiment que les enfants doivent rester avec les mères, (si, si veridique, je l'ai entendu!)
Alors que les femmes s'arrêtent de travailler - de force!par manque de lieux d'accueil en milieu rural- qui s'en inquiètent ?

De telles situations sont scandaleuses!...

12. Jean-Pierre RENAUD 14/07/2009

Laurent, j'ai découvert ton site grâce à Africajarc dont je suis bénévole à la grande scène depuis cette année. Membre de la direction de la section du PCF de Figeac, je vais lire tout çà. dans notre petit journal hebdomadaire distribué à 500 ex sur la marché de Figeac, nous avons pris position contre la fermeture de la maternité. sans doute pas assez fort. nous sommes prêts à reprendre la bataille. j'envoie ton mail aux copains amitiés

13. jacques 14/07/2009

J'ai envoyé un mail à l'ARH, au Groupement Régional et aux deux Députés. Avec-vous une adresse e-mail pour le Président du Conseil Général ? La page de contact de leur site n'est pas pratique.
Vous ferai part des réponses.
Vous devriez contacter La Dépêche, La Vie Quercynoise et Le Petit Journal du Lot.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Le Lot en Action, 24 avenue Louis Mazet, 46 500 Gramat. Tél.: 05 65 34 47 16 / contact@lelotenaction.org