Pollution à l'acide en Nouvelle Calédonie

Pollution à l’acide en Nouvelle-Calédonie : les activités de Vale Inco suspendues pour plusieurs semaines

  • Publiée :10/04/2009 Auteur : Hélène Toutchkov, site Developpementdurable.com
  • Pollution à l’acide en Nouvelle-Calédonie : les activités de Vale Inco suspendues pour plusieurs semaines

    © Dragan Trifunovic - Fotolia.com

    Le 1er avril dernier, suite à une fuite d'acide sulfurique à l'usine de traitement de nickel du Brésilien Vale-Inco, des centaines de poissons et de crustacés sont morts en Nouvelle-Calédonie. L'usine d'une capacité de 60 000 tonnes de nickel devait être inaugurée dans quelques semaines. Elle se situe en bordure d'une baie « à la biodiversité exceptionnelle et fragile ».

    La province Sud de Nouvelle-Calédonie vient d’ordonner par arrêté la suspension pour six à huit semaines de 80 % des installations de l'usine métallurgique responsable de la pollution qui a notamment touché une zone proche d'un site du récif corallien, inscrit au patrimoine de l'humanité de l'Unesco. La collectivité a également obligé le groupe à « consigner » 15 millions CFP (126 000 euros) correspondant au montant des travaux à réaliser sur un bassin de rétention.

    L’usine était en phase de test au moment de la fuite d’acide. « Nous sommes en train d'évaluer l'impact de ces suspensions sur le calendrier initialement prévu », a déclaré Jean-François David, directeur général délégué de Vale-Inco Nouvelle-Calédonie. Pour Yves Dassonville, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, ce qui s’est passé est tout simplement scandaleux. L’entreprise avait mis du temps avant de prévenir les autorités de la situation.

    Ajouter un commentaire

    Code incorrect ! Essayez à nouveau